Accueil / A C T U A L I T É / Hasta la coronilla !

Hasta la coronilla !

Hasta la coronilla !

PAR?

Rien ne va plus chez Cervantes. Le pays est au bord de l?implosion, la?configuration est pr?-insurrectionnelle. Le pouvoir, emm?l? dans des affaires de?corruption?sordides n?apporte aucune r?ponse aux aspirations l?gitimes du peuple. La situation se d?grade chaque jour. De?gr?ves?enblocage, les jeunes comme les s?niors sont ulc?r?s, l?Espagne s?enfonce?

Le peuple r?clame le d?part d?une?monarchie dispendieuse, arrogante et donneuse de le?on, (voir le?Livre de la Reine Sofia) qui roule en carrosse alors que?6 millions d?espagnols (27 %) font la queue devant le ??Servicio p?blico de empleo estatal??, esp?rant qu?un employeur leur donne de quoi bouffer. Le?Roi, qui ne ternit pas la r?putation des bourbons en mati?re de frasques sexuelles, traine un double boulet?: celui des chasses royales au co?t exorbitant, et celui de son gendre impliqu? dans des d?tournements de fonds. Ce Roi de pacotille, qui avait coup? la parole ??Chavez au sommet Ib?ro-am?ricain de 2007?en lui disant?: ??Por qu? no te callas????, ne joue plus les matadors aujourd?hui.

Le peuple r?clame des?solutions au ch?mage?massif et une autre politique que la ??rigueur sans perspective??. Politique contest?e de toute part, y compris par le?FMI?! Les espagnols ont d?j? consenti ? d??normes sacrifices avec?la hausse de la TVA, du prix des services publiques, des coupes budg?taires dans tous les services de proximit?, des fermetures d?h?pitaux?

A titre d?exemple, les tarifs du?M?tro de la Communidad de Madrid?ont grimp? en fl?che?: le carnet de 10 tickets valait 6,70 ? en 2006, il vaut pr?s de 12 ? aujourd?hui. Le prix du ticket est pass? d?1 ? ? 1,5 ? du jour au lendemain. Pendant ce temps les salaires n?ont fait que baisser?: un?fonctionnaire?du M?tro de Madrid a vu son salaire passer de 1700 ? ? 1200 ?.

Les droits sociaux se sont r?duits comme peau de chagrin. Un?ch?meur?ne peut quitter sa r?gion sans en informer le ??Servicio p?blico de empleo estatal??. S?il contrevient ? cette r?gle, il risque la?radiation imm?diate et la perte de ses allocations. Vous avez bien lu, les ch?meurs sont trait?s comme?des d?linquants en libert? surveill?e. La libert? de circuler, libert? ultra fondamentale, n?existe donc plus pour les ch?meurs espagnols.

Quant aux salari?s, ils sont somm?s de ne pas se plaindre. Leurs primes de d?part ont plong? et les licenciements se font sur un claquement de castagnettes : d?sormais?les patrons sont des monarques absolus. Les jeunes, m?me dipl?m?s, n?ont pas grand-chose ? esp?rer (55 % des 16-24 ans sont au ch?mage), c?est?la g?n?ration des gal?riens et des?mileuristas?

Pendant ce temps, le pouvoir est aux abois, comme un taureau accul? dans l?ar?ne. Le taux de popularit? deMariano Rajoy?touche le fond?! Son parti politique, le?Partido popular, qui n?a de populaire que le nom, est uneorganisation lib?rale de droite, bourgeoise jusqu?? la caricature, qui n?a jamais montr? l?exemple sur la baisse de son train de vie. Au contraire,?dans les ann?es 2000, une caisse noire aliment?e par des entreprises du BTP, a permis ? des responsables du parti de percevoir un compl?ment de salaire de 15?000 ? par mois?

Le pr?sident n?a jamais eu le courage d?affronter les banques?et de r?clamer un peu d?oxyg?ne pour ?purer ladette nationale. Ne serait ce qu??taler la dette le temps que le pays retrouve un peu de croissance? Rien, Nada ! Des promesses non tenues, des coupes sombres et des plans de relance inutiles. Et jamais les banquiers n?ont ?t? aussi arrogants. Par ailleurs un scandale a ?mu l?Espagne?: en plein hiver une famille a ?t? expuls?e de sa maison suite au non paiement de son cr?dit immobilier. La somme due ? la Banque??tait? de 9000 ??!

L?Espagne qui a connu entre?1986 et 2007 des ann?es de prosp?rit?, est un pays ? l??conomie peu diversifi?equi a opt? pour?l?atlantisme et le lib?ralisme absolu?: entr?e dans l?Europe, droits minimum pour les salari?s, endettement des m?nages, agriculture intensive aux OGM, droits sociaux r?duits, ouverture aux investisseurs ?trangers?(les chinois qui cr?ent une soci?t? sont exon?r?s d?imp?ts pendant 2 ans). Les aides europ?ennes et le boom de l?immobilier (qui a d?form? tant de paysages) ont soutenu la croissance pendant pr?s de 20 ans. Mais aujourd?hui, gr?ce ? l?impr?voyance et l?imp?ritie de ses dirigeants, le pays est exsangue??Para cu?ndo la revoluci?n??

?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Contrôle routier inopiné

Il est bien loin le temps où un gendarme qui arrêtait un véhicule, gratifiait ses ...