Accueil / T Y P E S / Articles / H1N1 et les chiffres fant?mes

H1N1 et les chiffres fant?mes

Je vous propose quelques ?l?ments qui doivent absolument ?tre consid?r?s? (et il en manque?si on savait tout c?qu?on sait pas?) dans la recherche de la v?rit? ? propos de la crise pand?mique de 2009/2010.

Une correspondante m?a r?cemment ?crit pour m?entretenir des tableaux que j?avais produits l?hiver dernier sur les d?c?s attribu?s ? la grippe pand?mique et la couverture vaccinale de certains pays.

Elle a ?galement tent? de produire ses propres courbes et tableaux et en arrive ? la conclusion qu?on ne peut d?montrer clairement les risques/avantages de la vaccination anti-grippale (ou pand?mique), elle n?a pas tort.

? mesure que je composais ma r?ponse, j?ai senti le besoin de la partager avec vous.

Au d?part, les chiffres sont imparfaits ? un point tel que l?argumentation est difficile. L?absence de certaines donn?es est suspecte. Elle ne sert qu?? justifier des actions autrement injustifiables.? Je vous explique.

OMS

Au d?but de la pand?mie, l?OMS avait demand? aux ?tats membres de tester combien de personnes ?taient atteintes du fameux virus de la grippe porcine, la d?sormais c?l?bre A(H1N1), chez les patients qui se pr?sentaient ? l?h?pital avec des sympt?mes laissant croire qu?il pouvait s?agir de ce virus particulier. Des tests en laboratoire, co?teux en argent et en ressources humaines, ont ?t? pratiqu?s. Par la suite (beaucoup trop t?t) on a demand? aux ?tats membres de cesser les tests de sorte qu?il est devenu impossible de savoir combien ont attrap? cette grippe pand?mique.

Toutefois, on a cru (et on croit toujours mais on ne le saura jamais) que lorsqu?il y avait d?c?s, les victimes ?taient test?es pour l?H1N1 et une autopsie ?tait pratiqu?e? et encore? lorsque les autorit?s charg?es de pratiquer ces tests et autopsies avaient les moyens de le faire ? Pressions indues ? [d?j? vu], logistique et organisation d?ficientes ? [?a oui], co?ts, p?nurie de ressources humaines? name it !

Pendant l??t? 2009, lorsque l?OMS a demand? d?arr?ter les tests, elle connaissait d?j? la tendance vers un impact faible et pourtant? encore en d?cembre ils ?crivaient ?un impact mod?r??. D?s lors qu?ils cessent de comptabiliser l?incidence de la grippe pand?mique (celle-l? et pas une autre), ils peuvent continuer de dire qu?elle a ?un impact mod?r??.

C?est pourquoi j?avais bas? mes tableaux de d?c?s sur la d?mographie et la couverture vaccinale, plut?t que sur des donn?es incompl?tes et non fiables: l?incidence des cas de grippes H1N1.

Pour soutenir leurs all?gations concernant la gravit? de cette grippe, l?OMS accumulait des donn?es en provenance du Mexique, foyer de la contagion, ?tat aux structures organisationnelles souvent d?ficientes et qui fournissent des donn?es plus ou moins fiables.

Au d?but juillet, un fort pourcentage d?organisations sanitaires aux USA ?taient sur le point de remettre leurs rapports statistiques et contre toute attente, on les a emp?ch?s de les transmettre, l?OMS n?en voulait plus? tiens donc ?

Bon timing parce que ces stats d?montraient clairement qu?il y avait beaucoup moins de vraies grippes A que les ?pr?-visions?. Des visions, l?OMS a eu des visions apocalyptiques et des? pr?-vision$ de profit$ (pour les labos) carr?ment honteux dans un contexte de crise financi?re mondiale.

Grippe saisonni?re

Si on veut conna?tre l?impact r?el il nous faut prendre connaissance de ces donn?es:

  • L?incidence des vraies grippes (Influenza) et des ?tats grippaux (les chiffres sont caduques si on ne fait pas la diff?rence entre les deux).
  • L?impact de la pand?mie H1N1 sur la diminution des autres souches de grippes habituellement rencontr?es.

J?en ai parl? une fois sur mon blogue, ? la fin de l?hiver dernier j?ai discut? avec mon m?decin de famille (qui me suit depuis 25 ans) de l?impact de la grippe H1N1 et il m?a dit que cette pand?mie ?tait ?une b?n?diction?. Il m?a avou? s??tre fait regarder de travers par un confr?re lorsqu?il en a parl?.

Ayoye ! (que je me suis dit) il travaille 4 jours semaine en ?pid?miologie? ?a faisait longtemps que son ?pouse (?galement m?decin) et lui pr?disaient une pand?mie? qui viendrait? c??tait garanti? ! (ts?? les visions de l?OMS)? alors il est content, il s??tait pr?par? pour ?a et bingo voici la fameuse grippe du cochon ! Une b?n?diction ! rien de moins ! Je ne comprenais pas ? mais il m?a expliqu?:

Des milliers de personnes sont encore en vie parce que la pand?mie tr?s contagieuse n??tait pas si grave, (?a nous le savions) et elle aurait prot?g? la population des autres souches de grippe qui font, bon an mal an, beaucoup plus de victimes (d?c?s).

Ah bon ?

Il m?explique que les virus habituels de type Influenza n?ont pas ?t? en mesure de se d?velopper, ceux de la pand?mie ?tant plus contagieux?? c?est comme chez les humains? les plus forts bouffent les plus faibles.

