Accueil / A C T U A L I T É / Je sais o? vous vivez, ce que vous mangez et quand vous allez vous coucher

Je sais o? vous vivez, ce que vous mangez et quand vous allez vous coucher

Apprendre, telle est la fonction de l?esprit. Cela ne signifie pas, ? mes yeux, cultiver simplement la m?moire ou accumuler des connaissances ; apprendre est la capacit? de penser clairement, sainement et sans illusion, c?est se fonder sur des faits et non sur des croyances et des id?ologies. On n?apprend rien, lorsque la pens?e se fonde sur des conclusions.

Ceux qui commencent l??limination coercitive de la dissidence se trouvent bient?t ? exterminer des dissidents. L?unification obligatoire de l?opinion ne r?alise qu?une unanimit? du cimeti?re.(Lincoln)

Le DOD ( US Department of Defense ) a ?labor? un programme de r?alit? alternative, parall?le ? la plan?te Terre, avec des milliards de personne simul?es qui tiennent compte de chaque homme, femme et enfant de ce c?t? de la r?alit?.
Appel? Simulation Sentient World (SWS), il sera un ?miroir de synth?se du monde r?el avec un calibrage automatique en continu ? l??gard de l?information actuelle du monde r?el?, selon le document de r?flexion du projet.
??SWS nous offre un environnement pour faire des Op?rations bas?es sur la psychologie ( PSYOP) , afin que les militaires puissent d?velopper et tester diff?rentes projections d?action pour anticiper et m?me retourner le comportement de leurs adversaires ou de groupes neutres et de partenaires. SWS est ?galement une r?plique des institutions financi?res, des usines, des diff?rents types de m?dias, et m?me du magasin du coin. En appliquant nos th?ories en ?conomie, en psychologie humaine, nos d?veloppeurs croient qu?ils peuvent pr?dire comment les individus et les foules peuvent r?agir ? diff?rents stress de soci?t?. Nous pouvons afficher les futurs r?sultats de sondage, m?me locaux, distribution de production en environnement urbain, et le niveau d?organisation ( ou de d?sorganisation) d??conomies locales, ce qui peut aider en cas d?arrestations de civils. Nous pouvons simuler l?arr?t de la distribution d?eau potable et ses cons?quences, un coup militaire, nous vous dirons ce qui va arriver apr?s. L?id?e est de g?n?rer des r?alit?s futures alternatives bas?es sur une interaction de multiples donn?es?? dira Alok Chaturvedi, co-auteur du SWS concept. Chaturdevi a dit que son projet a ?t? bien re?u par le Us Department of Homeland Security et le Darpa . Actuellement les 62 nations simul?es ont un ratio de 100 pour 1 dans leur simulation de population, mais afin de prouver sa th?orie Chaturdevi a r?ussi un ratio de 1 pour 1 dans certaines r?gions Us pour d?montrer par exemple le potentiel de sa simulation pour le recrutement de la Us Army. ?
Source

??Le logiciel qui g?n?re la simulation des gens virtuelles va remplir des communaut?s existantes et r?elles et attribue ? chaque personne des caract?ristiques comme l??ge, le niveau de scolarit? et la profession selon des statistiques locales tir?es du recensement national le plus r?cent. En conformit? avec les donn?es, certains individus sont regroup?s en familles, tandis que d?autres vivent seuls.
Chaque m?nage synth?tique est atribu?e ? une adresse r?elle, bas?e sur des informations d?utilisation des terres de Navteq, une entreprise de cartographie num?rique. En utilisant les donn?es ? partir d?un r?pertoire des entreprises, chaque employ? est adapt? ? un travail sp?cifique ? une distance raisonnable du domicile de la personne. De m?me, les ?coles r?elles, supermarch?s et centres commerciaux identifi?s par base de donn?es Navteq sont ?galement li?s aux m?nages en fonction de leur proximit? de la maison. Quand un am?ricain artificiel va faire l??picerie, l?algorithme de simulation attribue des probabilit?s qu?il ou elle se rendra ? un magasin plut?t qu?un autre, ajoutant m?me un ?l?ment d?impr?visibilit? dans l?horaire quotidien d?une personne. Les chercheurs s?attendent ? ?tre capable de pr?dire les mouvements des 300 millions de citoyens am?ricains??
Source

L?exercice a d?j? ?t? d?montr? plusieurs fois, ? beaucoup plus petite ?chelle: exemple, en 2009, un journal fran?ais , Le Tigre reconstitue la vie (quotidienne, professionnelle, amoureuse aussi) d?un internaute lambda ? partir des informations qu?il publie sur des r?seaux sociaux comme Facebook ou Flickr mais aussi des ??traces?? qu?il a pu laisser, sans vraiment le vouloir, dans des articles de la presse papier mis en ligne. J?avais sursaut? puissamment ? l??poque, vu que leur reconstitution suivait un Marc L. avant de souffler en me rendant compte que ce n??tait pas moi.

