Accueil / T Y P E S / Articles / Ha?ti : notre compl?te immoralit

Ha?ti : notre compl?te immoralit

Quel est le but de l?activit? ?conomique de l?homme? Pourquoi travaillons-nous? Si nous cessions tous du jour au lendemain d?effectuer un travail physique pour transformer la nature, nous n?aurions plus les moyens physiques de maintenir la vie humaine, encore moins sa reproduction dans le temps long. Cesserait la production agricole, cesserait la production d??nergie, cesserait toute production mat?rielle, cesserait le traitement et le transport de l?eau, cesserait les capacit?s m?dicales d?affronter les ?pid?mies, limitant, voir rendrait nuls, les lieux possibles de peuplements humains, leurs nombres, densit?s et qualit?s de vie.

Tout le g?nie humain, source r?elle de notre richesse, nous permit de ma?triser les forces de la nature, d?en comprendre les principes afin de les appliquer ? transformer notre univers pour en faire un monde meilleur o? notre ind?pendance physique devient plus grande face aux forces souvent hostiles de la nature, fait souvent oubli? par les bobos des grandes villes modernes.

Cependant, une invention humaine fort utile se transforma en un couteau ? double tranchant?: la monnaie, oui, le putain de fric. Si vous avez r?pondu que nous travaillons pour de l?argent comme tout bon baby-boomer, c?est que le virus mon?tariste vous a d?j? contamin??: mais de bon c?ur, vous admettrez s?rement avec un peu de r?flexion que vous ne voulez pas r?ellement de l?argent, mais ce que vous pouvez vous procurez avec celui-ci?: nourriture, maison, v?tements, voiture ou bicyclette, voir un livre si vous n??tes pas du genre ? ?tre glu? en permanence sur votre ?cran plasma dernier cri, tous fruits du travail humain.

Mais du c?ur, en avons-nous? Qu?advient-il d?une soci?t? qui confond le moyen, l?argent, avec le but? Qu?advient-il d?une soci?t? o? les ??lites? s?empressent de vouloir sauver l?univers, l?univers financier s?entend, mais qui non plus aucun regard au maintien mat?riel des conditions physiques de la vie humaine? Qui au nom de sauver quelques banquiers rapaces et une cohorte de sp?culateurs cupides compl?tement d?connect?s du monde r?el du processus de production, sont pr?ts ? imprimer des milliers de milliards de dollars, d?endetter les ?tats pour ensuite exiger des mesures drastiques de coupes budg?taires dans la sant?, les pensions de vieillesse, l??ducation, l?annulation des projets d?infrastructures, baisses du salaire minimum (ie Irlande), biblioth?ques, services de pompiers et polices (ie USA), etc. programme d?aust?rit? digne de Hjalmar Schacht, ministre de l??conomie d?Hitler. Compl?te immoralit?.

Banques du ?Inter Alpha Group?

Tout cela, nous dit-on, pour sauver l???conomie?. Mais comprenez bien, pas l??conomie au service des hommes, maisl??conomie au service de l?argent?: qu?importe si nous d?truisons les moyens de la vie, qu?importe si on abaisse la qualit? de vie de millions d?hommes, il faut sauver JP Morgan, Goldman Sachs, la Royal Bank of Scotland du Inter Alpha group.

Qu?importe si on laisse mourir des milliers d?Ha?tiens, qu?importe si on laisse patauger 1,3 million d?hommes sans-abris dans une ville compl?tement d?truite il y a dix mois par un tremblement de terre qui fit 300?000 morts, o? 40% des gens n?ont pas acc?s ? l?eau potable, 30% n?ont pas acc?s ? une toilette et la moyenne des gens y ayant acc?s est de 273 personnes pour une toilette et o? seulement 10% des familles ont acc?s une tente.

Soyons clairs?: en cumulant tous les renflouements pour sauver des paris sp?culatifs d?Hedge Funds et de banques qui n?auraient jamais d? l??tre, on arrive ? des chiffres d?ordres inimaginables d?environ 30 billions de dollars. Ajoutons les centaines de milliards dans deux guerres (Irak, Afghanistan) au nom ?de la d?mocratie? et des ?droits humains?. Mais est-il un droit humain plus fondamental que celui de vivre? Pourtant, pour Ha?ti, pas un sou des 1.15 milliards qu?Obama avait promis n?est arriv? ? Ha?ti. Des 10 milliards que la ?communaut? internationale? avait promis, 1 seul est arriv? ? destination.

