Accueil / T Y P E S / Articles / Internet communautaire et culture

Internet communautaire et culture

L’organisme communautaire ?le sans fil (ISF) qui installe des bornes d’acc?s gratuit ? Internet sans fil chez les commer?ants et dans les espaces publics montr?alais, vient d’annoncer un partenariat avec Terminus 1525 et Wireless Toronto pour promouvoir le travail des artistes locaux (en) par l’entremise des points d’acc?s ? Internet.

De nombreux organismes de ce type existent dans plusieurs villes du monde. Certains sont mis en place par la municipalit?, d’autres comme ISF ne b?n?ficient pas de l’appui des autorit?s municipales. Pour une soci?t? de plus en plus d?pendante ? l’information, l’acc?s au r?seau constitue la base de la recherche de l’?quit?, et certains projets comme celui d’ISF sont mis ? mal par les fournisseurs d’acc?s au r?seau qui sont de plus en plus f?roces dans leur volont? d’emp?cher ce genre d’installation. D?j? plusieurs ?tats ?tats-uniens ont banni l’Internet municipal.

L’organisme concentre ses activit?s dans l’installation de bornes d’acc?s dans les caf?s, parcs et autres espaces publics de Montr?al, mais aussi dans l’installation d’un r?seau de toit ? toit accessible par tous. Pr?s de 90 points d’acc?s sont d?j? install?s ? Montr?al. ISF veut se servir des technologies de l’information et des communications pour briser l’isolement des citoyens ? l’?chelle locale. C’est pourquoi en plus des infrastructures physiques, l’organisme met ? disposition des utilisateurs de ses bornes d’acc?s un portail permettant de voir et de communiquer avec les autres personnes branch?es dans la m?me aire d’acc?s.

C’est de ce portail que seront pr?sent?es les oeuvres – fournies par Terminus 1525 – d’artistes locaux. Plut?t que d’afficher des publicit?s, ces pages Web offriront du contenu multim?dia aux usagers du service d’acc?s ? Internet. Bien s?r, la client?le de ce service constitue un auditoire captif, mais les instigateurs du projet affirment que la diffusion sera momentan?e et volontaire. Il s’agit certainement l? d’une fa?on originale de se servir des outils informatiques comme levier social.

Commentaires

commentaires

A propos de admin

avatar

Check Also

Bla, bla, bla… Tu parles trop !

Cette vieille rengaine yéyé, chantée par les Chaussettes Noires, chères à Eddy Mitchell, (lien) et ...

No comments

  1. avatar

    Le Collectif d’études sur les pratiques solidaires a récemment fait un table ronde autour de cette question.

    Pour ceux que ça intéresse, l’audio de cette table ronde est disponible en ligne. Michel Lenczner, l’un des fondateurs de Ile Sans Fil y participait…

    Mr Pointu
    http://www.leperiscope.blogspot.com

  2. avatar
    Isabelle Taleyssat

    À l’heure du télétravail, du e-learning, et bientôt du 400e anniversaire de Québec, il serait temps en effet de recomposer le paysage de nos cités sans fil afin de mettre Internet à la portée du plus grand nombre. Selon le CEFRIO*, 28% de la population du Québec n’ont pas encore d’accès régulier à Internet alors que 86 % des abonnés le sont à la haute vitesse.

    Pourquoi ne pas demander aux villes elles-mêmes de décider et surtout de financer les installations adéquates à accueillir des gens d’affaires et du tourisme qui n’ont de cesse de communiquer de façon toujours plus urgente. À offrir aussi au reste du monde une belle vitrine sur nos villes. Celà permettrait d’investir sur des systèmes de transmissions beaucoup plus puissants que le Wifi (voire le WiMax aujourd’hui, avec des débits théoriques sept fois supérieurs et une couverture allant jusqu’à 50 kilomètres contre quelques centaines de mètres pour le WiFi seulement).

    Pour plus d’informations, je vous suggère d’aller consulter les liens suivants :
    http://www.cefrio.qc.ca/nouvelles.cfm ?Id_actualite=1071
    http://www.ilesansfil.org/tiki-index.php

    Lexique :
    * Hotspots : Lieux publics très fréquentés et clairement délimités qui donnent accès gratuitement à un réseau sans fil.
    ** CEFRIO : Centre francophone d’informatisation des organisations