Accueil / A C T U A L I T É / Il est urgent d?interdire la p?che en eau profonde !

Il est urgent d?interdire la p?che en eau profonde !

Le Parlement europ?en a adopt?, il y a quelques jours, le rapport de Kriton Arsenis sur la p?che de grands fonds. Mais l?assembl?e pl?ni?re a rejet? l?amendement qui aurait interdit ? courte ?ch?ance l?interdiction du chalutage profond et des filets maillants de fond au-dessous de 600 m?tres dans les eaux europ?ennes et dans l?Atlantique Nord-Est.
Les parlementaires europ?ens ont ainsi c?d? ? ?la logique productiviste du toujours plus, plus loin, plus profond? malgr? les destructions consid?rables du milieu marin que cette technique de p?che provoque?
?p?che profonde - CP
Apr?s ce vote qui s?est jou? dans un mouchoir de poche (342 voix contre l?interdiction et 326 pour), c?est un jour sombre pour tous les d?fenseurs de la nature et la vie dans les eaux profondes. C?est une grande d?ception notamment pour l?association fran?aise Bloom, qui a cru pouvoir renverser la tendance gr?ce au succ?s sur internet d?une BD qui reprenait ses th?ses et ? la p?tition adress?e au pr?sident de la R?publique qui a atteint plus de 750 000 signatures.
Mais le gouvernement de Fran?ois Hollande et les socialistes au Parlement europ?en ainsi que l?UMP ont rejet? cette mesure. Ainsi pour Isabelle Thomas (PS), ??Le Parlement europ?en a choisi l?option garantissant la pr?servation ? la fois de l?environnement et des emplois ?. Et pour Alain Cadec (UMP), vice-pr?sident PPE de la commission de la p?che,  » La raison l?a emport?. Le principe du gel de l?empreinte qui consiste ? ne passer le chalut qu?aux endroits o? il est d?j? pass? et ? sanctuariser le reste des zones de p?che est un principe fondamental. »
Isabelle Thomas et Alain Cadec peuvent donc d?sormais se targuer de cette ? victoire ? pour la p?che industrielle, celle qui d?truit les emplois dans le secteur de la p?che fran?aise et entre en concurrence avec les vrais p?cheurs fran?ais, propri?taires de leur bateau, partant ? la p?che tous les jours plut?t qu?? la capture de subventions publiques et d?appuis politiques. Ils endossent ainsi un mod?le de p?che destructrice, subventionn?e, d?fendue par les cabinets de lobbying les moins ?thiques de Bruxelles.
Les ?lus des Verts, du MoDem comme Marielle de Sarnez et Nathalie Griesbeck, de l?UDI comme Sophie Auconie et certains membres de l?extr?me gauche comme Younous Omarjee ont pris eux position en faveur de l?interdiction du chalutage profond.
Pour Claire Nouvian, fondatrice de Bloom, ? ce vote est caract?ristique des alliances d?plorables qui se produisent au niveau europ?en et montre ? quel point les ?lus des grands partis ont un m?pris total pour les Fran?ais. Ils prouvent par ce vote qu?ils pr?f?rent les lobbies industriels aux citoyens et qu?ils ne sont plus dignes de notre confiance. Ils risquent de payer cher leurs positions aux prochaines ?lections municipales et europ?ennes. ?
Les oc?ans profonds et la p?che profonde
?
Les oc?ans profonds, tels que d?finis par les oc?anographes s??tendent au-del? de 200 m?tres de profondeur et repr?sentent ? eux seuls 98% de l?espace dans lequel la vie peut se d?velopper sur terre. Le milieu profond est tr?s mal connu de la science et quasiment inexplor?.
Les oc?ans profonds avaient ?t? jusqu?ici ?pargn?s des perturbations humaines mais ils sont exploit?s ? ?chelle industrielle depuis plus de 30 ans, alors qu?ils ne peuvent pas et ne devraient pas l??tre, pour une raison simple : leurs caract?ristiques biologiques ne le permettent pas.