Dans des conditions de salubrit? horrible, dans un climat tropical avec saison de forte pluie, l?apparition de maladies qui pourraient se transformer en ?pid?mie fut que trop pr?visible et pr?dite par tous les experts dans le domaine de la sant?. Aujourd?hui, on apprend par des gens de l?ONU sur place que l??pid?mie pourrait toucher jusqu?? 400?000 personnes. Rien ne fut fait en 10 mois, rien face ? l?appel d?un Clinton an mars 2010, rien pour installer des moyens techniques pour fournir de l?eau potable (et pas seulement envoyer ici et l? des pastilles pour l?eau). Rien. L??conomie au service de l?argent. Compl?te immoralit?.

Tentes temporaires pour des milliers d'Ha?tiens

Mais que diable 300?000 personnes meurent-ils dans un tremblement de terre et des milliers d?autres mourront du chol?ra si rien n?est fait? Fatalit? de la nature contre laquelle l?homme n?y peut rien? Pens?e moyen?geuse s?il en est une, remis au go?t du jour par les catastrophistes du climat. Mais le d?sastre qui s?abat sur Ha?ti n?est point une catastrophe naturelle, mais une catastrophe humaine. Vous rappelez-vous qu?en octobre 1989 un tremblement de terre de 7 sur l??chelle de Richter frappa San Francisco, similaire ? celui en Ha?ti? Le bilan? 63 morts, 3000 bless?s, 12?000 sans-abris. Sans d?veloppement, sans la technique moderne de construction, sans un ?tat moderne qui puisse rapidement intervenir, ce qui pourrait n??tre que des probl?mes mineurs se transforment en catastrophe.

Ha?ti devrait ?tre une source d?inspiration pour tous les hommes vraiment libres, non ceux qui proclament ? tous vent la libert? pour imposer le ?free market? qui ?tait le nouveau nom du colonialisme de l?imp?rialisme britannique au 19e si?cle toujours accompagner du contr?le par la dette; c?est-?-dire emp?cher le d?veloppement de toutes les forces productives de la nation pour la cantonner dans la production de mati?re premi?re ou dans des activit?s industrielles de troisi?me ordre dans sa version moderne, en bref, la route royale vers la servitude et la pauvret?.

Ha?ti, source d?inspiration? Ha?ti d?clara son ind?pendance le 1er janvier 1804 et fut donc la premi?re r?bellion r?ussie d?esclaves en Am?rique, qui vainquit l?arm?e la plus puissante du moment, celle de Napol?on. La deuxi?me r?publique continentale am?ricaine ?tait n?e, avec aux ?tats-Unis l?appui d?Alexander Hamilton, premier secr?taire au tr?sor am?ricain et auteur du Rapport sur les Manufactures, v?ritable plaidoyer pour l?ind?pendance ?conomique contre les th?ses libre-?changistes d?Adam Smith qui ?conseillait? aux Am?ricains de se cantonner dans l?agriculture. De son c?t?, Ha?ti qui ?tait l??le sucri?re la plus riche des cara?bes aida les ind?pendances latines, sans son financement, jamais Bolivar n?eut pu r?ussir l?ind?pendance de la Colombie, laquelle resta bien ingrate ? son support ? Ha?ti dans les ann?es suivantes.

Mais une telle lutte pour la libert? venant d?esclaves noirs fut impardonnable aux yeux des oligarchies europ?ennes et des secteurs les plus r?actionnaires d?Am?rique, d?hier ? aujourd?hui. La France imposa une dette ill?gitime ? Ha?ti en 1825, une ran?on contre l?ind?pendance, de 150 millions francs or, soit 21 milliards de dollars aujourd?hui, somme astronomique pour l??poque. Le proc?d? pour asphyxier le pays par la dette se r?p?tera avec les pr?ts d?institutions financi?res internationales comme le FMI dans les 30 derni?res ann?es.

