Accueil / T Y P E S / Articles / Injures raciales : Hortefeux b?n?ficie d?un tour de passe-passe juridique pour ?chapper ? la condamnation

Injures raciales : Hortefeux b?n?ficie d?un tour de passe-passe juridique pour ?chapper ? la condamnation

Dans l’affaire Brice « quand il y en a un » Hortefeux, la constitution de partie civile du Mrap a ?t? jug?e irrecevable par la cour d’appel. L’ancien ministre de l’Int?rieur (et de l’Identit? nationale) est donc relax? alors qu’il avait ?t? condamn? en premi?re instance pour injures raciales. Pour que la plainte de l’association soit jug?e recevable. Or la cour estime que la condition requise – que les propos soient publics – n’est pas remplie. Le Monde r?sume bien la chose : « M. Hortefeux n’?chappe ? la condamnation que parce que les propos ne sont pas consid?r?s comme publics et que l’association plaignante n’est donc pas recevable ». Premi?re conclusion ? tirer : qu’Hortefeux se soit laiss? aller ? des paroles racistes est confirm? par la justice. Le jugement pr?cise en effet tr?s clairement que, sur le fond, les propos sont « m?prisants et outrageants » . Il ajoute m?me le coup de de pied de l’?ne : ils t?moignent d’un « manque ?vident de culture ». Viens prendre ta gifle, ignare ! Deuxi?me r?action ? ce jugement : la relaxe de l’?me damn?e sarkozyste est scandaleuse. Nous sommes dans le cadre de l’universit? d’?t? de l’UMP, qui est un ?v?nement public. La sc?ne se d?roule sur la voie publique. Elle est film?e par le journaliste d’une cha?ne de t?l?vision publique. Et les propos d’Hortefeux, eux, ne le seraient pas, publics? ? Mais de qui se moque-t-on ? Cette ?norme manipulation juridique permet au triste sire d’?chapper ? une condamnation aussi m?rit?e qu’infamante. Mais l’avocat du Mrap, Pierre Mairat, proteste : « La cour dit que l’injure raciste est constitu?e, mais prive une association antiraciste de poursuites, ce que nous allons contester en cassation ». Attendons donc de voir ce que r?pondra l’arr?t de la haute juridiction. Non sans souligner que, si la relaxe avec un si pi?tre argument est objectivement scandaleuse, que les m?dias ne le d?noncent pas plus vigoureusement l’est tout autant. Pour reprendre l’article du Monde cit? plus haut, comment commence-t-il ? Son titre d’abord : Brice Hortefeux relax? du d?lit d’injure raciale. La volont? d’?tre factuel est un leurre. Lorsqu’on lit le titre, l’on comprend : il est blanchi, innocent? de l’accusation. Si nos ?minents confr?res veulent se ressaisir, nous leur c?dons volontiers le titre de plumedepresse, « Injures raciales : Hortefeux b?n?ficie d’un tour de passe-passe juridique pour ?chapper ? la condamnation ». Prenez-le, c’est cadeau. D’accord, c’est long. Mais l?, on a l’information. Au lieu de ?a ?

Dans Le Monde ? Sous leur piteux titre, ce chapeau : « La cour d’appel de Paris a relax?, jeudi 15 septembre, du d?lit d’injure raciale, apr?s des propos adress?s en septembre 2009 ? un jeune militant UMP d’origine maghr?bine, l’ex-ministre de l’int?rieur Brice Hortefeux qui avait ?t? condamn? en premi?re instance. » Et dessous, une publicit?. Il faut descendre ? l’?cran suivant pour que le quotidien daigne enfin nous expliquer par quel subterfuge l’indigne est relax? ! Combien de gens auront-ils arr?t? leur lecture avant ? Nous distribuons d’avance quelques bonnes places dans notre rubrique Ferme ta gueule ! ? tous ceux qui oseront pr?tendre qu’Hortefeux a ?t? lav? par la justice de l’accusation d’injure raciale, il s’agit d’un mensonge ?hont?. La pr?sentation du Monde aura contribu? ? le forger.

En tout ?tat de cause, si le Mrap ne pouvait donc pas se porter partie civile parce que les propos ne sont soi-disant pas publics, la personne de qui parlait Brice Hortefeux, cet ex UMPiste ralli? depuis ? Villepin du nom d’Amine Benalia-Brouch, lui peut porter plainte ! D’ailleurs, il « dit envisager toujours » de le faire, pr?cise Le Parisien qui le cite : « Je suis surpris », a comment? M. Benalia-Brouch, 24 ans, trouvant « regrettable que la justice fran?aise n’aille pas jusqu’au bout » apr?s la condamnation en premi?re instance en juin 2010 de M. Hortefeux ? 750 euros d’amende pour « propos outrageants » envers les Arabes. « Pour moi, aujourd’hui, c’est la fin d’un long ?pilogue qui r?sume l’id?e que je me fais de l’UMP, un parti qui surfe sur la vague de Marine Le Pen » afin de « r?colter le maximum d’?lecteurs en 2012″, a poursuivi le Dacquois, jugeant M. Hortefeux « embl?matique de cette d?rive ». Vas-y, coco, porte plainte !

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Petit, mais passionnant : le Musée d’Histoire de la Médecine

Installé au cœur du Quartier Latin, dans une très belle salle du 3e étage de ...