Accueil / T Y P E S / Articles / Irak : la guerre la plus ? humaine ? de l?histoire

Irak : la guerre la plus ? humaine ? de l?histoire

Mercredi 11 septembre 2013

?

Abu Ghraib 17aSma?l Hadj-Ali?nous a transmis un article pour publication sur le site de R?sistance. Le texte a ?t? ?crit en 2006. Il fait le point sur l’invasion ?tasunienne en Iraq apr?s trois ans d’occupation. Le lien avec l’actuelle situation syrienne est ?vident, en ce sens qu’il montre que?l’imp?rialisme fera de la Syrie ce qu’il a fait de l’Iraq :?un champ de ruines et un d?sastre, tant humain que politique??

 

Le comit? r?dactionnel de R?sistance remercie l?auteur pour la confiance qu?il nous accorde ainsi que pour sa brillante d?monstration.

 

L?Arm?e-?tat d?Isra?l se bat pour?la?d?mocratie et ??une proposition de paix totale?? contre les Palestiniens et les Libanais. Ses guerres, chacun le sait, lui sont impos?es et ne sont que ??l?gitime d?fense??. En 2003 en Iraq, les ?tats-Unis d?Am?rique ?taient guid?s par les m?mes nobles objectifs… Retour sur?la???guerre?la?plus?humaine?de l?histoire??.

 

Ils nomm?rent l?op?ration ??Spectre et effroi??. Motivations?: d?truire les armes de destruction massive, montrer?la?connexion du r?gime avec Al Qa?da, instaurer?la?d?mocratie. Ils ont fait tout faux. Erreur. D?s le d?but, ils savaient que tout ?tait faux.

 

Trois ann?es d?invasion-occupation?plus?tard, qu?est-ce que l?Irak sinon une infinie flaque… de sang, un corps d?chiquet? sur un interminable champ de ruines?? Un pays o? se ramassent ??la?pelle des corps qui n?en sont?plus, et o??la?nuit venue dansent, au rythme des Top 50 des bouquets satellites dans des campements-supermarch?s retranch?s, cent quarante mille ??boys?? bourr?s, c?est selon, de pr?jug?s, de m?pris, d?arrogance, d?ignorance crasse, de bonne conscience, d?alcool et de drogues?? On leur a dit, d?s le d?but?:???Vous ?tes l? pour lib?rer l?Irak. Vous menez un combat pour?la?naissance d?un pays.??

 

Pauvre M?sopotamie, te faire na?tre, toi qui les as mis au monde.

 

Aujourd?hui, apr?s le d?lire m?taphysique de?la?victoire, certains d?entre eux, de retour au pays, regardent, qui leurs jambes d?bit?es, qui leurs bras charcut?s. Ils ne pourront?plus?danser, mais savent qu?un jour ceux qui dansent encore dans ces camps bunk?ris?s subiront le m?me sort. D?autres, physiquement indemnes, dansent quotidiennement avec le suicide ou?la?d?traque. C?est leur unique horizon.

 

D?horizon, les Irakiens n?en ont?plus, alors que l?horreur d?une?guerre?civile interreligieuse dans laquelle aucun Dieu ne reconna?tra les siens est d?j? l?. Danser. C?est aussi ce que firent, de joie d?mocratique, il y a trois ans devant leur ?cran TV, le jour o? Bagdad fut prise, nombre d?intellectuels, de politiciens et autres experts en fripouilleries et bas stratag?mes politico-m?diatiques. Ils ont dans?, disaient-ils, par???solidarit??pour ces pauvres Irakiens ?cras?s par un r?gime dirig? par un tyran???fou de sang et d?orgueil??, avec lequel leurs puissants pays, mine de rien, ont commerc?, ?chang?, complot? des ann?es durant, en se souciant comme d?une guigne de?la?terreur, de?la?torture et des meurtres dont ?tait victime l??lite progressiste et d?mocratique de ce pays.

