Accueil / T Y P E S / Articles / HOLLANDE RESPECTE SES ENGAGEMENTS ?
PATRICK JUAN Reniements, retouches et reculs: Hollande face à ses promesses Les récentes révélations éclairent d’autres reculs de François Hollande quant à ses promesses de campagne. François Hollande doit désormais concilier impératifs politiques et respect de ses promesses de campagne. … Lire la suite

HOLLANDE RESPECTE SES ENGAGEMENTS ?

PATRICK JUAN

Reniements, retouches et reculs: Hollande face ? ses promesses Les r?centes r?v?lations ?clairent d’autres reculs de Fran?ois Hollande quant ? ses promesses de campagne. Fran?ois Hollande doit d?sormais concilier imp?ratifs politiques et respect de ses promesses de campagne. Engagements cache-cache, ? l??cole !

Equilibrer les comptes, d?couverte des rapports de force europ?ens, n?cessit? de m?nager certaines cat?gories, raisons qui expliquent l’abandon de mesures contenues dans le programme du P S.
C’est le cas, par exemple, du doublement du plafond du livret A. Jean-Marc Ayrault comme Pierre Moscovici n’ont annonc? qu’une double hausse de 25%: la 1er ? cette rentr?e, la seconde ? la fin de l’ann?e. Le reste en fonction des besoins.
L’id?e que les policiers d?livrent des r?c?piss?s ? toute personne ayant subi un contr?le d’identit? a v?cu. Juin, Manuel Valls disait ne rien vouloir « imposer » aux policiers. L’ex?cutif ne l’a jamais contredit. Ce dispositif faisait partie du projet PS mais avait ?t? contest? par des socialistes.
Autres promesses oubli?es par le pr?sident, et ce de mani?re d?finitive. Le blocage des prix de l’essence a ?t? remplac? par une baisse maximale de six centimes d’euros par litre de carburant. La ren?gociation du trait? europ?en, transform?e en annexe consacr?e ? la croissance. Le texte en lui-m?me est la version approuv?e par Nicolas Sarkozy. La droite ne manquera pas de le rappeler au moment de l’examen parlementaire du trait? d?but octobre.
Une parole (malheureuse ?) d’un ministre ou justement le pesant silence entretenu par le gouvernement suffisent ? comprendre que certaines priorit?s de campagne ne le sont plus aujourd’hui. Le droit de vote des ?trangers aux ?lections locales, n’appara?t pas dans le document d?crivant les six prochains mois d’action gouvernementale. L’ex?cutif est bien embarrass?. Sans majorit? des 3/5 au Parlement, impossible cette r?forme au Congr?s. convoquer un referendum. Trop risqu?. Il semble que non car tous les politiques sont sur un si?ge ?jectable ! Fran?ois Hollande promettait le doublement des centres ?ducatifs ferm?s en les portant ? 80 durant son quinquennat. Il est impossible, pour le moment, de savoir si l’engagement sera tenu d’ici 2017, mais un entretien de Christiane Taubira, ministre de la Justice, ? Lib?ration, s?me le trouble. Elle y d?clarait avoir stopp? la cr?ation de 18 ?tablissements suppl?mentaires, h?ritage de la pr?c?dente majorit?. Ni Jean-Marc Ayrault, ni Fran?ois Hollande ne sont revenus sur cette d?claration. Promesses en suspens. La 1er : Je romprai avec la Fran?afrique. Pour l’heure, aucun incident majeur, mais les ONG sont prudentes et vigilantes. La visite du pr?sident gabonais Ali Bongo en juillet les a agac?es. La vraie-fausse visite d’une d?l?gation du m?me pays. Autre: Je mettrai en place la s?curisation des parcours professionnels. Rien de d?cid?, le mot flexibilit? ne semble pas tabou. Visite de Jean-Marc Ayrault ? l’universit? d’?t? du Medef, Laurence Parisot s’est f?licit?e en ces termes: Il n’a pas prononc? le mot de flexibilit? mais je pense qu’il a n?anmoins entendu puisqu’il a int?gr? la notion d’adaptation. Engagements menac?s de disparition Les arbitrages ne sont pas rendus, mais les premi?res infos parues dans la presse laissent pr?sager de s?rieux coups de canif dans le programme. Janvier 2012, Hollande ?crivait: Je mettrai en place trois taux d’imposition diff?rents : 35% pour les grandes, 30% pour les petites et moyennes, 15% pour les tr?s petites. Le Figaro r?v?lait que le gouvernement songerait ? abandonner une telle modulation dans le budget 2013. Plus retentissante, la r?v?lation par Le Figaro et Les Echos. L’id?e de surtaxer les revenus sup?rieurs ? un million d’euros par an avait agit? la campagne. La r?duire ? peau de chagrin serait un tr?s mauvais signal envoy?. Pierre Moscovici s’est ainsi empress? de d?clarer que la promesse serait « strictement respect?e ». Bercy aurait l’intention de ne pas supprimer la non-indexation de l’imp?t sur le revenu sur l’inflation d?cid?e par le gouvernement Fillon, contrairement ? un engagement pris lors de la pr?sidentielle dans un entretien ? L’Express. Le Figaro, Les Echos et L’Express ont vu juste ? La grande r?forme fiscale risque de faire pschitt. Beaucoup de promesses tenues tout de m?me A c?t? des reculs, nombreuses promesses ont d?j? ?t? remplies. Parmi elles, on citera la suppression du bouclier fiscal, la baisse des salaires de l’ex?cutif, le retour de la possibilit? de partir en retraite ? 60 ans, l’encadrement des loyers et des d?passements d’horaires, la lutte contre la vie ch?re dans les DOM-TOM. A la lecture de ces extraits de la presse traditionnelle et les constats r?els du quotidien, nous avons le sentiment de voir surgir tout d?un coup le monstre du Loch Ness. Le salaire des Ministres, du pr?sident n?ont nullement boug?s, bien au contraire les frais ont augment?s, ? la vitesse du ch?mage, diront certains.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Il y a cinquante ans, le premier pas sur la Lune (2)

