Accueil / T Y P E S / Articles / Islamisme et imperialisme

Islamisme et imperialisme

Photo : Flickr Daniel Zanini H.
Photo : Flickr Daniel Zanini H.

Les peuples du monde musulman, et plus particuli?rement ses intellectuels et sa jeunesse,sont pr?occup?s aujourd?hui par la situation d?plorable dans laquelle ils vivent et l??tat de sous-d?veloppement dont ils n?arrivent pas ? s?en sortir. M?contents, ils le sont ?galement de la mauvaise gestion des affaires de leurs pays, et surtout de leurs dirigeants dont la plupart sont arriv?s et demeurent ?ternellement au pouvoir, par la force ou par h?r?dit?. Durant les longues ann?es de la lutte pour l?ind?pendance, ces peuples arabes et africains nourrissaient l?espoir de conna?tre, une fois libres, la d?mocratie, la prosp?rit? et le bonheur. Mais jusqu?? ce jour, ils n?ont connu que d?ception apr?s d?ception.

La p?riode coloniale

Durant les XVIIe et XVIIIe si?cles, les pays du monde musulman au Moyen-Orient et en Afrique ont v?cu leur plus grave d?clin et pris beaucoup de retard sur les pays d?velopp?s, ce qui a permis ? certains ?tats europ?ens de les coloniser ou de les administrer sous la forme d?un protectorat. Les pays musulmans ont gard? de tr?s mauvais souvenirs de cette p?riode coloniale. Pendant??les guerres de?pacification?, des milliers de personnes avaient ?t? tu?es ? coup de canon et de mitraill?tes, et des chefs de tribus enlev?s et emprisonn?s. Il a fallu plusieurs ann?es et d??normes sacrifices pour que ces pays recouvrent leur ind?pendance.

Personne ne peut nier aujourd?hui, que la plupart des grandes puissances europ?ennes ont acquis une grande part de leurs richesses et ?difi? leurs ?conomies, ? partir de leurs empires coloniaux. Si des exp?ditions, dans les r?gions du monde les plus ?loign?es, avaient ?t? entreprises dans les si?cles pass?s, ce n??tait pas du tout, pour le plaisir ou pour le bien-?tre des indig?nes, mais plut?t pour l?acquisition de nouveaux territoires et la recherche de richesses. Les colons europ?ens s??taient appropri? les meilleures terres agricoles, appartenant aux paysans locaux. Entre la fin du XVIIIe et le d?but du XIXe si?cle, l?empire de Sa Majest? britannique, comptait le quart de la population mondiale et s??tendait sur le quart des terres ?merg?es ? travers les cinq continents. Les nationalistes et combattants pour la libert? de leurs pays, ?taient consid?r?s ? l??poque, par les occupants, comme des terroristes, ?taient poursuivis devant les tribunaux et condamn?s ? la prison. Plusieurs personnes enlev?es avaient disparu pour toujours.

Apr?s l?ind?pendance, de nombreux hommes politiques des anciennes colonies et parmi les anciens d?tenus, sont devenus de grands dirigeants, investis de hautes responsabilit?s dans leurs pays. Citons ? titre d?exemple Nehru, Ho Chi Minh, Nelson Mandela, Bourguiba, Bouteflika et ses amis du FLN, pour ne citer que ceux-l?, sans parler du roi Mohammed V du Maroc, ?loign? de son tr?ne et d?port? ? Madagascar, pour avoir refus? de c?der aux exigences des autorit?s du Protectorat. Pour les gouvernements fran?ais et britannique de l??poque, tous ces gens ?taient des fauteurs de trouble, alors que leur seul crime ?tait d?avoir demand? la fin de la colonisation et l?ind?pendance de leurs pays.

Un colonialisme d?un nouveau genre

Les gouvernements ??nationalistes?? qui ont succ?d? ? l?administration coloniale ou pris le pouvoir ? la suite d?un coup d??tat, allaient ?prouver toutes les difficult?s du monde ? r?soudre les nombreux et difficiles probl?mes politiques, ?conomiques et sociaux, pos?s par la gestion des nouveaux ?tats ind?pendants, d?o? le recours ? l?aide et ? l?assistance des anciens pays colonisateurs et par cons?quent, ? l?ing?rence de ces derniers dans leurs affaires.

