Accueil / T Y P E S / Articles / Isra?l et ses d?mons (2)

Isra?l et ses d?mons (2)

A Petah Tikva, pour y revenir, il est vrai, aujourd’hui, la tentation du racisme touche tout le monde…semble-t-il, et surtout la tr?s importante communaut? ?thiopienne, assez rejet?e par la population isra?lienne. Finalement, en construisant leur propre synagogue, les juifs ?thiopiens, ces mal aim?s de l’aliyah, ont r?solu le probl?me ? leur fa?on. Va pour le temple, pour l’?cole ?a n’est pas encore ?a. Avant de devenir pleinement juif, il faut patienter semble-t-il pour les autorit?s, qui parlent de « conversion incompl?te » pour rejeter des enfants des ?thiopiens des ?coles (religieuses) juives en provoquant un s?rieux toll? et des manifestations cons?quentes. Ce qui est dit l? bas en termes fort peu am?nes : « Because many are in the midst of an obligatory conversion process, they must attend religious schools, some of which reject them, claiming they are not sufficiently Jewish ». Les ?thiopiens immigr?s ne sont « pas assez juifs » para?t-il : la soci?t? juive est loin d’?tre aussi consensuelle qu’elle tente de nous le faire croire. Les belles phrases officielles telles que « le bagage, les traditions et l’exp?rience apport?s par chaque vague ont ?t? d’une valeur inestimable pour l’?volution de l’?conomie moderne et de la soci?t? d?mocratique et pluraliste d’Isra?l » restent coinc?es ? la porte des ?coles, au point de parler de s?gr?gation pour certains. Isra?l construit des murs partout, jusqu’au milieu des ?coles parfois. « It was recently discovered that four Ethiopian girls enrolled in Lamerchav Elementary School are learning in complete isolation from their peers. They study in separate classrooms, have their own recess time and are even reportedly given daily cab fare so as not to ride home on the bus with other students » nous dit Haaretz., L’ Am?rique des ann?es 60, en quelque sorte. Et les juifs ?thiopiens ont du mal ? s’int?grer… tout en pouvant esp?rer dans les mois ? venir un r?le inattendu, avec la d?couverte d’un obscur cousin du c?t? de la femme de Barack Obama, qui peine, lui, ? d?marcher dans son pays l’?lectorat juif. Les seuls ? voter massivement Obama. Mais les Ethiopiens ne sont pas ceux qui ont le plus de mal…

Il y a aussi les fils d’immigr?s russes ou du Caucase, souvent bien impr?gn?s d’id?ologies fascisantes. Pour tenter de les remettre dans le droit chemin, ces jeunes n?o-nazis, ou sous la protection de l’?toile ? six branches, le gouvernement d’Olmert s’?tait engag? ? cr?er l’incroyable programme Ofek (« horizon« ), un bataillon sp?cial d’?lite de reconnaissance chez Tsahal, cr?? conjointement par l’Israel Prison Service et les forces arm?es isra?liennes, confront?es, comme d’autres dans le monde, ? une p?nurie de vocations. Selon ce programme, des criminels peuvent int?grer directement l’arm?e et le bataillon sp?cial ? la fin de leur peine, lors de leur lib?ration en b?n?ficiant d’une amnistie totale des faits qui leur avaient ?t? reproch?s. Voil? Tsahal devenue la L?gion Etrang?re. Notre gamin d?boussol? n’ayant que 16 ans, son avocat a en effet plaid? de fa?on fort inattendue en faveur d’une peine… plus longue pour lui (de 2 ans et demi), lui permettant d’arriver ? novembre 2009 pour rejoindre l’arm?e ! Au bout de trois ans, son casier redeviendra en effet vierge, selon le programme Ofek. C’est comme ?a peut-?tre que l’arm?e isra?lienne va compter un de ces soldats parmi les n?o-nazis… chose absolument inimaginable pour la plupart des gens ici comme ailleurs !