Des hommes sont allés sur la Lune et depuis on a tout oublié, en pensant ...

6 Commentaire

  1. avatar

    Des murs épais de l’Elysée aux pieds d’immeubles. A Dijon (Côte-d’Or), dans le quartier des Grésilles, quelques groupes d’habitants attendent l’arrivée de François Hollande. Un cortège de voitures s’approche, une portière s’ouvre, et les cris de bienvenue retentissent.

    Pour une fois, le président n’est pas en retard. La visite a été minutieusement préparée par l’Elysée. Fait inédit depuis son arrivée au pouvoir, François Hollande passe deux jours d’affilée dans la même ville, lundi 11 et mardi 12 mars. Avec l’objectif affiché, pour celui dont la cote de popularité est au plus bas, de renouer le lien avec les Français.

    Dans cet ensemble d’immeubles populaires rénové grâce à la politique de la ville, c’est l’occasion, pour qui parvient à approcher le chef de l’Etat, de lui adresser un mot d’encouragement ou d’attirer son attention sur un problème personnel. Mais la plupart n’apercevront que de loin un crâne dégarni, dans une déambulation cahin-caha au milieu des journalistes, et derrière la solide barrière humaine du service d’ordre.

    « Elles sont où les promesses ? »

    Un peu à l’écart, des membres du syndicat Solidaires donnent de la voix pour dénoncer l’accord sur l’emploi, un texte écrit selon eux « par le patronat et pour le patronat ». « Monsieur Hollande, elles sont où les promesses ? », s’insurgent-ils. Le slogan n’est pas complètement déclamé que déjà la police les écarte vigoureusement.
    Sources AFP

  2. avatar

    MAIS OU SE TROUVE LA VIOLENCE DANS DES PROPOS INTERROGATIFS C’EST REELLEMENT REGRETABLE

    Les français tout comme l’Europe attendent autre chose ce n’est point par la force et la violence que l’on puisse se faire entendre.

    Patrick Juan

  3. avatar

    Plus loin, un homme hurle en agitant les bras : « Il veut taxer les allocations familiales, augmenter la TVA. Il nous fait la guerre au Mali, le mariage homosexuel, mais il ne s’occupe pas des vrais problèmes ! Et regardez les gens, ils sont tous là à le prendre en photo, comme si c’était une star… » Lui aussi sera exfiltré. Une tache dans la communication bien huilée de ce déplacement. Interrogés, les proches du chef de l’Etat jurent n’avoir donné aucune consigne en ce sens, et rejettent la responsabilité sur des policiers selon eux trop zélés.

    Patrick Juan

  4. avatar

    Trop loin de la scène, le président n’a rien vu de tout cela. Il préférera sans doute retenir le bain de foule chaleureux que lui ont offert les élèves du lycée Gustave-Eiffel après la signature de quatre emplois d’avenir dans la Maison de l’emploi toute proche. Mais de ce déplacement, ce n’est peut-être pas cette image, plus flatteuse, dont on se souviendra.

    Ilan Caro, envoyé spécial à Dijon

  5. avatar

    Le président de la République est à Dijon ce lundi 11 mars pour renouer le contact avec les Français. Il restera 48 heures en Côte-d’Or. Lors de son déplacement, beaucoup de personnes sont venues à sa rencontre pour discuter ou pour prendre une photo. A sa sortie d’un bar après un apéritif, une femme à qui le président de la République proposait de prendre une pose, a refusé la photo en déclarant « non pas de photo » et elle a ajouté : « On vous voit assez à la télé ». « Pas assez » lui rétorque le chef de l’Etat en s’éloignant.

    A côté de François Rebsamen, un de ses très proches, c’est le premier déplacement d’un nouveau genre de François Hollande qui entend désormais aller à la rencontre des Français. Le chef de l’Etat a en tout cas pu mesurer l’attente et parfois les frustrations des Français.

    Francetv info / France 3 et France 2

  6. avatar

    Cette femme ne devait surement pas avoir voté pour le président Hollande

    Mais la parole est respectée

    Patrick Juan