Accueil / T Y P E S / Articles / Jacques Attali… hors du temps

Jacques Attali… hors du temps

Si vous avez un peu de temps à perdre, Jacques Attali, grand collectionneur de sabliers, saura éventuellement vous aidez à optimiser tout ce temps perdu pour rien. Car l’économiste, écrivain, conseiller de célébrités politiques, grand penseur… j’espère ne rien avoir oublié, sinon gare, le personnage s’estime énormément. Pourrait, s’il voulait nous accorder l’honneur et la faveur d’un rendez-vous de seulement 1/4 d’heure, nous convaincre que la réduction du temps de travail et la retraite ont été des erreurs monumentales.

Jacques-Attali

 

En fait ne vous étonnez pas si dans cet entretien accordé au Magazine Le mondeAttali parle presque exclusivement de lui. Car il était invité pour cela et plus précisément pour parler de son rapport avec le temps. Ne soyez donc pas surpris si sa relation avec le temps est très différente de la nôtre. Nous, simples quidams ordinaires désoeuvrés par l’abominable Lionnel Jospin et la Dame des 35 heures. Mais où était donc Jacques Attali, le jour maudit où Mitterrand dans un moment d’égarement, avait mis la France au chômage à 60 ans.

La critique est récurrente et la question souvent la même. Pourquoi interroger et même simplement parler de Jacques Attali, alors que cet homme nage ou flotte dans une autre dimension que la nôtre, dans un autre espace temps, ou plus explicitement encore, dans un autre monde. Par curiosité sans doute, ou peut-être dans l’espoir qu’un jour Attali aura ce trait de génie qui marquera notre époque. Ne dit-il pas lui même « je m’interroge en permanence sur la trace que je vais laisser dans l’histoire. » Patience, il reste encore du temps, mais en attendant  « Attali aurait amassé entre les mois de mars 2014 et mars 2015 la prodigieuse somme de 82 millions d’euros », voilà de quoi voir la vie autrement.

En fait, la seule obsession d’Attali est d’avoir du temps libre, pour lire écrire faire de la musique et profiter d’un peu de solitude. Finalement, ne serait-il pas un peu envieux du Français moyen, de ses si chères 35 heures et de son temps libre. En réalité, ce n’est pas l’impression que donne la lecture du court extrait ci-dessous.

« Si la matière se transmet et que l’esprit se partage, la seule chose que l’on ne possède pas, c’est le temps. Depuis toujours l’homme s’attache à avoir du temps, du « bon temps ». Pour vivre plus longtemps, il veut que son temps soit le meilleur possible. C’est la raison pour laquelle j’estime que la réduction du temps de travail est un échec de la société industrielle. Je rêve d’une société où il n’y aurait pas de retraite, où travailler serait naturel… on ne devrait avoir que du travail créatif. »

Pas toujours facile à saisir Jacques Attali, d’ailleurs, avons-nous suffisamment de neurones disponibles pour seulement essayer. Faudrait-il selon lui, que nous ayons des journées de travail plus longues, pour mieux apprécier ensuite, le peu de temps libre dont nous disposerions.

Je compte sur votre sagacité légendaire pour m’éclaicir les idées.

 

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Demain, on ferme… Three Mile Island !

Le nom ne dira rien aux plus jeunes, hélas.  Mais pour les gens de mon ...