 

Quelle issue aujourd?hui pour un peuple prisonnier d?une?guerre?totale entre une puissance imp?riale pr?datrice et les terroristes de l?ordre th?ocratique qui, fanatis?s par une id?ologie infrahumaine, lib?rent chaque jour leurs pulsions criminelles, au lieu de leur pays, en pulv?risant d?explosifs des dizaines de paisibles gens?? Ces danses macabres rythm?es par les canons des chars d?mocratiques ?taient les pr?mices, nous disaient ces esprits s?rieux, de jours meilleurs, d?une ?re?radieuse?😕??l?Irak est une immense chance pour les Arabes.??, ??Pour une fois qu?un pays arabe va devenir d?mocratique, il faut ?tre optimiste??.?Optimiste,?la?belle affaire.???…La?situation demeure grave en Irak, mais je suis ??optimiste??. Ainsi parlait le chor?graphe en chef de ce ballet mortif?re, George W. Bush, le 22 f?vrier 2006, au lendemain de l?attentat contre le mausol?e chiite de Samara.

 

Trois ann?es?plus?t?t, ou presque, le 17 avril 2003, Richard Myers, chef d??tat-major interarmes, exprimait ?galement son optimisme lors de?la?chute de Bagdad?:???C?est?la?guerre?la?plus?humaine?de « l?Histoire »?.?En d?clarant que cette temp?te de feu, de fer et de sang, de corps br?l?s, d?mantibul?s, de vies ravag?es ?tait???la?guerre?la?plus?humaine?de l?Histoire??, le g?n?ral, probablement bon p?re de famille, peut-?tre m?me amateur d?op?ra, de po?sie et de barbecue, ne savait peut-?tre pas qu?il venait d?inventer l?oxymoron de?la?terreur absolue et du crime de?guerre?banalis?. Il nous disait que cette?guerre?est?humaine, parce qu?elle est?USam?ricaine. Qu’USam?ricaine, elle ne peut qu??tre?humaine.

 

Nous savons maintenant que chaque?guerre?que les USA d?clencheront sera une manifestation d?humanit?. Qu?importent le carnage absolu de dizaines de milliers de personnes, le d?ferlement et le largage de milliers de tonnes de bombes et de feu, les humiliations, les tortures, les d?vastations, les destructions inou?es de violence, l?ensauvagement du quotidien,?la?livraison des villes et des mus?es aux pillards encastr?s, encadr?s, comme de nombreux journalistes le furent, par une arm?e form?e pour partie de soudards et de paum?s, d?saffili?s pour certains, d?traqu?s pour d?autres, et de mercenaires en qu?te de?la???green card??, que de nombreux, rappelons-nous, re?urent six pieds sous terre.

 

Dans cet??enfer moderne,?allum? par cette l?che hyper puissance, comment ne pas associer l?obsc?ne formule du g?n?ral au sort et ? l?avenir disloqu?s du petit Ali Isma?l. Un gamin devenu, malgr? lui,?la?proie des m?diatisations les?plus?inf?mes, et l?objet de?la?compassion d?un premier ministre britannique soudain attentif aux malheurs que cette?guerre?? bout portant avait provoqu?s. L?hyper m?diatisation de?la?bonne conscience des fauteurs de?guerre?pass?e, que faut-il retenir du malheur indicible et ind?l?bile de cet enfant, sinon que sa vie enti?re sera?la?synth?se d?une?guerre?qui s?est incorpor?e, incrust?e, cristallis?e pour toujours dans son corps physique et social.

 

Mutil?, r?duit, ce corps proth?tique exprime-t-il autre chose que l?extr?me ??brutalisation?? de cette?guerre ? En ce sens, cette?guerre?participe pleinement ? un retour ? l??tat de nature, ? une ??bestialisation??, ? un ensauvagement des rapports sociaux et humains.

 

Pendant l?agression coloniale de l?Alg?rie, Alexis de Tocqueville, th?oricien de?la?d?mocratie et pol?mologue du lib?ralisme, d?clarait?:???Le second moyen en importance apr?s l?interdiction du commerce est le ravage du pays. Je crois que le droit de?la?guerre?nous autorise ? ravager le pays et que nous devons le faire??.?Si les temps et les technologies ne sont?plus?les m?mes, les m?thodes et l??tat d?esprit, ? quelques nuances pr?s, demeurent et ont encore de l?avenir.

 

Sma?l Hadj-Ali

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Contrôle routier inopiné

Il est bien loin le temps où un gendarme qui arrêtait un véhicule, gratifiait ses ...