L?augmentation vertigineuse de donn?es personnelles publi?es par les internautes sur les r?seaux sociaux est un fait dont on peut s?inqui?ter, se lamenter ou se r?jouir mais qu?on ne peut pas occulter. Et le fait que le gouvernement am?ricain ait des parts dans ces r?seaux, acc?dant aux donn?es n?est pas tr?s r?jouissant, pas besoin d??tre parano pour voir la d?rive ? Si les usagers se montrent de plus en plus soucieux des risques de contr?le, de d?tournement et d?exploitation commerciale des donn?es personnelles qu?ils laissent sur Internet, ils ? et ce sont pourtant souvent les m?mes ? se r?v?lent de plus en plus impudiques dans leurs pratiques d?exposition de soi, notamment sur les sites de r?seaux sociaux et les blogs.

Alors si je veux simuler un Mr/Mme X pour le/la rentrer dans mon SWS, o? irais je ?

Niveau mat?riel et quotidien : voir son rapport d?imp?ts, son dossier m?dical, son dossier de conducteur, son profil bancaire et ses comptes, facile de conna?tre le d?tail de ses achats par carte de cr?dit en ligne ou dans la r?alit?, ses passifs et ses actifs mon?taires, ses transferts bancaires, le suivre en temps r?el sur son GPS cellulaire, ou son GPS de sa bagnole, m?me voir sa maison avec Google Street?

Niveau profil psychologique : je peux commencer par Facebook, voir ses amis,Twitter, Myspace, le retrouver sur Mes copains d?avant, voir ses photos sur Flickr, lire ses Emails, parcourir ses commentaires sur des forums ou des blogs . Je peux ?couter ses conversations t?l?phoniques, connaitre ses recherches sur Internet, savoir quelle sexualit? le branche ? travers ses visionnements porno ?vous saviez que les serveurs sont oblig?s de garder toutes les traces de votre surfing pendant au moins un an right ?

Oui, Google vous fournit des r?sultats de recherche, mais leur compagnie est une compagnie publicitaire? oui Amazon vous envoie vos livres command?s, mais similairement, ils ne sont pas une librairie en ligne..ces compagnies sont des collecteurs d?informations qu?ils revendent ? des compagnies de marketing ? en tant qu?utilisateurs, vous avez peut ?tre certains droits, mais en tant que produit, quels droits avez vous sur vos donn?es ?

Vous pensez que je capote ? pourtant le tout est d?j? l?gal, en place et publiquement utilis? , on n?en est plus au stade de crier ? Big Brother Orwellien, on est dedans, ?a y est ? je ne m?amuserai pas ? vous d?tailler les sommes allou?es ? la surveillance, que ce soit en France, Canada, Us et surtout Angleterre, ni les milliers de cam?ras, les programmes de reconnaissance faciale, les banques de donn?es accumul?es par diff?rents moyens par ces gouvernements , ni toutes technologies ??l?gales?? ou non d?ploy?es pour ??notre s?curit? , les blogs et les forums en sont pleins, je vous laisse le soin de mieux creuser la question. Le fait est qu?actuellement, automatiquement, toutes ces donn?es sont en temps r?elle envoy?es sur votre Moi dans une simulation virtuelle ? si on a besoin de soudainement se pencher sur votre cas, il suffit d?activer votre nom, voir votre avatar, et de tout savoir sur votre vie, votre profil psychologique et o? vous ?tes en temps r?el ? on saura m?me si vous avez aval? vos m?dicaments prescrits ?

