Accueil / T Y P E S / Articles / Haine, comme Nicolas Anelka

Haine, comme Nicolas Anelka

On pensait avoir touch? le fond avec la production insipide des Bleus lors du mondial sud-africain. Eh bien non, figurez-vous. Non contents d’?tre la ris?e de cette ?preuve et d’?tre coup?s de la r?alit? et de leurs supporteurs smicards (en comparaison avec leurs ?moluments de stars), les Tricolores en ont remis une couche. Ou plus t?t l’un d’entre-eux. Nicolas Anelka, sans doute un des joueurs les plus inutiles et arrogants de cette ?preuve. Ils sont quelques-uns dans cette ?quipe ? souffrir d’une inflammation de la t?te, au grand dam du reste de l’?quipe qui ne demande qu’? jouer et ? rester digne. Samedi matin, la UNE du quotidien L’Equipe a fait l’effet d’une bombe en France, provoquant un certain malaise dans beaucoup de salles de r?daction. Le gros titre n’est rien d’autre que la pens?e tout en finesse adress?e par Anelka ? Domenech ? la mi-temps du match d?sastreux face au Mexique. Je cite : « Va te faire enculer sale fils de pute !  » La grande classe !

Je n’aime pas particuli?rement Domenech – je me r?jouis m?me de son prochain d?part -, mais je condamne ces propos choquants et indignes d’un joueur s?lectionn? dans l’?quipe nationale et qui gagne des salaires princiers. Abasourdi, honteux, scandalis?… je peine ? trouver mes mots alors que la F?d?ration fran?aise de football est en pleine d?liquessence. Je suis triste pour cette ?quipe qui renvoie une image d?sastreuse sur la sc?ne nationale et internationale. Un bonheur n’arrivant jamais seul, on apprend que William Gallas s’est fendu d’un petit doigt d’honneur ? l’adresse d’un journaliste qui le sollicitait pour une entrevue. L’Equipe r?v?le aussi que certains cadres, ou cadors devrait-on dire, exercent des pressions sur des joueurs moins charismatiques, ? commencer par Gourcuff, joueur talentueux mais trop poliss?, clou? au banc par Franck « Scarface » Rib?ry qui s’est vu trop grand.

Je r?sume : une insulte, un majeur, une mafia. Laurent Blanc doit se demander si on lui a fait une fleur en le d?signant comme futur capitaine de ce navire ? la d?rive. Il va devoir reb?tir sur un champ de ruines, et tout cela deux ans avant le prochain Championnat d’Europe des nations. Bref, un sacr? d?fi ! Reste ? savoir si ce dernier aura le cran et la latitude pour faire le grand m?nage et redorer le blason tricolore. Cela passera sans doute par la mise ? l’?cart des fortes t?tes et autres petites frappes du ballon rond. Il est temps de revenir ? des fondamentaux en faisant suer le maillot avant le compte en banque. Ce que les supporteurs recherchent, ce ne sont pas onze Pel?, onze Maradona ou je ne sais quels autres extraterrestres sur une pelouse, mais onze mineurs qui vont au charbon et qui saluent leur partisans ? la fin d’un match. Des mecs qui restent dignes, m?me dans la d?faite.

Qu’on prenne exemple sur l’?quipe alg?riennne, qui, sans ?tre extraordinaire, a tenu t?te face ? l’armada anglaise en faisant match nul, au prix d’un d?licieux m?lange de courage et de fiert?. J’ai presque regrett? de ne pas ?tre un « Fennec » ce soir-l?, alors que ma t?l?vision retransmettait des images de supporteurs maghr?bins f?tant ce match nul comme une victoire sur les Champs-Elys?es. Une petite ?claircie dans la noirceur fran?aise…

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le premier « Village Alzheimer » français ouvrira en mars à Dax

Dans un article de février 2015 intitulé Un premier « village Alzheimer » en France, je faisais ...

2 Commentaire

  1. avatar

    vous n’avez visiblement rien compris au film de cette histoire..

  2. avatar

    Pour comprendre cette histoire, il aurait fallu être une petite souris pour aller écouter les messes basses, ou avoir la capacité de lire dans les pensées opaques des protagonistes d’un fiasco ridicule.
    Mais saura-t-on vraiment ce qui s’est passé et ce qui a été dit ? Alors, oui, on se perd en conjectures…
    Votre théorie est la bienvenue… Alors je vous dirai à mon tour si vous avez compris quelque chose à ce scandal qui paraît sans fond…