Accueil / T Y P E S / Chroniques / Huckabee – Le Messie est l? !

Huckabee – Le Messie est l? !

Tout semble aller chaque jour un peu plus mal et il suffit de lire un journal am?ricain pour comprendre que nous sommes en toute fin de civilisation. Ce n’est pas seulement les grands dossiers qui vont au diable – Irak, crise des subprimes, prix du p?trole, 2 000 000 d’individus en prison, etc – mais la vie au quotidien qui t?moigne de la d?cadence. La d?cadence de ces gens qui tuent pour rien dans les ?coles ou les centres d’achat, de ce type qui s’amuse ? faire battre des chiens, d’une justice qui met un adolescent en prison 5 ans, parce ce qu’on lui a fait une pipe, la d?cadence qui est PARTOUT.

Le syst?me n?o-lib?ral ne nous gouverne plus comme un peuple, mais nous exploite comme un cheptel… et de plus en plus on se conduit comme des b?tes. Qui nous d?barrassera du r?gime n?o-lib?ral ? Personne ne peut raisonnablement nous en lib?rer, car le r?gime n?o-lib?ral est stable. Il manie l’ultime instrument de pouvoir : la CORRUPTION. L’?glise, les syndicats, quiconque est une menace pour le syst?me parle un peu, re?oit son prix… et se tait. Il n’y a pas de RAISON pour que le syst?me n?o-lib?ral prenne fin.

Aucune raison. Il reste le d?raisonnable. L’individu « d?raisonnable », celui qui consid?re comme trivial, voire m?prisable, ce que la richesse peut acheter, est incorruptible. Quiconque ne cherche pas ? optimiser ses avantages devient incorruptible ; il devient donc un adversaire redoutable pour le r?gime car le capitalisme, n’ayant aucun id?al ? offrir, est absolument d?muni quand il est priv? de l’arme de la corruption. Quiconque ne veut pas de ce que le syst?me peut offrir en devient le seul adversaire efficace. Mais qui ne veut pas, de ce que le syst?me peut offrir ?

Ne pensons pas ? « ceux qui n’ont rien » et donc rien ? perdre ; cette illusion a ?t? la tombe de l’exp?rience communiste. Ceux qui n’ont rien ne sont pas d?raisonnables ; ce sont, la plupart du temps, ceux qui se vendent ? plus bas prix ! Ils sont imm?diatement suivis de ceux qui ont peu, puis de ceux qui jugent qu’ils n’ont pas assez.

Ne pensons pas non plus ? ces autres gens d?raisonnables que sont les vertueux, mod?le Robespierre, r?sistant ? la tentation et abattant un syst?me au nom de la justice ou de la libert?. Leurs autres travers mis ? part, il n’y a jamais eu beaucoup de ces gens et nous avons un syst?me d’?ducation qui fait habilement en sorte qu’il y en ait de moins en moins. Il suffit de fr?quenter les mouvements et groupuscules contestataires, pour voir ? quel point leurs leaders et adh?rents y cherchent une gratification plut?t qu’une action efficace.

Qui reste-t-il. ? Ceux qui sont non seulement d?raisonnables, mais irrationnels. Ceux qui ne veulent ni argent ni rien que le syst?me peut offrir, mais AUTRE CHOSE qui n’est pas de ce monde. Les « fous de Dieu » qui peuvent mettre leur vie m?me dans la balance, puisque cette vie n’a pas d’importance r?elle. Ceux-l? sont des ennemis redoutables pour le syst?me. Plus je r?fl?chis, plus j’incline ? penser que ce sera un mouvement religieux qui apportera au n?o-lib?ralisme son in?vitable fin. ?a, et rien d’autre. Mais quel mouvement religieux ?