Si vous pensez que tout va bien parce que ??vous n?avez rien ? cacher??, f?licitations, retournez au p?turage, le conditionnement est compl?t? dans votre cas .. notez svp que si vous et moi et un autre ne savons pas comment nous rencontrer, nous cr?ons les conditions qui donnent naissance ? la guerre et aux autres leviers utilis?s par les gouvernants. C?est pourquoi le probl?me du monde est votre probl?me. Le monde et vous ne sont pas deux choses diff?rentes. Le monde, c?est vous. Tel vous ?tes, tel est le monde. Vous ne pouvez sauver le monde, qui est vous-m?me, qu?en comprenant les relations de votre vie quotidienne, et non au moyen de croyances qui se nomment religions, de la gauche ou de la droite, ou de toute r?forme, aussi importante soit-elle. L?espoir ne repose ni sur l?expert, ni sur l?id?ologie, ni sur un nouveau chef. C?est sur vous qu?il repose. Merci. Maintenant, retournez dormir.

Qu?est-ce que cela signifie de vivre dans un monde o? le comportement d?une population enti?re peut ?tre cartographi? avec pr?cision, de minute en minute? Un monde o? Procter & Gamble sait exactement quel genre de dentifrice j?utilise (et quand je vais en manquer), mais aussi un monde o? les planificateurs du gouvernement et les politiciens sont abonn?s aux flux de donn?es de datamining d?experts qui con?oivent des programmes manipulation de masse ? Un monde o? toute nouvelle sociale, politique ou religieuse peut ?tre inject? dans la culture comme un nouveau moule qu?on renouvelle au gr? des humeurs d?une population qu?on observe et manipule dans un univers virtuel et dont on connait d?avance les r?actions ?

En fait, ma question est, o? est la diff?rence entre un monde virtuel o? vous existez en tant qu?avatar et celui o? vous pensez exister r?ellement ?

Les deux sont identiques, vu que l?un colle toutes les infos de l?autre en temps r?el ? vos ?motions ? Elles ne sont qu?un signal ?lectrique, une r?action souvent manipul?e par des ?v?nements ext?rieurs ? vous m?mes ?. pensez vous ?tre seul au monde quand vous braillez devant votre show Tv ou un drame pass? en boucle sur les cha?nes de votre hypno-vision ? Pensez vous ?tre le seul ? ?tre en col?re devant les conditions de vie et d?aust?rit? qui pleuvent sur les populations ? J?ai d?j? ?crit que ??oui, lire l?actualit? hors du filtre t?l?visuel permet d?avoir des nouvelles du monde plus r?alistes que TVA/CNN, et oui, le r?cit des meurtres est plus vivant, la longueur de votre cha?ne semble plus mesurable. Mais est elle enfin d?faite ??? vous vous d?tes que vous ?tes au dessus du vaste troupeau de moutons, conditionn? au MacDo et au cellulaire et se tapant sur la gueule au nom de soi-disant concepts d?mocratiques pour sauver un quignon de pain rassis tomb? de la table des z?lites qui s?empiffrent ouvertement, vous, vous ?tes inform?s right ? F?licitations.

Qu?est ce qui vous d?finit ? Votre existence l?gale, vos ?motions, vos connaissances, votre savoir, votre statut l?gal ou professionnel, qu?est ce qui fait que vous pouvez vous diff?rencier de votre double virtuel ?

Si vous lisez ce billet, vous faites d?j? partie de la minorit? qui cherche ? s?informer ?.Alors oui, vous vous informez, vous lisez quotidiennement des blogs, ?ventuellement vous vous impliquez et m?me ?crivez des billets qui d?noncent le syst?me, mais fondamentalement, attendez vous que la solution vienne encore de l?ext?rieur ? Attendez vous un mouvement de masse pour enfin bouger ? Faites vous encore confiance aux gouvernements pour ?viter un d?rapage ? Vraiment ? Faites vous encore confiance aux jeux politiques en pensant que voter/manifester/p?tionner r?glera le probl?me ? se pourrait il que les gens se contentent de focuser sur comment changer une cons?quence n?gative du syst?me au lieu de changer carr?ment la cause qui fait que le syst?me agit de fa?on aussi n?gative ?

Alors certains pr?f?rent une longueur de cha?ne connue que d?essayer un inconnu qui peut les rendre libre ? ? partir de ce moment l? on trouvera toutes sortes de justificatifs au non-changement ? mon point de vue est que tant qu?il subsiste une autorit? ext?rieure, qu?elle soit religieuse, ?ducative, gouvernementale, familiale, qui dicte notre comportement, on restera avec la cha?ne ? tant qu?? l?int?rieur de nous il subsiste des donn?es qui ne viennent pas de notre propre point de vue, affranchi des conditionnements qu?on se fait rentrer dans le citron, on restera avec la cha?ne..

