Accueil / A C T U A L I T É / Je cherche l’Homme
Diogène

Je cherche l’Homme

DiogèneNon, ce n’est pas la quête d’une femme, voire d’un homme, en mal d’amour, mais c’est ce bon Diogène, qui, se promenant en plein jour, une lanterne à la main, déclarait à qui lui posait la question : « je cherche l’Homme ».

Et il ajoutait, « et je ne vois que des hommes »…

Celui qui dédaignait les puissants, habitant une énorme jarre, avec comme seule richesse un drap qu’il utilisait en guise de caleçon, avait répondu au grand Alexandre qui lui demandait ce qu’il désirait : « ôte-toi de mon soleil », et il avait rétorqué au philosophe Aristippe, lequel menait une existence confortable grâce aux largesses du roi : « si tu avais appris à te contenter de lentilles, tu n’aurais pas à ramper devant le roi  »… lien

Il méprisait toute forme de richesses et il considérait les conventions sociales comme une entrave à sa liberté, maniant l’ironie afin de dégonfler la baudruche toujours renaissante de la vanité humaine.

Lorsqu’on lui demandait d’où il venait, il répondait immanquablement : « je suis citoyen du monde, car la seule citoyenneté est celle qui s’étend au monde entier  ».

Voyant un voleur de vase pris la main dans le sac et encadré par deux policiers, il s’adressa au trio en disant : « voila les grands voleurs qui en emmènent un petit ». lien

À la lumière des évènements tragiques qui viennent de se produire, en effet, Diogène, s’il était encore vivant, ne verrait peut-être pas mieux sa quête de  l’Homme récompensée.

En effet quid des réponses apportées par nos responsables politiques face à cette situation, à commencer par celles du chef de l’état.

Toujours moins de liberté, toujours plus de militaires dans la rue, empêcheront-ils d’autres attentats, et n’y a-t-il pas une autre réponse à apporter vis-à-vis des abjections commises ?

Il y a plus d’un demi siècle que les banlieues sont à l’abandon, privées, pour nombre d’entre elles, de travail, d’éducation, de culture, et poussées pour 10 000 d’entre eux vers une radicalisation stupide et insensée, (lien) d’autant que brandir le Coran pour justifier ces attentats ignobles ne s’appuie sur rien.

En effet, dans le Coran, il n’y a jamais d’appel au meurtre de celui qui n’a pas choisi l’Islamcomme religion, il s’agit seulement d’une scandaleuse manipulation du texte sacré, utilisée par quelques fanatiques, puisque le Coran dit tout le contraire : « ne tuez pas la personne humaine car Allah l’a déclarée sacrée » (chapitre VI, verset 151). lien

Dans le clan des « Républicains », ou du moins de ceux qui se revendiquent tels, leur petit chef n’a pas hésité à proposer la pose de bracelets électroniques à tous les radicalisés. lien

Il réclame aussi plus de policiers, oubliant qu’il en a supprimé 12 000 depuis 2007. lien

D’une part les mailles du filet sont larges : on sait qu’il a suffit de 8 terroristes pour commettre le pire… d’autre part, ce serait oublier que quelques uns n’étaient pas enFrance, et qu’à ce jour, ils sont plus de 500 français à être présents en Irak, en Syrie, et ailleurs, saisis par la fièvre djihadiste. lien

Et puis, Sarközi aurait-il oublié sa part de responsabilité dans le chaos actuel ?

N’est-ce pas lui qui a reçu en grande pompe, (et talonnettes), et Kadhafi, et Assad ?

N’est-ce pas lui qui a pris la tête de la coalition pour faire tuer le dictateur libyen, sans pour autant avoir permis à ce pays de mettre en place une réelle démocratie, et y laissant le désordre s’y répandre, avec les conséquences que l’on connait pour la Syrie ?

Au FN, ne parlons pas de la réaction de la cheftaine du parti, qui voit là l’occasion de pointer du doigt tous les musulmans du pays, réclamant la fermeture des frontières. lien

Un Homme ?

Non, en effet, Diogène n’en aurait pas trouvé, mais s’il existe un paradis, il doit bien rigoler avec un homme qui dérangeait autant à gauche qu’à droite, et qui a été probablement assassiné, il s’appelait Coluche.

On prête à Hubert Reeves cette déclaration : « l’homme est l’espèce la plus insensée, il massacre une nature qui le fait vivre et vénère un Dieu invisible  ».

Bien sur, la Marseillaise a retenti un peu partout dans le monde, mais quid de cette phrase qu’on y trouve : « qu’un sang impur abreuve nos sillons  » ?

On peut aussi s’interroger sur la stratégie mise en place par ce gouvernement pour lutter contre cet ennemi aveugle… mais quid du bombardement du 15 novembre, visant, en guise de représailles, un camp d’entraînement et un poste de commandement de l’état islamiste à Raqqa ? lien

Interdire les rassemblements au moment où les français ont besoin d’être ensemble, n’est-il pas contreproductif, laissant croire ainsi aux terroristes que la terreur qu’ils veulent faire régner l’a emporté ?