Selon Haaretz, un des membres du groupe d?couvert, de toute mani?re, ?tait d?j? enr?l? dans Tsahal :« Police confirmed that the majority of the suspects were enrolled in Israeli public schools, and at least one was drafted into the army. Police suspect that the youth who was drafted fled the country after giving his army-issue M-16 to a member of the cell. » Le groupe disposait de ce M-16, remis par le soldat ayant depuis quitt? le pays, d’un pistolet et d’explosifs. Les jouets habituels de l’extr?me droite, toujours obnubil?e par le maniement des armes. Un fait assez universel. Chez nous, en France, remarquez, ce ne sont pas toujours des jeunes n?o-nazis que l’on retrouve enr?l?s dans l’arm?e. Une d?p?che d’octobre nous apprend que c’est un militaire de carri?re et un complice qui sont ? l’origine de la profanation pour la deuxi?me fois du cimeti?re de Notre Dame de Lorette, ? Arras. En refaisant la m?me chose apr?s pourtant une condamnation de 8 mois ferme, notre homme risque aujourd’hui dix ann?es de prison et son plus jeune complice pareil. L’inimaginable, l?, ?tant la r?cidive, dans les m?mes circonstances et dans les m?mes lieux. Le n?o-nazisme est universel et surtout obsessionnel mais cela on s’en doutait un peu. L’imb?cilit? et le racisme n’ont d?cid?ment pas de fronti?re. Dessiner des croix gamm?es dans un coll?ge, un cimeti?re musulman ou une synagogue, finalement, ?a se r?sume au m?me manque d’intelligence.

Car l’imb?cilit? n?o-nazie est telle que le voyage en sens inverse est aussi possible, nous apprend de fa?on tout aussi surprenante un autre article d’Haaretz. Celle de l’histoire incroyable de Pinchads Zlotosvsky, un polonais d’origine embarqu? durant toute sa jeunesse dans son pays dans des mouvements d’extr?me droite antis?mites, une calamit? encore fort r?pandue encore dans ce pays, et qui a lui aussi commis des actes r?pr?hensibles anti-juifs avant de s’apercevoir que lui-m?me en ?tait un. Depuis, ?g? de 32 ans, il a effectu? le chemin inverse… pour sombrer dans l’ultra-orthodoxie, qui est aujourd’hui aussi un des autre plaies d’isra?l comme on a d?j? pu le dire. Des juifs ultra-orthodoxes…. qui font eux aussi la une des journaux avec des actes dignes… de la mouvance n?o-nazie, comme le relate cette fois Courrier International dans un troisi?me article ravageur repris partout ailleurs tant il est ?difiant. Celui de la « culture de la peur » qu’entretiennent ces v?ritables illlumin?s dans le quartier de Mea Shearim. « Leur quartier r?serv? ». Rien n’?chappe sur place ? leur vindicte : agression sauvage de femme ind?pendante (le r?cit est effrayant) ou interdiction de vendre des lecteurs MP3, et jusqu’ ? m?me attaquer des commer?ants vendant des CD-ROMs non « casher ». Oui, vous avez bien lu : des CD-ROMS. Une orthodoxie qui n’est pas tr?s ?loign?e de la folie pure et simple, celle des superstitions idiotes, car comme le dit le site Canoe, il est vrai « Dieu est bizarre ». Surtout en Isra?l, si prompt ? se gausser de l’archa?sme musulman. Les interrupteurs ou les perruques, il y a de quoi sourire dans ces attitudes disons surprenantes si elles n’aboutissaient pas ? des exc?s de terreur religieuse v?ritable. On n’imagine pas ce que serait de vouloir vivre une ann?e selon de tels principes… ou ceux assez voisins de la Bible qu’ont bien tent? certains. La soci?t? isra?lienne, pourtant compos?e de 44% de la?cs, et devenue l’otage des religieux. Les 32% de juifs rapatri?s n?s dans la diaspora y font la loi. Parmi ceux-ci, les 16% d’ashkn?nazes russes p?sent de tout leur poids et minent la politique du pays. A l’en faire ?clater.

