Accueil / T Y P E S / Articles / Je suis Paris

Je suis Paris

Tour Eiffel

JE  SUIS PARIS… Ou quelconque formule du genre. Je suis Charlie pour la liberté d’expression et je serai Paris pour la liberté, tout simplement.

À partir de là, dans  l’infime casier temporel, les diri-gens vont vous donner toutes les explications nécessaire pour comprendre un drame. Toujours à court terme. À long terme, c’est à chacun de chercher et de dénouer le mensonge de la vérité.

JE SUIS PARIS, et je suis conscient que des décennies, voire des siècles ont préparé ce climat de terreur et ce drame pendant que nous dormions un peu…

La responsabilité des États d’aujourd’hui ne date pas d’hier. Heureusement qu’on meurt pour oublier l’Histoire des conquêtes, de l’esclavage, par l’éternelle et persistante pourriture bien vêtue d’une partie de la race humaine à laquelle nous avons donné notre pouvoir ou  été obligés ou convaincus de le faire de par les punitions sanglantes nécessaires.  Le même  « travail » d’enterrer notre humanisme sous une croûte du monde affairistes et guerrier nous a fait prendre conscience qu’il existe une sorte de copulation entre les affaires, la religion, et les diri-gens. Il y a ceux qui font vivre et ceux qui tuent en pensant faire « vivre ».  Nous sommes des condamnés depuis longtemps à cette étrange schizophrénie de l’avoir et de l’être. Mais, heureusement, on nous a facilité la tâche: l’être a disparu. Les valeurs également, les vraies sont passées sous un beau tapis à fleurs de bouches et de discours. Aujourd’hui on peut tuer des gens comme on tuait les bêtes jadis pour se nourrir.

On peut se vanter de « connaître » et d’être informé, comme si « informé » pouvait déjouer les plans ou contrer les plans les enjeux géopolitiques. Nous également avons été « chaleureusement » dématérialisé dans nos contacts sociaux. On nous a alors donné un pouvoir de parole mais pas un pouvoir d’acte. Car l’acte appartient au pouvoir qui a toujours été perçu comme « juge » de ce qui est moral. Et il a le pouvoir de décider, de condamner, de dévier, de contrôler, pour notre … bien.

JE SUIS PARIS deviendra une formule comme une autre. Les hypocrite se feront des larmes avec des gouttes pour lentilles cornéennes: liberté, égalité, fraternité…  Comme si trois mots pouvaient rayer toutes les manœuvres passées de par ces gens autant esclaves que nous de colossaux systèmes qui bouffissent jusqu’à se perdre eux-mêmes dans leur compréhension.

C’est toujours et ce sera toujours l’histoire de ce petit homme qui bâtit et de ce « grand » qui détruit.

JE SUIS L’E.I , car il l n’y a que la folie des grandeurs qui n’est pas la même mais qui est en même temps la même.

Comme dirait Orwell :  » La vérité est dans la somme des mensonges ».

Gaëtan Pelletier

 

Commentaires

commentaires

A propos de Gaëtan Pelletier

avatar

Check Also

Trump à la Maison Blanche, un tableau… surréaliste

Le déchaînement du harcèlement de Donald Trump à l’encontre d’un lanceur d’alerte ayant constaté qu’il ...

5 Commentaire

  1. avatar

    « JE SUIS L’E.I  »

    pardon ? ça veut dire quoi ça ???

    • avatar

      Ça veut dire Momo, que nous sommes ( ou Ils, nos dirigeants ) responsables de la création de ce monstre. Ça vous va? Les étasuniens en premier… C’est dans une perspective de la « vision » de Krishnamurti sur son « analyse » du monde. Je dis que nous sommes tous un peu responsable de la désintégration lente de cette planète. C’est un TOUT que l’on ne peut séparer.
      J’ai dit à Elyan que j’attendais votre article… Ou vos explications.
      Bonne journée!

    • avatar

      « Je dis que nous sommes tous un peu responsable de la désintégration lente de cette planète. »

      C’est vrai dans tous les sens que l’on peut donner à la désintégration. L’EI, pour d’autres que lui qui a ses motivations bien à lui, est ce fourre-tout des maux profonds des sociétés (lui qui permet à certains de s’identifier à une forme de puissance et de reconnaissance qu’ils n’ont jamais eues, faute de mots pour nommer les maux dont ils souffrent, lesquels se transforment en désespoir). C’est ce vide que certains cherchent à combler et malheureusement comme pour tous les vides à combler… les conséquences sont la plupart du temps désastreuses.

