Accueil / T Y P E S / Articles / Hypocrisie et mensonges

Hypocrisie et mensonges

Tout sur InternetPATRICK JUAN

Lib?ralisation de la vente en ligne de m?dicaments

Le Conseil d?Etat a assoupli le commerce en ligne ? tous les m?dicaments vendus sans ordonnance en retoquant un article du Code de sant? publique.

Certains parlent d?une r?volution. Le Conseil d?Etat a suspendu, les restrictions concernant la vente sur internet des m?dicaments sans ordonnance en France, restrictions qui va s?appliquer ? partir du 1er mars. Cette d?cision ouvre provisoirement le commerce en ligne ? environ 3 500 rem?des.

Comment le Conseil d?Etat a-t-il motiv? sa d?cision ?

La haute juridiction a retoqu? un article du Code de sant? publique qui devait limiter les ventes sur internet de m?dicaments ? une liste de 455 produits. Le Conseil d?Etat a estim? avoir un doute s?rieux sur la l?galit? du nouvel article L. 5125-34 du Code de sant? publique vis-?-vis du droit europ?en.

Introduit en d?cembre par le gouvernement, il avait comme objectif de lutter contre les fraudes et contrefa?ons tout en transposant une directive europ?enne de 2011 autorisant la vente des m?dicaments sur internet. Qui ?tait ? l?origine de cette proc?dure ?

Un cyber-pharmacien de Caen, qui a ?t? le 1er?en France ? vendre des m?dicaments sans ordonnance sur internet. En novembre 2012, comme l?expliquait France 3 Basse-Normandie. Philippe Lailler s?est d?clar?, vendredi, tr?s heureux de la d?cision.

Une bo?te de pastilles pour la gorge, c?est 3 euros chez moi mais on peut trouver le triple ailleurs, les Fran?ais n?acceptent plus, a affirm? le pharmacien pour qui la profession s?est crisp?e sur la question des ventes sur internet.

Dans sa d?cision, le Conseil d?Etat estime que l?application de?l?article L. 5125-34, en restreignant la vente en ligne aux produits de m?dication officinale et en excluant les autres m?dicaments ? prescription facultative, serait de nature ? porter grave pr?judice au pharmacien.

Quelle est la r?action du gouvernement ?

Le ministre de la Consommation, Beno?t Hamon, a indiqu? que le gouvernement allait analyser la d?cision du Conseil d??tat, jugeant qu?en mati?re de pharmacie en ligne, il fallait ?tre particuli?rement prudent.

Le minist?re de la Sant? a de son c?t? pris acte de cette d?cision mais soulign? que les m?dicaments soumis ? prescription restaient exclus de la vente sur internet. Il a soulign? qu?il fixerait prochainement sous la forme d?un arr?t? les bonnes pratiques en mati?re de commerce de m?dicaments en ligne apr?s une ?troite concertation avec la profession. Et celle de la profession ?

Isabelle Adenot, pr?sidente du Conseil national de l?Ordre des pharmaciens a jug? pr?occupant du point de vue sanitaire l??largissement de la liste des m?dicaments vendus sur internet. On ne peut pas d?un c?t? dire attention aux risques sanitaires et d?un autre banalis? la vente de m?dicaments a-t-elle critiqu?, faisant r?f?rence ? la derni?re alerte sanitaire sur les pilules de 3e et 4e g?n?ration.

La d?cision du Conseil d?Etat me d?sole, le m?dicament est un produit qui m?rite d??tre accompagn? et le fait que la sph?re soit ?tendue ? internet m?inqui?te, a indiqu? pour sa part Louis Pascal, pr?sident du CNGPO, f?d?ration regroupant 10 000 pharmacies fran?aises.

Sources : France tv info avec AFP et Reuters.

En prenant connaissance de cette d?cision, cela va r?ellement faire jurisprudence ?

On peut tout acheter sur internet y compris des navires pourris, des avions, des mercenaires et fabriquer des coupables ? convenance, il en va de m?me pour les ph?nom?nes de d?tecter les sources. L?achat de points au permis de conduire.

Le tourisme sexuel existe, masse le pratique, le crime presque parfait aussi, etc. Il y a des milliers d?exemples.

La prise par l?achat libre de parac?tamol en pharmacie ou en grandes surfaces repr?sente un danger potentiel in?ducable pour tous les consommateurs, inutile de rentrer dans les d?tails. Il tue.

Mais ? quoi servent donc les m?decins, ? rien m?ont r?pondu certains, lorsque l?on sait qu?un scanner envoie dans le corps humain, mille fois plus de rayons mortels, mais ont-ils le choix ? Il faut amortir.

Certains gardent encore le geste qui sauve, mais tout s?ach?te et se vend, alors pourquoi d?fendre l?ind?fendable ?

Alors lorsque les gens font des proc?s ? des laboratoires tels dans le cas duM?diator, ceux qui se remplissent les poches avec autorisations de tuer sur ordonnance rigolent doucement, sachant parfaitement, que cela coutera moins cher que ce que cela ? rapporter.

Le constat s?impose de lui-m?me ? force de faire de l?autom?dication et cela se constate dans certaines maisons d?arr?ts les d?tenus avalent tout et n?importe quoi, donc les personnes chez eux font la m?me chose.

La France est le pays qui consomme le plus d?antid?presseurs au monde, la pr?vention devrait d?marrer ? l??cole et non devant les tribunaux cela ne sert plus rien, il en est de m?me dans ce qui finit dans les assiettes de tout un chacun, les enfants ne sont nullement ?pargn?s.

Alors larguons les amarres et ? quand les insectes dans les plats pr?par?s ?

Cela existe d?j? en certaines nations, il y a des pilules qui tuent et celles pour se nourrir

Patrick Juan

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Election 2020 (II) : « sittin in limbo » ?

Les machines utilisées pour cette élection ne sont certes toujours pas sûres, mais des règle ...