Laissons les Islamistes : c’est un simple leurre. Quand on cherche un ?l?ment « d?raisonnable » qui pourrait devenir pour un temps imperm?able ? la corruption et s’opposer ainsi efficacement au Syst?me, il n’y a pas de meilleur candidat que le mouvement fondamentaliste am?ricain. Une mont?e en puissance des mouvements religieux am?ricains semble bien plus susceptible de r?ussir la mise ? mort de la soci?t? n?o-lib?rale qu’une d?marche islamiste. les Fondamentalistes d?tiennent actuellement la balance du pouvoir aux USA. Ils sont le Cheval de Troie dans les murs du Syst?me.

Il n’y a pas aujourd’hui d’opposition entre le syst?me n?o-lib?ral et le mouvement fondamentaliste am?ricain, mais celui-ci n’en constitue pas moins un ?l?ment instable, une bombe amorc?e au coeur de l’Am?rique et qui n’attend qu’une ?tincelle pour exploser. Pourquoi ? Parce que la plus grande partie du mouvement fondamentaliste am?ricain vit une insoutenable contradiction.

Tous ces « Reborn Christians », ? l’?coute de pr?dicateurs habiles qui leur extorquent des dizaines de milliards par ann?e, se sont mis fanatiquement au service d’un message « chr?tien » dont on a r?ussi le tour de force de faire dispara?tre la composante « charit? », n’en gardant qu’une foi aveugle dans le nom de J?sus et des tabous sexuels mal pr?cis?s.

Il fallait bien la faire dispara?tre, cette composante charit?, pour que ne saute pas aux yeux l’opposition entre le vrai message chr?tien bas? sur le partage et le syst?me n?o-lib?ral bas? sur l’?go?sme et l’accumulation des richesses. Mais la charit? ?tant l’essence m?me du message chr?tien, le Reborn Christian ne peut trouver la charge ?motive qu’on lui promet dans ce message chr?tien amput? de l’essentiel, qu’en se convainquant sans cesse que l’amputation n’a pas eu lieu. En langage de psy, il « scotomise pour r?soudre une dissonance cognitive ».

C’est un ?tat hautement instable. L’opposition irr?conciliable entre le n?o-lib?ralisme et les valeurs chr?tiennes peut appara?tre ? tout moment – on dira « miraculeusement », le temps venu – spontan?ment ou, plus probablement, comme effet d’un calcul politique d’apprenti sorcier. Il suffit d’une ?tincelle. Un candidat ? la pr?sidence qui veut absolument  » faire sortir le vote  » en Iowa, par exemple, ou faire la diff?rence dans une ?lection serr?e en Floride. Qu’il y ait combustion spontan?e ou qu’on allume l’incendie, toutefois, le processus sera le m?me dans son d?roulement comme dans ses effets.

Un « proph?te » – de bonne ou de mauvaise foi – se manifestera qui viendra souligner cette opposition : » Comment peut-on suivre J?sus et laisser les Africains mourir de faim ? « .  » Comment peut-on suivre J?sus et bombarder les Afghans ?  »  » Comment peut-on suivre J?sus et laisser des millions d’Am?ricains sans soins de sant? ?  »  » Comment l’Am?rique peut-elle ?tre chr?tienne et faire ce que fait l’Am?rique ?  » Sodome, Apocalypse, Armageddon… J?sus !

Le proph?te pr?chera au Fondamentaliste que son ?me immortelle est en p?ril imminent, si les politiques ?conomiques et sociales n?o-lib?rales ne sont pas chang?es. Il parlera de Satan et d’Ant?christ et donnera mauvaise conscience au Fondamentaliste. Il lui fera terriblement peur.

Consid?rant l’extr?me raffinement de l’?quilibre politique aux USA – et les compromissions auxquelles sont pr?ts pour garder le pouvoir ceux qui ont ?t? form?s ? l’?cole n?o-lib?rale – l’?mergence de millions de Fondamentalistes r?clamant une redistribution de la richesse – et tout aussi incorruptibles que sera grande leur peur de l’Enfer – changera le paysage politique am?ricain plus rapidement et peut-?tre encore plus brutalement que ne pourraient le faire des attentats.