Frederick Douglass, premier ambassadeur am?ricain ? Ha?ti, nomm? par Lincoln, le premier pr?sident am?ricain ? reconna?tre Ha?ti

Aux ?tats-Unis, la politique envers Ha?ti est comme le miroir de quels principes guident ce pays ? divers moment de son histoire, soit les id?es r?publicaines de progr?s et d?veloppement ou les id?es imp?riales libre-?changistes britanniques. Ainsi, les sudistes libre-?changistes exploitant les esclaves noirs, c?est l?essence du libre-?change ?buy cheap, sell dear? ne voyaient pas d?un bon ?il une telle ?mancipation et ce n?est qu?en 1863 que Lincoln reconnu officiellement cette nation en y envoyant comme ambassadeur Frederic Douglass. Et les r?visionnistes du Von Mises Institute de faire de Lincoln le m?chant qui voulait mettre des tarifs pour prot?ger et d?velopper l?industrie am?ricaine en imposant une taxe sur les ?consommateurs? et privant ainsi les planteurs sudistes d?acheter moins cher ? Manchester o? ils vendaient leur coton tr?s peu cher ? Les voil? se faisant les d?fenseurs de l?esclavage au nom du libre-?change?: ?a ne semble pas leur importer que 4 millions d?esclaves ne fussent aucunement des ?consommateurs?. Entit? fictive s?il en est une?: il n?existe aucun consommateur ?abstrait? dont le seul int?r?t serait d?acheter pas cher?: pas de salaire, pas de consommation. ? quoi sert ? un Ha?tien travaillant dans un swanpshop de t-shirt pour Walt Disney d?avoir les produits moins chers de la plan?te en provenance de la Chine, du Bangladesh ou Dieu sait o?, si son salaire horaire ne lui permet ? peine de se nourrir, encore moins d?acheter une bicyclette? ? quoi sert d?avoir acc?s ? des produits ?cheaps? s?il n?y a plus d?emploi d?truit par la concurrence ?trang?re, comme dans l?agriculture d?truite par l?ouverture commerciale impos?e par le FMI et Clinton en son temps? Ce dernier reconnait aujourd?hui son erreur… Ha?ti produisait suffisamment de riz pour le pays, mais apr?s l?ouverture commerciale forc?e, le pays ne fut aucunement capable de concurrencer la production ultra technologique am?ricaine et subventionn?e (c?est correct les subventions, mais chaque pays doit avoir le droit de le faire et de se prot?ger!), laquelle d?truisit la comp?tition locale. Et une fois gagn? le march? local, les producteurs am?ricains n?h?sit?rent pas ? relever les prix?: c?est ?a la ?comp?tition?? On se rappelle la crise alimentaire de 2008 o? gr?ce au libre march? si efficace pour les consommateurs les prix flamb?rent comme jamais? Non, bien s?r?

Vint en 1915 une invasion militaire des Am?ricains par Wilson, qui comme son pr?d?cesseur anglophile Th?odore Roosevelt, n?h?sita pas ? employer la politique de la canonni?re pour d?fendre les int?r?ts du ?march?? et de JP Morgan? C?est seulement avec FD Roosevelt que se termina en 1934 cette occupation brutale et sa politique du ?bon voisin? permit ? Ha?ti de conna?tre un r?pit avant de conna?tre la longue dictature Duvalier et fils (1957-1986) soutenu par l??tranger et une ?lite locale ne vint encore entraver les possibilit?s de d?veloppement.

On supporta le dictateur Duvalier et fils, ont lui octroya des pr?ts que le pays ne vit jamais, et on prot?ge le fils Duvalier aujourd?hui ?r?fugi? politique? en France avec un pactole ?valuer ? 900 millions de dollars, ?quivalent de la dette du pays quand il le fuit: mais on s?arrange bien s?r pour faire payer la dette au peuple ha?tien sans jamais inqui?ter les avoir de Duvalier fils? Dans une hypocrisie des plus compl?tes, la France, comme les ?tats-Unis et le Canada, se font les d?fenseurs de la ?d?mocratie?, des ?droits humains? et bla-bla, mais n?h?sitent pas ? renverser un dirigeant ?lu s?il n?applique pas les ?bonnes? politiques ?conomiques comme Aristide en 1991 ou? en 2004: libre-?change des biens et des capitaux, privatisations, d?r?glementations et paiement rubis sur l?ongle de la dette, m?me si elle est frauduleuse, etc. On le r?installa, ? condition bien s?r qu?il abandonne toute vell?it? de vouloir am?liorer le sort de ses concitoyens? Compl?te immoralit?.