  2. avatar

    http://resisteralairdutemps.blogspot.fr/2015/11/vos-guerres-nos-morts.html

    Un point de vue intéressant de Julien Salinge qui explique mieux que moi cette France en guerre et l’E.I.
    ***

    Nous y sommes. Demain, c’était hier soir.

    13h. Cambadélis annonce que « la France en guerre vient de subir une épreuve de guerre ».

    Ils disent et ils répètent que la France est en guerre. Mais quand ils disent ça, c’est pour dire « nous sommes en guerre ». Un «

    nous » dans lequel il voudrait nous impliquer.

    Non. 14 ans de votre guerre n’ont apporté, aux quatre coins du monde, que toujours plus de violences, de tragédies, et de nouvelles guerres.

    Si l’Iraq n’avait pas été rasé, Daech n’existerait pas.

    Paul Valéry disait que « la guerre est un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas ».

    ***
    Julien Salinge a un doctorat en Science politique et dénonce le fait que la France est championne dans la vente d’armes,

    VENTE D’ARMES, 2015, UNE ANNÉE RECORD POUR LA FRANCE

    La France se félicite de vendre ses machines de guerre à l’Égypte. La France se félicite de vendre ses machines de guerre à l’Arabie Saoudite. La France se félicite de vendre ses machines de guerre aux Émirats arabes unis.

  3. avatar

    « Si l’Iraq n’avait pas été rasé, Daech n’existerait pas.' »

    voyez bien qu’on va arriver à s’entendre, merci CP…

    c’est exactement ça le début de l’affaire… en effet : l’éclatement de l’Irak en TROIS groupes : sunnites, chiiites et kurdes.

    Mais attention, si vous dites ça, vous êtes obligé de reconnaître qu’il n’y a donc pas de différence entre Al Qaida et DAECH.

    et ce faisant, vous reconnaissez aussi qu’Al Qaida ayant été créé de toutes pièces par les USA, DAECH l’est également.

    vendre des armes est bien le but en effet. Mais la France joue petit jeu aux côtés des USA :

    « Si l’on ajoute les Rafale, les hélicoptères et les ventes dans les domaines naval et satellitaire, nous avons déjà engrangé plus de 15 milliards d’euros de commandes d’armement français cette année », a indiqué le ministre de la Défense, Jean-Yves LeDrian, dans une interview au Journal du Dimanche (JDD), le 3 mai.

    Quoi qu’il en soit, la France restera encore loin des Etats-Unis qui contrôlent la majorité du marché avec des exportations oscillant selon les années entre 60 et 80 milliards de dollars.

    C’est également la première fois que Paris exportera davantage d’armes qu’il n’en achète, sachant que son budget d’investissement en matériel oscille entre 10 et 15 milliards d’euros chaque année.

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2015/04/30/2015-annee-de-tous-les-records-pour-l-industrie-de-l-armement-tricolore_4625902_1656968.html#zDjOLPPgQVEyqMAR.99

    après, on parlera si vous le voulez bien de l’influence en argent du Qatar sur les mosquées françaises et l’idéologie des frères musulmans qu’il y répand… sans qu’on ne s’en occupe trop…

    un exemple récent : à la mosquée de Chartres, les derniers invités à des conférences prenaient tous l’idéologie des frères musulmans.

    et l’un des terroristes du Bataclan, qui a tué tous ses beaux visages rieurs qu’on voit défiler aujourd’hui sur le net, à en pleurer de rage… a été « formé’ à Chartres.. où le maire est …Sarkozyste.

    http://www.chartres.fr/votre-mairie/votre-depute-maire/

     » conseiller politique de l’UMP.  » ah ah ah !!!

    je vous parlerai plus tard du noyau islamiste Bruxellois en cause à Paris : ça fait plus de 8 ans maintenant que j’en dénonce les effets sur Agoravox….

    ça a commencé avec ceux qui ont tué Massoud, partis de la même cellule…

    la mort de Massoud, c’est deux jours avant le 11 Septembre.
    http://www.franceinter.fr/emission-affaires-sensibles-9-septembre-2001-lassassinat-du-commandant-massoud

    on vient tout simplement de retrouver la même fine équipe… je vous donne un autre exemple vite fait : Richard Reid, ça vous dit quelque chose ?

    oui ?

    Ces godasses piégées, il était allé les chercher à Bruxelles en effet, dans cette même cellule : on les lui avait préparées rien que pour lui… à vous de deviner qui les avait faites…

    ce qui m’intéresse depuis deux jours, ce sont les vestes explosives utilisées à Paris. Là aussi, on ne risque pas de trouver le fabricant, mais on risque fort de les voir distribuées à partir de Bruxelles….