Rapidement, car Savonarole ? la TV, avec un bon maquillage et des jeux de lumi?re, parlant de la charit? ? des Fondamentalistes repentants et tout honteux de l’avoir n?glig?e … Hitler peut aller se rhabiller ! Peut-?tre brutalement, car nul ne peut pr?voir comment la situation r?sultante ?voluera. Ce sera peut-?tre le mod?le de l’Abb? Pierre, mais il se peut h?las, aussi, que la justice n’ait pas sa place dans ce qui pourrait devenir un r?glement de comptes appliqu? « au nom de Dieu » . Il n’est pas dit qu’on ne va pas exproprier, confisquer, distribuer ? tort et ? travers, le temps que la raison revienne Les Fondamentalistes, pour qui veut mettre fin au Syst?me n?o-lib?ral, sont des alli?s circonstanciels dangereux.

Je me souviens de cette phrase de Churchill – ? qui l’on reprochait de devenir l’alli? circonstanciel de Staline – r?pondant que si les Panzers envahissaient l’Enfer, il aurait un bon mot ? dire pour le Diable. Churchill avait la repartie facile, mais tous les r?fugi?s de la Deuxi?me Guerre mondiale n’?taient pas rentr?s chez eux, que Churchill parlait de  » rideau de fer  » et qu’on ?tait d?j? en pleine Guerre froide.

Si 50 millions de Fondamentalistes am?ricains nous d?barrassent du n?o-lib?ralisme – et je ne vois pas qui d’autres pourraient le faire, maintenant que le syst?me n?o-lib?ral a bloqu? toutes les avenues raisonnables de changement – il faudra bien s’y r?signer. Mieux vaut sans doute accepter que la voie de l’irrationnel canalise toutes les frustrations et apporte un changement, plut?t que de supporter ind?finiment l’exploitation machiav?lique que le Syst?me lib?ral nous impose. Mais ce n’est pas un sc?nario qui me r?jouit

Une meute de toqu?s lan?ant une Inquisition. Le rem?de ne serait-il pas pire que le mal ? Un r?gime domin? par des Crois?s et des Z?lotes ne serait-il pas encore plus ex?crable que notre structure actuelle de banquiers et de shylocks ? La Nouvelle Soci?t?, que je croyais en premi?re ligne pour prendre la rel?ve du n?o-lib?ralisme moribond, me semble soudain avoir ?t? rel?gu?e au second rang par un fort ? bras qui s’appelle Fanatisme.

Si ce sont ces  » alli?s circonstanciels  » qui doivent mettre fin ? l’exploitation, il faudrait penser tout de suite ? ouvrir un  » deuxi?me front  » et voir ce qu’il est possible de faire pour qu’un « nouveau christianisme » reprenant le pouvoir soit plus tol?rant, plus ?volu?, plus humain … Plus chr?tien que l’ancien.

Pierre JC Allard

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La langue des oiseaux

La langue des oiseaux. Il était une fois un pays prospère au bord de sa ...

16 Commentaire

  1. avatar

    Pierre JC

    Ce qui est intéressant avec les résultats de l’Iowa est de constater que nous assistons un peu à une guerre de la droite religieuse : mormons contre évangéliques. Le Mormon est riche (Romney) et perd dans l’Iowa, le baptiste (Huckabee) est pauvre et gagne.

    Aux yeux d’une bonne part de ces évangéliques, Mitt Romney est quasiment l’incarnation du démon. « Les mormons ne croient-ils pas que Jésus et le diable sont frères ? », s’interrogeait Huckabee dans un long portrait que lui consacrait le magazine du New York Times. Mike Huckabee s’est par la suite excusé pour cette remarque, soutenant qu’il n’était pas dans ses intentions de fonder sa campagne sur une guerre de religions.

    Y aura-t-il là une grâce divine que nous n’aurions pas su voir mais que seuls les Américains sont en mesure de percevoir ?

    Pierre R.

  2. avatar

    Très interressant article, mais ce scénario de 50 millions d’ayathollah rechristianisés me fait froid dans le dos, comment avec toutes ces sciences et techniques, toutes ces études sociologiques tous ces intellectuels a disposition , comment nous ne pouvons envisager meilleur avenir.