Il faut non seulement aider Ha?ti d?urgence pour ?radiquer une ?pid?mie de chol?ra tout ? fait contr?lable, mais en plus abandonner nos chim?res de ?bonne gouvernance? o? se pays est submerg? de NGO (3000, soit une ONG pour chaque 3000 habitants! plus que pour l?Inde enti?re!) qui si font un certain travail local utile, n?en demeure pas moins des armes des puissances n?ocoloniales qui imposent un mod?le ?conomique de libre-?change d?sastreux, qui pr?viennent les grands projets d?infrastructures dans le pays, qui ?tranglent l??tat par les jeux de la dette et sape ainsi tout programme d??ducation massive, de r?seau de sant? d?cent, de capacit? d?intervention en temps de crise, etc. On envoie les aident internationales aux ONG, souvent sous contr?le direct ou indirect de nos services de renseignements, ?pour se donner bonne conscience en lieux de l?envoyer ? l??tat souverain, et de l?autre c?t?, on leur dit que pour se d?velopper ils doivent travailler pour l?exportation, moteur de la croissance diront cyniquement les technocrates cravat?s du FMI, dans des conditions de travaillent de mis?re pire que le capitalisme sauvage fin 19e si?cle. Il ne sert ? rien de construire un ch?teau de sable comme le font les ONG si la vague de la globalisation financi?re et son mod?le ?conomique emportent le tout dans la mer de pauvret? qu?elles g?n?rent constamment.

G?n?ral Toussaint Louverture
G?n?ral Toussaint Louverture

Mais avons-nous encore la capacit? morale de vouloir faire vivre la vie? Sommes-nous ? ce point obnubil?s par l?argent et ivres de sp?culation financi?re pour sacrifier tout un peuple au Dieu dollar? ?S?il est s?r que les Ha?tiens doivent ? nouveau prendre le flambeau de Toussaint Louverture au risque de terminer comme lui dans une froide prison du Jura fran?ais pour d?fendre l?ind?pendance et le progr?s du pays, les conditions sont-elles aujourd?hui que si nous, Canadiens, Am?ricains et Fran?ais n?abandonnons? pas notre politique n?ocoloniale (et un certain racisme sous-jacent) pour quelques vulgaires dollars de merde (et on pourrait en faire plus avec un pays compl?tement d?velopper avec des gens ayant un grand pouvoir d?achat, aider par les ressources tant convoit?es que contient le pays dans son sous-sol?), des milliers de morts inutiles nous aurons sur la conscience. Obama, Harper en premier lieu seront coupable d?un g?nocide annonc?.

Pourquoi ne commencerions-nous pas une nouvelle ?re avec Ha?ti, y faire revivre la ?perle des Antilles?, non pas pour quelques planteurs coloniaux, mais pour les Ha?tiens, pour l?humanit??

—————————————————————————————

Pour en savoir plus sur les conditions et l?histoire d?Ha?ti, toutes choses que vous ne trouverez pas dans vos journaux locaux comme La Presse?:

Tout sur l??volution de la dette en Ha?ti, fiche synth?tique des mesures impos?es par le FMI et consorts sur le pays et une chronologie historique du pays?: un minimum pour qui veut ?opiner? sur le pourquoi de la pauvret? en Ha?ti.

http://www.cadtm.org/Fiche-Haiti

Pour les derni?res nouvelles sur Ha?ti et de nombreuses analyses ?conomiques?:

http://www.cadtm.org/Haiti,159?lang=fr

Un peu d?hypocrisie fran?aise, le cas de R?gis Debray?:

http://www.voltairenet.org/article164005.html

Comment ils ont ruin? Ha?ti par Ashley Smith, originellement sorti dans le site am?ricain Conterpunch.

http://balawou.blogspot.com/2010/01/comment-ils-ont-ruine-haiti.html

De John Maxwell, o? comment les USA (et la France) intervinrent compl?tement ill?galement pour kidnapper le pr?sident ?lu d?un pays souverain (du moins, l?galement), Aristide en 2004, avec bien s?r un barrage de propagande pour nous d?peindre Aristide comme un monstre (pas parfait certains? mais l? n?est pas le point) dont nous, ap?tre de la justice, de la libert?, de la d?mocratie nous devions sauver les Ha?tiens de ce tyran?

http://www.infowars.com/no-mister-you-cannot-share-my-pain/

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Expansion énergétique (Big-bang)

Je disais précédemment, qu’une petite idée sur la notion de l’énergie commençait à se structurer ...

One comment

  1. avatar

    Beaucoup de bonnes informations, merci!

    Un petit complément:

    – 04 – Haïti – Épidémie de Choléra – Mais où est donc passé l’argent de l’aide humanitaire?

    Pour plus d’info:

    http://www.youtube.com/user/Stef2892#g/p

    L’Autre Monde, CHOQ FM