Accueil / T Y P E S / Articles / Je me souviens

Je me souviens

Juin. Le mois des Qu?b?cois et des Qu?b?coises. C’est ?galement l’occasion de prendre un coup autour d’un feu de camp ou encore d’un feu d’artifices. Et, puisque le 25 juin arriv?, plusieurs diront « je ne me souviens pas », pour signifier qu’ils ont trop bu, le moment est opportun de rappeller au peuple qu?b?cois de quoi il devrait se souvenir.

D’abord, il faut pr?ciser qu’aucune nouvelle th?orie ne sera amen?e aujourd’hui ? propos de la devise qu?b?coise, seulement des restants r?chauff?s. Qu’? cela ne tienne, il est parfois bien agr?able et pertinent de se rappeler de vieux souvenirs.

C’est en 1978 que le Minist?re des transports du Qu?bec d?cide de remplacer le slogan « La belle province », sur les plaques d’immatriculation, par « Je me souviens ». Sur le coup, personne ne s’est r?ellement questionn? puisque tout le monde votait bleu. Mais apr?s quelques ann?es, on s’est mis ? se poser de s?rieuses questions sur la r?elle signification de cette devise provinciale.

On a d’abord convenu que les Qu?b?cois se souvenaient qu’ils formaient une province distincte dans la f?d?ration. On en a ensuite rajout? en parlant de la langue, de la culture, du p?t?-chinois et de la poutine. Bref, nous nous souvenons que malgr? l’abandon de la m?re patrie et des nombreuses d?faites, nous survivons ? l’assimilation.

De l’autre c?t?, il y a ceux qui disent que notre devise est revancharde. Que l’on cherche par celle-ci ? maintenir le cap sur la souverainet?. Peut-?tre. D’autres ont fouill? suffisamment longtemps pour d?couvrir que notre charmant slogan se retrouve dans un po?me qui parle de la victoire anglaise de 1759 et qui dit « Je me souviens que je suis n? sous le lys, mais que je cro?s sous la rose ». Nous serions donc un petit peuple de vaincus…

On se souviens de quoi alors ? Aucune r?ponse n’est bonne. En fait, chacun est libre de se souvenir de ce qu’il veut, selon ses convictions L’important sera surtout de se rappeler d’une chose le soir de la Saint-Jean-Baptiste : Si vous buvez, laissez vos clefs !

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le commerce préhistorique (6)

Naissance des cités sumériennes. Le premier « Puissant » à venir s’installer à Sumer fut EN.KI. Il ...