Accueil / A C T U A L I T É / Homéopathie, mémoire de l’eau et autres fadaises

Homéopathie, mémoire de l’eau et autres fadaises

 

Samuel Hahnemann, « médecin de génie ou illuminé ? » On s’interroge encore sur cet homme qui voulait comme épitaphe sur sa tombe, « Non inutilis vixi » (« je n’ai pas vécu en vain »). Sa femme n’a pas respecté sa dernière volonté, avait-elle un doute sur l’efficacité de l’homéopathie ? Au fait, la mémoire de l’eau, vous y croyez vraiment vous ? Nous sommes bien d’accords, l’homéopathie, qu’il ne faut pas confondre avec la phytothérapie, ce n’est pas que la mémoire de l’eau. Certains diront que l’homéopathie n’est rien d’autre que de la placébothérapie. Un psychiatre docteur en neuroscience, dira même que « laisser la placébothérapie aux guérisseurs est dangereux » et que la tribune des 124 médecins qui traite les médecins homéopathes de charlatans n’est pas déontologique. Mais alors, qui croire ?

Peut-être Aristote (380 av. J.-C.) qui utilisait déjà le terme homéopathie « en lui donnant le sens d’état d’une âme qui sent d’une façon semblable à la façon de sentir d’une autre âme et qui, par cela, est plus disposée pour la véritable amitié. Evidemment, il n’est pas donné à tout le monde de comprendre le philosophe grec de l’Antiquité. Faut-il y voir une similitude avec…

« Les semblables sont guéris par les semblables « Similia similibus curentur ». Homéopathie vient du grec ομοιοξ, semblable et παθη, maladie, souffrance. Exemple – Du quinquina absorbé par une personne saine lui donnera de la fièvre. Par contre, une personne fiévreuse sera soulagé par le quinquina. Donc, selon Hahnemann,

« La méthode homéopathique est celle qui, calculant bien la dose, emploie contre l’ensemble des symptômes d’une maladie naturelle, un remède capable de provoquer chez l’homme bien portant des symptômes aussi semblables que possible à ceux que l’on observe chez le malade. »

Mais ce n’est pas tout, pour que la préparation ne soit pas trop agressive il faut énormément diluer la « teinture mère », à base de plantes, d’extraits d’animaux ou encore de produits chimiques ». Sans oublier de secouer la préparation pour la dynamiser.

Allons, assez de fadaises !

Comment voulez-vous qu’un produit tellement dilué qu’il ne contient plus aucune substance active puisse guérir une maladie. Se moquerait-on de nous ? En fait, les Français, et pas seulement eux, deviendraient-ils idiots lorsqu’ils tombent malades. Au point de croire sans discernement aux médecines alternatives qui seraient selon de nombreux docteurs des « fakes médecines » ? La question posée demande réflexion, car après tout, lorsqu’il s’agit de sa santé et celle de sa famille, à chacun de prendre ses responsabilités et savoir jusqu’où faire confiance à l’homéopathie.

« l’Ordre des médecins rappelle qu’ « il reconnaît officiellement quatre médecines alternatives et complémentaires : l’homéopathie, l’acupuncture, la mésothérapie et la médecine manuelle ostéopathie ». Et que « si, pour exercer les trois dernières, un médecin doit suivre un DIU qui peut donner droit au titre (et donc à l’apposition de la spécialité sur la plaque du médecin), l’homéopathie est considérée comme une simple orientation…

En conclusion – L’avis du Dr Dominique Pierrat, généraliste et médecin conseil à top santé

« Quelle mouche a piqué les 124 signataires de cet appel ? On peut comprendre qu’en cette période de défiance envers certains médicaments et les vaccins, des médecins souhaitent remettre les pendules à l’heure. Quand c’est grave, l’homéo ne suffit pas ! Mais rejeter une médecine millénaire comme l’acupuncture, qui soigne encore aujourd’hui de nombreux patients en Asie, cela parait étrange. Quant au remboursement de ces médecines « alternatives », plus justement qualifiées de complémentaires par de nombreux soignants , c’est un autre problème. Les veinotoniques ont été déremboursés, ce n’est pas pour cela que les médecins ont arrêté d’en prescrire, ni qu’ils doivent être interdits de le faire…L’objectif des médecins n’est-il pas de soulager les patients ? Et les soins de supports en cancérologie sont-ils inutiles ? »

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Coke en stock (CCXXV) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (54)

Le Brésil est comme le Paraguay pourri jusqu’à la moelle. Les gangs y sévissent impunément ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.