Le probl?me que l’on se pose, comme le souligne le journal Le Monde, est « qu’est-il donc arriv? ? la soci?t? isra?lienne pour qu’elle g?n?re des leaders racistes comme M. Avigdor Lieberman, le chef de file du parti d’extr?me droite Isra?l Beitenou (« Isra?l, notre maison »), de retour au gouvernement en tant que vice-premier ministre (il est n? en ex-URSS, ndlr) ? « . L’homme, tr?s haut plac? (c’est le second personnage du gouvernement !), a lui seul, r?sume en effet la lente d?rive fascisante vers laquelle Isra?l s’est laiss?e entra?ner au fil des ann?es. A en devenir un danger pour le pays avec ses revendications permanentes d’utiliser le feu nucl?aire contre T?h?ran ou m?me contre le barrage d’Assouan ( !) : « The choice of the most unrestrained and irresponsible man around for this job constitutes a strategic threat in its own right. Lieberman’s lack of restraint and his unbridled tongue, comparable only to those of Iran’s president, are liable to bring disaster down upon the entire region » pr?cise avec justesse Haaretz. Avec Lieberman, l’existence m?me d’isra?l est en danger, comme le note si justement aussi Justin Raimondo avec son oxymore du « fascisme juif ». « I have covered the growing influence of Israeli extremism for years, and worried over the rise of what seems, at first, a hopeless oxymoron : Jewish fascism. That an ideology that has proved so harmful – indeed, near fatal – to the Jewish people should gain a foothold in the Jewish state seems too bizarre even for a post-9/11 reality that increasingly resembles Bizarro World. Yet here we are, confronted with the specter of Avigdor Lieberman, the would-be Hitler, currently the second most popular politician in the running for prime minister, right behind Benjamin Netanyahu ». Fort r?cemment, Ehud Olmert en personne s’est senti oblig? de retirer une pierre ? l’?difice de ceux qui accusent l’?tat isra?lien d’?tre partisan des colons et de leur propension ? se faire eux-m?mes justice, comme ? Assira Kubliyeh. La phrase utilis?e ce jour l? par Olmert est r?v?latrice de cet ?tat d’esprit : « dans l’Etat d’Isra?l, il n’y aura pas de pogroms contre les non-Juifs »avait dit ce jour-l? le premier ministre isra?lien. Des juifs, organisateurs de pogroms ? Mais c’est le monde ? l’envers !

L’article du Monde ?mettant une analyse sans d?tours des origines du probl?me, remontant selon l’auteur ? l’?cole et ? l’enseignement et non au seul cas du « nazi juif » qu’est Lieberman : « Le syst?me ?ducatif a, quant ? lui, donn? la priorit? ? des questions telles que l’all?geance ? l’Etat, le conflit isra?lo-arabe, l’antis?mitisme et le service militaire. Sous la mince couverture des manuels d’?ducation civique, suppos?s inculquer aux jeunes g?n?rations les principes d’?galit? et de d?mocratie, se cachaient des pages bourr?es de st?r?otypes. Jusque dans les ann?es 1980, la litt?rature pour enfants d?crivait les Arabes comme des ?tres inf?rieurs, d?pourvus d’identit? nationale et assoiff?s de sang juif. Il en allait de m?me des livres scolaires. » On en conna?t les r?sultats aujourd’hui : la soci?t? isra?lienne est malade d’elle-m?me, tout simplement, en acceptant d’aussi graves d?rives sur son sol. Celle ayant touch? Amran Abu Hamdiya, 18 ans, massacr? apr?s avoir ?t? jet? au sol d’une voiture de soldats. Un sol o? l’on trouve partout aujourd’hui des choses choquantes :« Recently, skinheads have been seen in Hatzor and Kiryat Shmona. In Russian bookstores in Israel, books that promote Holocaust-denial are sold openly (which is against the law), as are cassettes of neo-Nazi songs like « The Nazis are Coming » nous dit le site BNet.