    Les politiques sobres et de bon sens, voilà ce qu’il faut inventer, avec une philosdophie libérée justement de tout le coté mystique de ces croyances ancestrales, il faudra bien un jour ce débarasser de ce bon Dieu, qui n’a de bon en prèchant . Dieu ! Surtout quand cette image n’est en réalité que la représentation la plus mégalo de ce qui font de ces hominidés des hommes qui ce pensent etre une finalité pour on ne sait quelle entité. Du hasard, faut l’accepter cette idée, nous sommes là une conséquence de l’effet du HASARD.

    Bref , ce séparer sans en oublier les dérives de ces siècles passés. Par Saint Pierre et autres qui les ont acceptés !

  3. avatar

    N’étant pas de ce coté de l’océan, qui de vous en quelques mots m’expliquer comment les Américains du nord de ce continent, ont ils pu évoluer avec toutes ces croyances ?

    Les couches sociales les plus basses sont elles aussi imprégnées de ces croyances, ou es plutot une certaine élite qui ce serait fourvoyée dans ces théologies rétrogrades (à mon sens car en travers de la philosophie générale des Lumières ) .

    En quelques mots ou références. Car si le système laique à la Française n’est certainement pas non plus une finalité, néanmoins l’application laique en France aura eu cette vertu à maitriser un temps soit peu toutes ces dérives mystiques et en quelque sorte en retour de barbareries !

  4. avatar

    Ah le bon Dieu…

    Ce grand barbu invisible dans le ciel vers qui l’on se tourne au moment de la mort !

    Il demeure toujours aussi surprenant de constater qu’au 21ième siècle, l’humanité a encore besoin de ces sornettes médiévales pour justifier ou rationaliser son existence.

    C’est Michel Onfray qui a le mieux défini la morbide collégialité des grandes religions…

    « Les trois monothéismes, animés par une même pulsion de mort généalogique, partagent une série de mépris identiques : haine de la raison et de l’intelligence ; haine de la liberté ; haine de tous les livres au nom d’un seul ; haine de la vie ; haine de la sexualité, des femmes et du plaisir ; haine du féminin ; haine des corps, des désirs, des pulsions. En lieu et place de tout cela, judaïsme, christianisme et islam défendent : la foi et la croyance, l’obéissance et la soumission, le goût de la mort et la passion de l’au-delà, l’ange asexué et la chasteté, la virginité et la fidélité monogamique, l’épouse et la mère, l’âme et l’esprit. Autant dire la vie crucifiée et le néant célébré… »

    Qui n’ose s’affranchir est digne de ses chaînes ! – Louis Gresset

  5. avatar
    La Taverne des Poètes

    Je résume : Tout va de mal en pis (de vache) et entre deux veaux (d’or) choisissons le moidre. Je crois que c’est une des raisons pour lesquelles j’ai gagné le camp de Bayrou : je ne suis pas un fervent adorateur du système libéral corrupteur et destructeur ni un fanatique suiveur d’homme providentiel prétendant faire des miracles tout seul. Je crois à l’effort commun, concerté, raisonnable, intelligent…Je crois qu’un pays ou une région du monde (l’Europe) peut donner une inflexion à l’évolution de choses avant que l’irréparable ne soit commis. Pour cela, il faut, je le répète, un effort conscient collectif et prolongé sur plusieurs générations.

  6. avatar

    Vous qui aviez salué avec élégance la venue de certaines recrues en mal de support écrivassier, voyez comment on vous traite !

    J’espère que vous appréciez à sa juste valeur.

    Bien à vous.

  7. avatar

    @ Pierre R

    Les Mormons (LDS) sont trop prospères pour être restés vraiment bêtes. Ils font acte de foi avec les mêmes restrictions mentales que les Chrétiens « mainstream » pas trop demeurés qui parlent de dieux en trois personned en deux natures et de parthénogénèse. Huckabee…. c’est un vrai ! Attention, je ne pense pas qu’il croit le premier mot de son propre discours, mais il rejoint les 50 millions de Fondamentalistes.