L?existence ? l??poque des deux clans oppos?s, l?est et l?ouest, qui se disputaient leur influence sur les nouveaux ?tats, allait augmenter les ench?res et rendre la rivalit? plus intense encore, chacun des deux blocs cherchant ? voir, ? la t?te des nouveaux ?tats, des dirigeants alli?s, acquis ? leur cause. L??quilibre du monde et la paix allaient reposer d?sormais sur un partage appropri? des int?r?ts ?conomiques et strat?giques entre les grandes puissances qui avaient, chacune, ses satellites ? travers le monde, des pays alli?s ou plut?t ?d?pendants? sur le plan ?conomique, id?ologique et strat?gique (pr?sence ?trang?re et bases militaires). Et c?est le N?o-colonialisme.

Apr?s la d?sagr?gation du g?ant sovi?tique, plusieurs de ses anciens alli?s, arabes notamment, sont rest?s dans le collimateur de l?Occident et plus particuli?rement des ?tats-unis.

Les islamistes succ?dent aux nationalistes

La plupart des r?gimes nationalistes qui ont pris la rel?ve dans les anciennes colonies et protectorats europ?ens se sont av?r?s, en fin de compte, incapables de gouverner valablement leurs pays, comme ils n?ont tenu aucune des promesses faites ? leurs peuples, ? savoir la prosp?rit? et la d?mocratie. M?me les gouvernants, parvenus au pouvoir avec une coloration et des projets socialistes, ne sont pas arriv?s ? faire d?coller les ?conomies de leurs pays ni ? instaurer un r?gime d?mocratique.

Peu ? peu, on a vu na?tre dans tout le monde arabe, un certain nombre d?associations religieuses dont l?influence et l?int?r?t au sein des masses populaires, n?ont pas cess? de prendre de l?importance.

Ces islamistes qui refusent de se positionner ? droite ou ? gauche, d?clarent tirer leur doctrine et leurs orientations, du Coran, le livre saint des musulmans. Ils enseignent ? tous leurs fid?les et adeptes que si l?Oumma, la Communaut? musulmane, a pris du retard, c?est parce que les croyants se sont ?loign?s des principes de la religion islamique et ont adopt? des modes de vie, parfois m?me, prohib?s en Islam.

Ces enseignements sont actuellement bien ancr?s dans les esprits de la jeunesse islamique qui consid?re que les ?trangers sont des vampires qui viennent sucer le sang des musulmans pour nourrir leurs peuples. Ces m?mes ?trangers, dit-on, pr?sentent les islamistes comme des barbares, des terroristes qui n?ont qu?un seul but, celui d??liminer les adeptes de toutes les autres religions, ce qui, affirme-t-on, est loin de refl?ter la v?rit?. Dans leurs journaux comme dans leurs sites internet, la plupart des organisations islamiques estiment qu?ils ne cherchent qu?? ?chapper ? l?influence des pays occidentaux et ? mettre fin ? l?exploitation de leurs richesses. S?agissant du terrorisme, ils soutiennent que les vrais terroristes sont ceux qui ont massacr? des milliers d’?tres humains en Alg?rie, au Japon, au Vietnam, en Irak et aujourd?hui encore en Afghanistan, tout en pr?cisant que les islamistes n?ont recours ? des m?thodes terroristes que pour se d?fendre contre des adversaires beaucoup plus puissants qu?eux, et pour exiger le d?part des occupants. Les plus mod?r?s des islamistes expliquent que leur but est de r?aliser une Union des pays de la Ligue arabe, ? l?instar des pays de l?Union europ?enne. Pour eux une communaut? unique sous l?autorit? d?un calife, comme le pr?conisent Oussama Ben Laden ou autres islamistes, est irr?alisable de nos jours. D?autre part, ayant ?chou? avec les nationalistes comme avec les socialistes, cette Union ne peut se r?aliser, dit-on, que sous la banni?re de l?Islam et dans le cadre des directives et des principes ?dict?s par le Coran.