Un terreau fascisant y existe bel et bien, y est entretenu et attis? jusque dans les plus hautes sph?res de l’?tat, dont Lieberman est le pire repr?sentant. C’est bien Avraham Burg qui a raison sur en particulier la fameuse loi du retour et ses d?boires actuels : « Le tort de cette loi, c’est d’?tre le reflet de la doctrine d’Hitler [la loi du Retour octroie la citoyennet? isra?lienne ? toute personne n?e dans la diaspora et consid?r?e comme juive selon la tradition religieuse orthodoxe, une d?finition reprise litt?ralement par les lois de Nuremberg]. Et je refuse de voir mon identit? d?finie par Hitler. Nous devons vaincre Hitler. » Le catastrophisme est d?sormais selon lui l’id?ologie qui emporte tout en isra?l, celui voulu par les th?ories de Theodor Herzl, auquel l’auteur de « Lenatzea’h ?t Hitler » (« Vaincre Hitler ») oppose Ahad Ha’Am, n? en Russie lui aussi. Ces disciples ?tant avec « Amants de Sion » les cr?ateurs, justement, de Petah Tikva« Ce qu’Ahad Ha’Am reprochait ? Theodor Herzl, c’?tait de fonder le sionisme sur le seul antis?mitisme des gentils [non-Juifs]. Ahad Ha’Am voulait faire d’Isra?l un centre spirituel fond? sur nos ressources spirituelles. Son heure est venue. Le sionisme de confrontation vit ses derni?res heures. Notre sionisme de confrontation contre le monde entier est en passe de nous mener au d?sastre. » La violence de la soci?t? isra?lienne, celle qui oscille entre » la foi et l’effroi », en g?n?rant des n?o-nazis sur son propre sol, est arriv?e ? son paroxysme, selon l’ancien pr?sident de la Knesset . « La barri?re de s?paration (construite en Cisjordanie) proc?de de cette parano?a. Elle veut signifier qu’en de?? de cette ligne il y a les barbares. C’est x?nophobe et path?tique «  ajoute-t-il.

Un petit soldat nazillon de plus dans les rangs de Tsahal ne d?pareillerait finalement pas le d?cor d?crit par Avraham Berg : celui des rues o? l’on voit « la centralit? du militarisme dans notre identit?. La place des officiers de r?serve dans notre soci?t?. Le nombre d’Isra?liens arm?s dans la rue. O? est-ce que cette foule de gens arm?s va ? Les expressions hurl?es dans la rue : « les Arabes dehors ». » L’antis?mitisme en plein isra?l, ?a semblait impossible, et pourtant ?a existe, et sur son propre territoire. La preuve que la soci?t? isra?lienne est aujourd’hui aveugle, ? ne pas voir ses propres enfants devenir ses futurs bourreaux.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Comment Trump à détourné un meurtre pour dissimuler sa collusion avec les russes

Le dernier « mémo » de Mueller, sur l’avancée de son enquête, révélé ce 8 décembre, le dit noir sur ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Bonsoir momo

    C’est vraiment paradoxal ce qui se passe effectivement en Israël.
    Les gens là-bas en sont-ils vraiment conscients ?
    La montée des extrémismes se fait un peu partout dans le monde, et celà sous les yeux embrumés du citoyen lambda… toutes religions confondues.

    Pourquoi la majorité « silencieuse » ne dit rien ? Elle ne veut pas voir ? Elle est « prisonnière » de quoi, des démons du passé ?

  2. avatar

    Ces événements graves m’affolent, car en même temps il semble qu’on veuille bien montrer de la bonne volonté en refusant par exemple d’aider les colons illégaux, comme vient de le décider le gouvernement en sursis d’Israël : mais pourquoi donc l’avoir accepté AVANT ? Il est évident que cette aide FABRIQUE deux extrémismes : elle renforce celui des colons, et attise la haine en face. Les extrémistes de droite israëliens viennent de regrouper leurs deux factions, et c’est TRES inquiétant : si le prochain gouvernement n’est pas issu de Kadima, on court au conflit direct dans cette région. C’est inquiétant, très inquiétant ! Merci de votre contribution, Fred-E !