La faune profonde est caract?ris?e en effet par une long?vit? extr?me (bien souvent sup?rieure ? 100 ans), une croissance lente, une maturit? sexuelle et une reproduction tardives, une f?condit? faible. Comme pour?les troupeaux d??l?phants,?la biomasse des poissons profonds peut ?tre importante ? certains endroits, mais les premi?res captures suffisent parfois ? d?cimer un stock pour plusieurs d?cennies ou si?cles?
Le chalutage profond est une m?thode de p?che d?crite par les chercheurs comme la plus destructrice de l?histoire : d?immenses filets lest?s raclent les fonds marins jusqu?? 1800 m?tres de profondeur et d?vastent des ?cosyst?mes multimill?naires et des esp?ces vuln?rables, dont certaines sont menac?es d?extinction. Ils an?antissent notamment de fa?on irr?versible des colonies de coraux vieilles de 10 000 ans, patrimoine naturel mondial de l?humanit?.
Pour la communaut? scientifique, c?est une aberration ?cologique pourfendant tous les principes de pr?servation de l?environnement, de partage ?quitable du bien commun entre nations et comme un entorse au principe de pr?caution.?Seul le fait que ces p?ches soient apparues historiquement dans un contexte de b?ance juridique internationale et d?ignorance scientifique les a rendues?l?gales, mais en aucun cas l?gitimes.
La p?che profonde r?sulte directement de l??puisement des ressources marines dans les eaux de surface. Apr?s avoir surexploit? les stocks de poissons en surface, les flottes de p?che industrielles se sont tourn?es vers les grands fonds pour trouver la ressource qui leur faisait d?faut. Cette logique inexorable de la surexploitation des ressources et de la destruction des milieux conna?t un ?pisode particuli?rement douloureux dans les grandes profondeurs car l?, plus que n?importe o?, existe un contraste violent entre l?immense efficacit? technologique de l?outil industriel et l?excessive vuln?rabilit? de la faune et de l?environnement. La p?che en eaux profondes met en jeu le monde de la rapidit? contre celui de la lenteur, le profit ? court terme r?serv? ? quelques uns contre le b?n?fice ? long terme pour tous.
Environ 300 bateaux ? travers le monde participent ? cet ??oc?anocide?? pour capturer quelques poissons ? forte valeur commerciale En France, moins de dix navires sont impliqu?s dans la p?che profonde au chalut de fond. Six d?entre eux appartiennent ? la flotte d?Intermarch?. Malgr? les millions d?euros d?aides publiques qu?ils per?oivent, ces navires industriels sont tous d?ficitaires. Le chalutage profond est ainsi un gouffre ? fonds publics et n?existerait pas sans le secours de nos imp?ts.
Il y a donc urgence ? prot?ger des milieux d?vast?s par des navires qui ressemblent plut?t ? des machines de guerre (plusieurs avions peuvent loger dans certains filets utilis?s). Ce drame ?cologique n?a aujourd?hui comme ?quivalent que la d?forestation de l?Amazonie.
Petit signe encourageant, suite ? la campagne de Bloom, le d?bat semble maintenant se d?placer de la sc?ne politique ? la sph?re des consommateurs. Apr?s Casino, le groupe Carrefour vient d’annoncer en effet son intention d’arr?ter progressivement de vendre du sabre, du grenadier et du brosme d’ici ? juin 2014?

Photo Creative Commons par Yahoo Images ( http://fr.images.search.yahoo.com/search/images;_ylt=A0PDodkedatSlGEAnoplAQx.?p=p%C3%AAche+profonde&fr=yfp-t-703&ei=utf-8&n=60&x=wrt&imgsz=icon&y=Rechercher )??

?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Parmi les visiteurs de Normandie, beaucoup d’anciens avions… de la CIA ! (9)

Les C-47, on l’a vu, après guerre ont fait tous les métiers.  Des surprenants parfois ...