Tant qu?on pense pouvoir changer le syst?me en utilisant les outils donn?es par le syst?me, on restera avec notre cha?ne ? pas besoin de grande ?tudes spirituelles pour voir ?a objectivement, c?est L?Histoire elle m?me qui nous le montre ?

Si ceux qui sont au pouvoir ou qui se le passe et repasse ? travers des ?lections/r?volutions voulaient le bonheur de l?humanit?, ?a ferait longtemps que ?a irait mieux sur Terre ?

Ne restez pas assis sur le rivage ? sp?culer ? propos de la rivi?re ; sautez dedans et suivez le courant de cette prise de conscience, et vous trouverez par vous-m?me ? quel point sont extraordinairement limit?es nos pens?es, nos sentiments, et nos id?es. Nos projections des dieux, sauveurs, ma?tres ? tout cela devient si ?vident, si pu?ril. La connaissance de soi est le d?but de la compr?hension ; sans cette connaissance, les contradictions et les conflits existeront toujours. Et pour conna?tre le processus total de soi-m?me l?on n?a besoin d?aucun expert, d?aucune autorit?. La soumission ? l?autorit? n?engendre que la crainte. Aucun expert, aucun sp?cialiste ne peuvent nous montrer comment comprendre le processus de notre moi. Chacun de nous doit s??tudier soi-m?me. Vous et moi pouvons mutuellement nous aider en en parlant, mais personne ne peut mettre au jour nos replis secrets, aucun sp?cialiste, aucun sage ne peuvent les explorer pour nous.

Vous avez sans doute remarqu? ? quel point les id?alistes politiques / religieux / philosophiques sont arrogants. Les leaders politiques qui obtiennent certains r?sultats, qui r?ussissent de grandes r?formes ? n?avez-vous pas remarqu? comme ils sont imbus d?eux-m?mes et se rengorgent en parlant de leurs id?aux et de leurs r?ussites ? Ils sont au plus haut de leur propre estime. Lisez quelques discours politiques, observez certains de ceux qui se disent r?formateurs, et vous verrez que dans le processus m?me de r?forme ils cultivent leur ego ; leurs r?formes, si ?tendues qu?elles soient, restent donc limit?es au cadre de la prison, elles sont donc destructrices et en d?finitive apportent ? l?homme un surcro?t de souffrances et de conflits.

Si vous percevez lucidement toutes ces structures sociales, ces sch?mas collectifs que nous appelons la civilisation ? si vous pouvez comprendre tout cela et vous en d?gager, abattre les murs de la soci?t? qui est la v?tre et vous en arracher, que vous soyez , musulman ou chr?tien, de gauche ou de droite, vous vous apercevrez alors qu?il na?t en vous une confiance qui n?est pas pollu?e par ce sentiment d?arrogance. C?est la confiance de l?innocence. Elle est comme la confiance d?un enfant qui est si totalement innocent qu?il est pr?t ? tout essayer. C?est une confiance innocente qui fera ?clore une nouvelle civilisation .

Fin de transmission

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Il y a cinquante ans, le premier pas sur la Lune (6)

Hier nous avons découvert une personnalité attachante, aujourd’hui disparue, celle de Neil Armstrong, premier homme ...

18 Commentaire

  1. avatar

    Superbe article!
    Je l’avais lu sur ton site!
    Généreux, en plus!
    Bonne journée!

  2. avatar

    Oui,un bien bel article …

    L’homme serait donc devenu dieu ?

    5000 ans et deux ou trois siècles pour en arriver là ?

    Cependant il y a des problèmes de limites : s’il est vraisemblable que la technologie et les sciences humaines peuvent se focaliser sur un individu pour le mettre à poil , il me semble peu probable que ce soit possible pour l’ensemble de l’humanité…

    Prenons l’exemple du net : tant que nous serons des millions à l’utiliser , avec les précautions d’usage , je ne vois pas comment chaque individu pourrait être cartographié .

    Il en est de même avec la vidéo surveillance : pour être efficace il faudrait un observateur permanent devant chaque écran attribué à une ou deux caméras .

    Pour le reste : le « connais toi toi même » , ce qui semble être présentement ta préoccupation ,il est bien difficile de le faire indépendamment de nos actes .