    La question à 1 million, maintenant, c’est de savoir si aux vrais croyants vont s’ajouter les cyniques qui, conscients, que Huckbee joue le jeu, vont en arriver à la conclusion qu’il est peut être exactement le genre de « hustler » astucieux qui pourrait remettre un peu d’ordre aux USA.

    Le suspense sera court. Si Huckabee va chercher 20% du vote dans un état libertaire et à cent lieux du fondamentalisme comme le New Hampshire, parier que Huckabee devient un candidat non seulement possible… mais PROBABLE. Sinon, il reste le « faiseur de roi » et sera sans doute Vice président… si c’est ce qu’il veut.

    PJCA

  8. avatar

    @ Skapad & JF

    La foi est la réponse à la peur qui vient quand on ne comprend pas. Eduquons, et la foi s’estompera, laissant la place à la raison et créant donc une chance pour la paix. Entre Islam et les Chrétiens, l’espace de laicité est en péril. Raison pour que l’Europe se distancie de l’Amérique et ferme ses frontières à l’immigration.

  9. avatar

    @ Image ( ?)

    Je crois aussi à l’Euroe, surtout si la Russie s’y joint, faisant de cet Occident rationnel la première puissance du monde. Pour Bayrou, j’ai bien peur que son heure ne soit passée...Ce que je trouve dommage.

    PJCA

  10. avatar

    @DW

    Ah, la foi, y a que ça de fort ! Si vous m’aviez vu quand j’avais trente ans, à Cannes au Carlton, faisant des horoscopes avant que ça ne devienne vraiment trop populaire ! Combien de fondamentales aventures j’ai vécues, avec de véritables croyantes, à qui nos thèmes astrologiques enlacés ne laissaient que le choix que nous en fassions autant…

    PJCA

  11. avatar

    @ Anonyme. Anonyme ? C’est bien parce que c’est vous… ! Ne trouvez-vous pas que je sois resté constant dans mon accueil ? Mon « élégance » – soyez remercié ! – s’est-elle teintée de goujaterie ? Je crois qu’un bon blogue doit inviter des commentaires sérieux, mais accepter aussi qu’on travaille sur la forme comme sur le fond et que dise parfois des choses moins sérieuses…

    Laissez-vous aller. Faites des blagues, vous aussi…. mais soyez gentil… signez.

    PJCA

  12. avatar

    A monsieur JC Allard, comme je suis soulagé de vous savoir ici rédiger des papiers intelligents et clairs.

    Nouveau sur le net, je m’étonne des scores de Demian West, non pas qu’il n’est pas sympa ce p’tit gaz, mais je me disais que si c’était la ligne éditoria-info de Cent Papiers, je me posais des questions a y rester .

    Votre intervention ici me fait comprendre (d’autre post également) que DW est un professionnel de discutaille, et du coup je comprends mieux aussi ses objectifs, ils sont du mème tenant que ceux de son Poulain, du chiffre et encore du chiffre.

    Merci à vous c’est un grand plaisir que de partager des quelques mots avec des penseurs de cette trempe. J’insiste merci beaucoup.

    Pour les jaloux, je vous le dis tout haut, je vous aimes également (pas trop quand mème !) à juste dose.

  13. avatar

    Bonjour Pierre,

    Je passe par ici et je vois de très bonnes réflexions sur mon parcours.
    Article clair, avec les bonnes questions.
    Oui, nous sommes à la croisée des chemins comme je l’ai dit ailleurs en article et commentaires. (URL).

  14. avatar

    Je crains JPCA ne pas avoir été compris.

    Je reformule autrement : vous êtes de toute évidence une personne polie et respectable, indépendamment de vos idées, qui de toute façon sont exprimées avec élégance ; vous aviez dans le même temps salué la venue de nouvelles recrues ici. Mais j’estime que ces dernières vous parlent sur un ton inapproprié, est-ce plus clair maintenant ? Vous, vous n’y êtes pour rien, je regrette simplement que votre bienveillance se retourne contre vous.