En Janvier 2015, ils étaient tous, ou presque, « Charlie », et aujourd’hui, les mêmes affirment : « même pas peur  », « nous sommes en terrasse », ou même comme les « ultras » marseillais qui affirment, banderole à l’appui : « nous sommes Paris ». lien

Dominique de Villepin a fait de la situation une analyse lucide, prenant à contrepied Manuel Valls, refusant son discours martial, refusant aussi d’utiliser le mot « guerre » : « la vérité c’est qu’ils veulent nous diviser et pousser le pays à la guerre civile (…) la guerre : ce sont 2 états qui se confrontent  » concluant « cette approche de guerre contre le terrorisme n’est pas la bonne ». lien (une courte vidéo plus complète de son analyse est ici)

À découvrir aussi, l’analyse de Michel Onfray.

Ces terroristes sont déjà dispersés dans le monde, et ne vaudrait-il pas s’interroger sur les moyens qu’ils ont pour commettre leurs crimes ?

En mars 2015, l’état islamiste se flattait d’avoir infiltré 4000 extrémistes en Europe, les faisant passer pour des réfugiés. lien

Ce qui vient d’être confirmé par France 2 : l’un des kamikazes serait arrivé en France en empruntant la route des réfugiés. lien

On se souvient des ratages constatés chez les forces de l’ordre en janvier 2015…aujourd’hui encore, on apprend que le renseignement irakien avait averti les pays de la coalition occidentale d’attaques imminentes, la France en tête. lien

La Turquie avait aussi prévenu la France à 2 reprises des intentions d’Omar Ismaïl MostefaÏ.lien

Et pourtant rien n’a pu être empêché.

Alors que faire ?

Il existe aujourd’hui tant de possibilités à ces « fous de Dieu » pour commettre le pire.

Certains n’hésitent pas à utiliser « l’explosif en suppositoire  », afin de passer les frontières sans difficulté. lien

On se souvient avec quelle facilité les militants de Greenpeace avaient démontré qu’une petite équipe bien organisée pouvait faire intrusion dans une centrale nucléaire. lien

On se souvient aussi des survols de centrales nucléaires par des drones, que personne n’a pu empêcher, et quand l’on connait le pouvoir dévastateur des armes actuelles, on peut légitimement être inquiets. lien

Le missile AS30 Laser, guidé sur sa cible, à 10 km de là, peut l’atteindre en quelques secondes, se jouant aussi des portes blindées, et percer 2 mètres de béton, avant d’exploser. lien

François-Xavier Ménage, animateur de l’émission « Capital », de « la Six » a longuement enquêté et affirme que ces ressources financières viennent de la contrebande, du racket, mais aussi du pétrole, du coton, et du trafic d’art.

L’état islamiste est en effet à la tête d’une fortune, en totale impunité. lien

Ne vaudrait-il pas d’abord en connaitre l’origine, et tenter de l’en priver, afin de l’affaiblir ?

Pour qu’ils vendent leur pétrole, il faut bien qu’il y ait des acheteurs…

Il est tout de même question de 2000 milliards de dollars. lien

Fermer le robinet de toutes ces richesses ne serait-il pas un bon élément de réponse, car en les privant de moyens, on entrave leurs actions ?

Éduquer, donner du travail aux oubliés des banlieues, bannir le délit de faciès dont ils sont régulièrement les victimes, cesser de stigmatiser les religions, quelles qu’elles soient, faire vivre enfin la démocratie, ne serait-il pas aussi des réponses cohérentes face à la confusion actuelle ?

En tout cas, ce nouveau drame n’apporte qu’une certitude : les leçons de Charlie, et de l’hyper casher n’ont pas été retenues.

Mais revenons à Diogène  : la lumière de sa lanterne était-elle prémonitoire ?

Le « siècle des lumières » semble s’éloigner de notre pays…même si chacun veut continuer d’en défendre les valeurs.

« Liberté, égalité, fraternité »… des concepts qui s’amenuisent au fil des temps, 1789… une révolution avortée…puis 2 ans après, un nouvel échec qui remet en place peu après à une monarchie… on connait la suite.

Le monde est un village, et chacun en fait partie, avec ses différences, et ses convergences.

Quand on songe que le jour choisi par les fanatiques aveuglés était « la journée de la gentillesse  », en même temps qu’une journée de chance…

« Allons nous vivre ensemble comme des humains ou périr ensemble comme des idiots » c’est la question que posait un certain Martin Luther King ? lien

C’est cette question essentielle que nous devons nous poser.

Mais pour en revenir à la réponse aux attentats du 13 novembre, mon vieil ami africain dit souvent : « On n’écrase pas une puce avec l’aide d’un éléphant  ».

L’image illustrant l’article vient de banquetonfray.overblog.com

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Chacun peut agir à sa manière en envoyant un message de solidarité à toutes les victimes de Daesh ici

Articles anciens

Appelez moi Charlie

Charlie, des couacs en rafale

Les enfants de Charlie

Charlie, comment en est-on arrivés là ?

Appelez-moi Charlie !

Quoi ma gueule !?

C’est un juif qui rencontre un autre arabe

Mais où sont passés nos Héros

Coup de blouse à Béziers

Les religions, parole d’évangile ?

Dérapages en mairies FN

Ces français qu’on aime

Noirs, nous sommes tous noirs

Commentaires

commentaires

A propos de Olivier Cabanel

avatar

Check Also

Travailler 4 jours pour travailler mieux

Après la crise sanitaire – et alors même qu’elle sévit encore – la semaine de ...

One comment

  1. avatar

    Bonjour Olivier Cabanel, je voulais vous dire merci pour votre vidéo, du Roi des fous, de Roland Magdane.Tellement vrai ; je pense déposer les paroles du texte sur mon site et ailleurs, je ne pense pas qu’il y ait des soucis de droits, on verra !