    L’ensemble étant dialectique il vaut mieux commencer à agir pour en feed back améliorer notre autoconnaissance …

    Dans ta métaphore l’individu a décidé de plonger dans la rivière pour en suivre le courant…

    Nous connaissons les limites de l’introspection et j’ai comme qui dirait l’impression que les événements qui se préparent sont de l’ordre à nous sortir d’un certain autisme .

    C’est dans un livre « le tunnel » je crois que l’auteur , J. Lacaze , un ancien déporté affirmait que ceux qui étaient en situation de fragilité psychologique soit abandonnaient très rapidement leur névrose et leurs problèmes pour se lancer dans l’action pour la (sur)vie , soit étaient condamnés .

    C’est dans l’épreuve que nous apprenons à nous connaître .Que nous savons ce que nous sommes : des gens « bien » ou des salauds …

    Cdt.

    Tk. (8)

    • avatar

      C’est dans l’épreuve que nous apprenons à nous connaître .Que nous savons ce que nous sommes : des gens « bien » ou des salauds …
      On dirait que c’est dans la nature humaine … rare sont ceux qui vont remettre leur vie en perspective quand tout va bien ..mais si il t’arrive quelque chose, le deni face à la situation fait que soit tu créves, soit tu changes, comme tu l’as dit … maintenant, ceux qui veulent survivre, doivent également connaitre l’étendue du terrain de jeu et leurs propres limites, sous peine de retomber avec une autre claque derriere la gueule…

  3. avatar

    Merci pour ce partage Marc, il porte tout les ingrédients d’une sorte de révolte causée par une prise de conscience.
    Tu n’es pas seul. Ce cheminement d’autres l’ont fait avant nous. Quelques-uns ont consacré leur vie à y réfléchir et ont eu la générosité de la partager en écrivant.

    Un texte qui comme un cri de l’âme ‘réveillez-vous!’ appelle à l’action, celle que tu sembles chercher. Et ce cri est un acte d’humilité sachant que ‘seul’ tu peux agir mais combien peu. Révolté contre les révolutionnaires et contre la révolte; c’est une révolte métaphysique.

    Tu parles de chaînes, « …tant qu’à l’intérieur de nous il subsiste des données qui ne viennent pas de notre propre point de vue, affranchi des conditionnements qu’on se fait rentrer dans le citron, on restera avec la chaîne..»
    aussitôt un bout de texte a ressurgit dans ma mémoire;

    Dans la révolte, l’homme se dépasse en autrui et, de ce point de vue, la solidarité humaine est métaphysique. Simplement, il ne s’agit pour le moment que de cette sorte de solidarité qui naît dans les chaînes.

    Albert Camus, L’HOMME RÉVOLTÉ, La révolte métaphysique.

    http://classiques.uqac.ca/classiques/camus_albert/homme_revolte/camus_homme_revolte.pdf

    Le révolutionnaire a la volonté de « transformer le monde » (Marx) alors que le révolté veut « changer la vie » (Rimbaud).

    DG

    • avatar

      Très très perceptif Denis .. tes commentaires sont toujours pointus et à plusieurs niveaux, j’aime beaucoup, merci infiniment de ta participation…

      j’ai comme qui dirait l’impression que les événements qui se préparent sont de l’ordre à nous sortir d’un certain autisme .

      Ma perception est identique, le temps est maintenant compté …

      L’homme serait donc devenu dieu ?
      Tu remarqueras que j,ai toujours fait attention de ne pas mentionner Dieu dans aucun de mes textes..mais vu que tu en parles.. se pourrait il en bout de compte qu’ayant oublié qu’il est lui même un dieu, l’homme re-invente par la technologie ce qu’il a déjà à l’intérieur ? après tout dit la légende, le meilleur endroit où cacher la connaissance et le dernier endroit où l’homme ira la chercher c’est bien en lui même …

    • avatar

      il porte tout les ingrédients d’une sorte de révolte causée par une prise de conscience.
      je suis au delà de la révolte, ça fait un boutte, mais cette première étape là est essentielle à poursuivre le cheminement et la réfléxion ….

  4. avatar

    On peut collecter des Yottaflops de données, encore faut-il avoir le temps et le personnel pour les traiter .

    Une modélisation complexe efficace est impossible, on ne peut mettre en équation l’inné et l’acquis national, régional, local, communautaire, individuel en plus des « correctifs » que chaque individu digère en temps réel.