    Quant à signer, c’est mon affaire. À partir du moment où le site propose l’anonymat complet comme possible, je m’en sers, non que je craigne de me dévoiler mais parce que je trouve cela follement amusant. Vous, c’est très différent, car vous développez des idées pour lesquelles vous méritez et un lectorat et une notoriété. Alors qu’un commentateur qui se greffe sur une étude ne mérite pas autant d’égards.

    Quant à vos idées, je suis dubitatif au sens où je ne crois pas à une amélioration notable de l’homme ou de l’humanité dans sa masse. Je crois que nous sommes venus ici uniquement pour voir le soleil, et partir riche de cette expérience impensable, même si c’est en pure perte. C’est pourquoi, rien ne peut s’améliorer et il est totalement indifférent selon moi qu’il y ait ceci plutôt que cela.

    Bien à vous.

  15. avatar

    @ Skapad. Make my day ! Ecrivez, aussi, vous y prendrez goût

    @ DW : Chanceux au Tarot, c’est mon seul vice… Trouvé dans mon berceau, comme disait Sarko -1

    @ L’enfoiré : Revenez plus souvent, ça ira de mieux en mieux.

    @ Je vous avais compris. Pour l’anonymat, je ne suis pas curieux des identités, puisque je vis sans problèmes avec tous les pseudos ; les anonymes me créent un problème de cohérence, car je ne peux pas mettre ensemble deux idées d’une même source, seul intérêt d’avoir des échanges itératifs.

    Ici ce n’est pas grave, mais sur Rue 89, ca ne valait même pas la peine de répondre, car il y avait un « courageux anonyme » de tous les côtés de chaque débat et l’on allait de quiproquo en quiproquo…

    Pour le dernier point, pas de contentieux. j’ai déja écrit : La vie est tellement courte que ça ne vaut pas la peine de défaire ses valises… 🙂

  16. avatar

    Je comprends votre argument concernant l’anonymat, vous cherchez à recoller les morceaux en mettant ensemble les idées qui émanent d’un même pseudo.

    Mais ce faisant, vous croyez en une sorte d’unité de l’être. Moi, je n’y crois pas, je ne pense pas qu’elle existe.

    L’anonymat permet de faire fonctionner la multiplicité des êtres et tenter des expériences.

    Par exemple, il peut m’arriver dans des fora d’exprimer des idées qui seront considérées comme racistes, le désarroi des Bien Pensants, qui s’expriment par une certitude absolue via une noble indignation, est amusant et caractéristique car on vous répond sur fond de dogme. En gros, la seule réponse que l’on vous donne, c’est « c’est mal, il ne faut pas, vous êtes ceci, vous êtes cela ». On a décidé une bonne fois pour toutes qu’il ne fallait pas être raciste, c’est un dogme intouchable et le Bien Pensant surfe sur le dogme et vous fait la leçon.

    C’est ainsi que les peuples se font envahir légalement. Et le plus drôle, si c’est drôle, c’est que souvent, ce sont des peuples endogames (l’endogamie est un racisme officiel), certains créent des associations qui leur sont exclusivement réservées (comme le CRAN en France qui, en tant qu’association noire, est une association officiellement raciste). C’est énorme.

    L’anonymat permet donc de poser ces questions pour envisager les réponses, on voit que le fond argumentatif est à peu près nul.

    Et pour ma part, je m’amuse beaucoup avec la censure pour savoir ce que j’ai le droit de dire ou non. Récemment, ce tout petit texte a été censuré : Le fait qu’on appelle « immigrés » ceux qui, en réalité, sont des « immigrants », me paraît assez révélateur à tout point de vue, et du leur et du nôtre. Qui s’était aperçu de cette approximation langagière ?

    J’ai lu votre lien. Vous y prédisiez, si je comprends bien l’élection de Ségolène mais il eût été impossible qu’un parti, qui a royalement snobé la question de l’immigration en n’en parlant jamais, alors que c’est un problème majeur de société, pût servir de tremplin pour accéder aux locaux élyséens.

    Bien à vous.