Dans toues les r?unions clandestines ou ouvertes, tenues par les groupes islamiques avec leurs adeptes, un seul et m?me th?me revient presque toujours, ? savoir l?exploitation des richesses du monde arabe par les puissances occidentales, avec la complicit? de quelques dirigeants arabes et musulmans acquis ? l?imp?rialisme, auquel ces derniers doivent leur existence et leur maintien au pouvoir.

Ces m?mes pr?cheurs consid?rent que l?invasion des forces occidentales en Irak et en Afghanistan n?est autre qu?une croisade des temps modernes. C?est pourquoi, soutiennent-ils, le Djihad, c’est-?-dire la guerre sainte s?impose comme un devoir sacr? pour tout musulman.

Nombreuses sont les personnes, en Europe et ailleurs, qui estiment que ce ne sont l? que des paroles de fanatiques, qualifi?es de barbares par Nicolas Sarkozy et de l?ches par G.W. Bush Mais ce sont des paroles qui ont, croyez-moi, tout leur impact sur une jeunesse musulmane marginalis?e, dont un grand nombre, partent des pays du Maghreb et de l?Orient, voire m?me de l?Europe, pou r?pondre ? l?appel de la Qaeda et rejoindre les rangs des Moudjahidines en Irak et en Afghanistan. Ceux qui ne font pas le d?placement, approuvent l?action, participent ? la propagande anti-imp?rialiste et aux collectes d?argent au profit des ?combattants?.

Il s?agit donc l? d?un probl?me tr?s important qui demande de la r?flexion et des solutions durables, pour un avenir meilleur, qui garantit les int?r?ts de tous et respecte les aspirations de tous. La force, ? elle seule, n?a jamais suffi ? r?gler les probl?mes entre les peuples.

MOHAMED BOUHOUCH

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le kidnapping du Phocea (2) : l’installation au Vanuatu, le trafic de passeports

Avant de parler à nouveau du gigantesque voilier, nous voici à parler… vaches.  Derrière celui ...

One comment

  1. avatar

    Quand il y a corruption, il y a des corrupteurs mais aussi des corrompus nationaux.

    Le contexte est relativement bien posé mais gomme un peu trop les différences et niveau de réussite entre ex-pays colonisés. C’est dommage bien que comprehensible pour un article si court. Certains pays s’en sortent mieux économiquement que d’autre mais il demeure au niveau démocratique de ce que j’en sais des lacunes +/- sérieuses.

    C’est pas possible de ‘garantir les intérêts de tous et respecte les aspirations de tous’ si ces aspirations sont restrictives pour les droits des autres. Je pense au droit des femmes par ex.

    Le colonialisme a apporté ses infrastructures. Le problème c’est qu’elles ne correspondent pas toujours au besoin local (pays musulman) comme une exploitation vignoble (vin). Quand on fait un bilan il faut regarder les deux aspects + et -.

    L’islamisme apporte aussi une certaine ethique et morale mais dont les exces et abus (integrisme, radicaux) sont prejudiciable pour les musulmans (liberté individuelle) et les civils (11/9) ou militaires étrangers (irak, afganhistan…)

    La démocratie a pris plusieurs siecle pour s’établir en Europe et le processus doit entrer davantage dans les mentalités en Afrique du nord et Moyen-Orient. Vu le laps de temps relativment court, je pense que le bilan n’est pas si mauvais que cela malgré la vague intégriste. Je vois les contingents d’ingénieurs algériens, marocains qui arrivent au Québec. Avec peu plus de liberté et d’opportunité d’emploi, ces ingénieurs resteraient ou retourneraient dans leur pays. Cette exode s’il est massif et continu devient une sorte de légère colonisation pacifique du pays destinataire et ressenti comme tel si le pays est situé dans des régions déjà à forte densité humaine comme l’Europe.

    La Chine qui achete plus cher les ressources matérielles (minerai, essence…) sans se meler de politique est peut-être une opportunité économique et … politique. Reste que la liberté ne se donne pas mais se prend. Aux citoyens algériens, maroquains, tunisiens, .. de faire le ménage avec leurs dirigeants politiques corrompus ou incompétents.
    A nous de le faire avec les notres. Je pense que les électeurs US ont déjà fait un geste avec leur choix démocratique, limité principalement à deux candidats.