    Bien sur il y a un potentiel, bien sur il est exploité autant que faire se peut mais la modélisation est très loin d’être fiable .

    Passé ces considérations on peut y ajouter les variables : « l’effet de seuil », l’instant « t », la culture qui continue à évoluer .
    Les données n’étant pas fixes mais variables en temps réel, le temps d’entrer les nouveaux paramètres dans la modélisation ces paramètres sont obsolètes .

    Bien sur que ces techniques sont exploitées mais nous sommes très loin de la fiabilité, il suffit qu’il y ai une carence dans une seule donnée pour que le modèle finisse par être faux . (une panne de TV, une information parasite, ou n’importe quoi d’autre…)

    Les modélisations peuvent tenter de mettre en équation la chose, il est impossible de tenir compte de tous les paramètres physiques, culturels, sociologiques etc …

    Je ne parle que de la modélisation informatique, pour le reste de l’article je suis 100% d’accord .

  5. avatar

    Bonne réflexion, Marc.

    La crise de civilisation que nous traversons a sa source dans la faiblesse psychique de chaque individu. La société n`existe pas. Seuls existent les individus dont l`ensemble constituent la société. La société reflète l`ensemble de vérités et d`erreurs que les individus passés et présents ont découvertes et transmises. Elle est ainsi le reflet de l`état d`esprit des individus qui la composent. L`état d`esprit! Le langage lui-même indique la condition dont dépend le fonctionnement satisfaisant ou insatisfaisant des sociétés. Si l`esprit des individus est sain, c`est-à-dire clairvoyant et prévoyant, la société qu`ils fondent, est bien constituée. Si leur esprit est malsain, c`est-à-dire déformé et aveuglé par les imaginations sur le monde extérieur et intérieur, la société est mal constituée.

    La tentation chez l`homme est de croire que grâce à son intellect, il parviendra à se rendre complètement maître de l`univers et de la vie, à supprimer le mystère de ses origines, à mettre la vie en équation, c`est-à-dire à substituer ses propres lois aux lois de la nature tout entière.

    Ébloui et grisé par son pouvoir, l`homme oublie qu`il est soumis aux lois de la vie comme tout ce qui est. Se jugeant une espèce achevée, parfaite dès sa naissance, il oublie d`évoluer. Il conquiert le monde et l`espace, il fait reculer la mort, il supprime les épidémies, il crée des industries, il bâtit des villes où l`on ne voit plus le ciel et où l`on ne respire plus que l`air du progrès technologique. Mais il devient l`esclave de ses progrès intellectuels, de ses projets, de ses découvertes et de ses conquêtes; il devient l`esclave de tous ses désirs multipliés sans frein ni limite, qu`il ne sait pas évaluer, harmoniser, contrôler et maîtriser.

    Fasciné par le pouvoir que la nature lui a légué, l`homme oublie ses limitations et se crée de lui-même une fausse image. Cette fausse image qu`il se fait de lui-même est la faute que l`humanité naissante a commis et que nous répétons tous: la tentation de nous prendre pour des dieux, malgré notre impuissance à dominer nos désirs et à les contrôler. Notre erreur n`est pas de croire que nous possédons certains talents et qualités, mais uniquement de nous servir d`eux pour nous distinguer des autres, les surpasser, prouver notre supériorité et cela, dans le but subconscient de nous disculper de notre refus d`assumer le combat essentiel: la maîtrise relative de nos désirs. L`erreur est dans le faux calcul de satisfaction. En s`identifiant à une fonction, à un rôle particulier, on se crée une fausse identité sur laquelle repose le sentiment de notre valeur et que l`on est forcé de soutenir sans défaillance sous peine de perdre l`estime de soi. Cela ne signifie pas que tous ces objectifs sont erronés; au contraire, l`erreur est de croire qu`ils remplissent à eux seuls le sens de la vie, qu`ils sont susceptibles de nous apporter la joie suprême.

    Une crise de civilisation et la vraie tragédie de l`homme

  6. avatar

    Whaooo, ça clique, cool …

    @Sun : il y a actuellement 1,3 milliards d’internautes ..là dessus, plus de 15% utilisent Chrome Google … quand on connait la vitesse de raéctions de Google ( publicités affichées en temps réel dans ton compte Gmail selon le contenu de ton Email, recherches enregistrées, messages et historique web , et surtout technique de stockage des fichiers temporaires chez eux avec le Clouding), la preuve est faite, à mes yeux, de la possibilité d’enregistrer, stocker et redispatcher en temps réel les données accumulées par chacun …
    Quand on sait que la Chine vient d’achever Tianhe-1A, un ordinateur qui est capable d’effectuer 2 670 000 milliards de calculs, soit 2,67 pétaflops par seconde (un pétaflop équivalant à 1 000 000 milliards de calculs), que les Us en possédent eux même une douzaine… Parmi les 100 plus puissants superordinateurs, la Chine en compte 5, et dans la liste TOP500, la Chine en compte 40.
    Quand on sait que les Us contrôlent 9des 12 super serveurs centraux d’internet, dont le big One Cisco … quand on connait les capacités d’un Echelon ou d’un Carnivore… alors, oui, je pense qu’ils peuvent monter un systéme fiable… je rappelle que les deux articles passés sur les simulations virtuelles fonctionnaient déjà , et c’était en 2007 … si sur Facebook on peut te suivre en temps réel, ton avatar peut recevoir ses données là de manière automatisée, pas de trouble , l’Humain n’y est plus pour rien une fois que le programme est écrit…

    Maintenant, les variables : n’était ce pas Gurdjieff qui parlait « d’hommes robots » , il y a déjà 100 ans ? Les études semblent démontrer que les gens sont très prédictibles, et que ça se confirme quand on fait des études à travers les réseaux sociaux … visiblement, le facteur « inné et acquis » n’a aucune importance, vu que l’acquis est fourni par celui qui observe et contrôle ..ça fait chier hein de se rendre compte à quel point on est prévisible selon le segment de population, culture auquel on nous rattache ?

  7. avatar

    J’ai connu le Commodore 64. Dans le cours d’une autre vie humaine Quelque chose sera au Tianhe-1A, ce que le Tianhe-1A, est au Commodore 64. L’étape suivante, après l’inter humain, c’est l’intra-humain. Les autres ne sont qu’un des volets des données et la société n’est que la table de poker pour les débutants. La conscience va se repenser elle-meme autrement. On va comprendre qu’il n’y a que des flux et que l’être est l’équivalent de cet effet beta qu’on appelait « persistance rétinienne ». L’horreur de la condition humaine actuelle nous apparaitra peut-etre comme les contractions d’un enfantement difficile… et le Sens nous deviendra clair.

    PJCA

  8. avatar

    Bon café Pierre,
    Sachant qu’après tout notre corps n’est constitué que d’atomes, et que c’est seulement la fréquence de notre cerveau et de notre rétine qui nous définit comme un liant solide et donc matériel, on pourrait se demander sous quel choc on peut en arriver à changer la fréquence et à Voir … et donc à re-définir ce que nous sommes et comment nous inter-agissons vu que nous partageons le même espace et souvent les mêmes atomes… la technologie n’est après tout qu’une manière de pallier externellement à notre manque de connaissances de nous mêmes ….

  9. avatar

    Décidément il y a des textes qui invitent à la réflection.

    Suite aux commentaires de TK, Sun Tzu, François et PJCA sur les superordinateurs, le danger de l’homme-dieu et la grande saga de BigPharma l’an dernier je ne peux m’empêcher de revenir sur le roman d’Ira Levin, Un
    bonheur Insoutenable
    .

    Plus loin que 1984, dans cet univers où toute volonté humaine semble avoir disparu, le totalitarisme ne s’impose pas par la violence ou la répression mais par l’acceptation et la soumission
    volontaire
    contrôlée par un ordinateur et dans lequel chacun des déviants-révoltés est traité par la pharmacologie.

    L’histoire de l’Homme seul révolté contre un État totalitaire, dont la conscience du héros s’est éveillé par sa propre différence (il avait un oeil brun et l’autre bleu).

    DG

    • avatar

      Oh comme vous avez raison de citer Ira Levin, mais rappelez vous, comme vous avez trouvé bon ( vous aussi ) de hurler avec la meute.

      C’est tellement bon de se vautrer dans la bauge.Et puis le plus bas niveau de conscience c’est bien là que vous êtes assuré de rencontrer vos semblables.

      Ahhhh God bless America

  10. avatar

    Apres 26 heures en ligne à la Une et 1 500 visites cet article n’a pas été trollé. Il n’y a pas de moustiques en haut de 1 000 mètres.

    V.E