Le m?chant pr?dateur n??tait pas le tueur annonc? par les serviteurs du plat du jour, et j?ai nomm?: les m?dias nationaux (au service de leurs clients publicitaires) sans parler des autorit?s sanitaires corrompues jusqu?? la moelle. Le jeu de la chaise musicale ne se joue pas qu?? l?OMS. Historiquement, nos ?respect?s ministres docteurs? vont et viennent entre la chaise du gestionnaire d?un grand labo et celle du minist?re de la sant? et des services sociaux. ? ce sujet permettez-moi cette petite parenth?se.

Dans une soci?t? o? la richesse mat?rielle a bien plus de valeur que l?int?grit? et la recherche de la v?rit?.

Il est d?actualit? de parler de corruption au Qu?bec. Sommes-nous assez na?fs pour croire que des fortunes aussi colossales que celles de BigPharma n?ont aucune influence sur l??tablissement de lois et r?glements assortis de mesures de contr?le et d?efficacit? en vue de (donner l?impression de) prot?ger le public, alors que l?industrie de la construction (entre autres) fait ?a les doigts dans le nez ?

Les contrats juteux pass?s en 2009 entre les labos et les gouvernements n?ont pas r?ussi ? vous convaincre ?

Lisez vite? ?Corrupt to the Core ? Memoirs of a Health Canada Whistleblower? (version originale anglaise) ou

?Corrompus jusqu?? la moelle? (traduction fran?aise)
ISBN 978-2-922969-24-5

Un cri du coeur d?un scientifique qui compte trente ann?es de carri?re chez Sant? Canada. C`est ? vous donner froid dans le dos. Intimidation, pressions, menaces, on n?a pas m?nag? les efforts pour le faire taire, heureusement pour nous, sans succ?s. Une autre histoire de David contre Goliath. Un exemple d?int?grit? dans une soci?t? en manque de h?ros.

Quelques h?r?sies en passant?

Pharmagu?don

Un autre point ? consid?rer dans la recherche des ?l?ments sous-jacents aux d?c?s des personnes atteintes du virus de la grippe A, ou de tout autre virus.

Les individus ?s?lectionn?s? comme ?tant ?? risques? (? risque d?en crever faut-il comprendre?), dans l?ensemble, sont et seront toujours parmi les citoyens les plus m?dicament?s de tous, les plus d?pendants de l?appareillage m?dical. On ne tiendra nullement compte de l?influence de ces ?l?ments sur leur capacit? ? se d?fendre contre un virus.

Parenth?se

C?est un fait, il n?y a pas que les m?dicaments. L??quipement m?dical fait maintenant partie de la nouvelle image de l?int?grit? physique d?un nombre grandissant de personnes malades: ?pontages, cath?ters veineux, pic-lines, appareils orthop?diques internes (vis, plaques, tiges)?? et quoi encore? on ne perdra pas notre temps ? lister les gugusses (gugusses pour lesquels Sant?-Canada ?met des alertes r?guli?rement) que l?industrie a r?ussi ? implanter dans l?homme moderne hein ? Les d?cideurs ne remettent jamais en question les avantages soi-disant nettement sup?rieurs aux inconv?nients de ces nouvelles panac?es? mais pourtant ! y croire en vrac n?a rien ? voir avec la rigueur scientifique

En outre, les personnes ? risques sont celles qui fr?quentent massivement des ?tablissements de sant? qui avouons-le, sont de vastes foyers d?infections et de virus de toutes sortes. On a de quoi ?tre fiers d??tre qu?b?cois, un petit exemple d?Omerta m?dical: le Qu?bec-Strain est connu mondialement sauf que nous autres ici? on n?en savait rien !

Du moment que ?c?est pour notre bien?

?Laissez venir ? eux les petits dollars?

En nous chantant sur tous les tons que le vaccin nous prot?gerait, les d?cideurs ont entretenu la peur, l?illusion, l?espoir. L?espoir fait vivre ! ?fait vivre? l?industrie ! de ?a au moins, on est certain.

C?est r?confortant une petite certitude de temps en temps. Tiens, pourquoi pas une autre? c?est le sp?cial ?deux pour un? aujourd?hui : c?est VOUS ET MOI, cochons de payeurs de taxes, qui allons la faire vivre, cette industrie. De ?a aussi vous pouvez ?tre certain.

Pour les chantres de la petite pilule, mes propos sont scandaleux, pourtant c?est la r?alit?, quoi qu?on en dise. Personne ne veut tenir compte de cette r?alit?, car personne ne veut ?froisser? la toute-puissante et v?n?r?e BigPharma. Du moment que c?est pour ?notre bien?. Pfff !

Pharmacovigilance

Pour en revenir ? nos moutons, les ?l?ments ? consid?rer dans l??tablissement de courbes d?c?s grippe A et vaccination, il reste encore un ?l?ment d?une importance capitale.

En pharmacovigilance il ne manque pas de cas o? l?on refuse carr?ment de d?clarer certains ?v?nements suite ? une proc?dure vaccinale parce que c?est ?crit NOIR SUR BLANC dans le protocole de ne pas les comptabiliser. Super-volumineux en passant le protocole?? on sent la recherche d?efficacit? n?est-ce pas ?

Juste par souci de rigueur scientifique, pourquoi ne pas laisser parler les chiffres ? trop dangereux de perdre la confiance du public ? on peut se le demander.

L?attaque est la meilleure d?fense

Culpabilit? pour les m?chants h?r?tiques

Maintenant qu?il est ?tabli que si vous en mourez, le responsable sera la grippe et pas le vaccin ou les maladies sous-jacentes, on ne se g?nera pas pour le crier haut et fort. On s?en servira pour culpabiliser ceux qui se ?permettent? encore de questionner la n?cessit? des campagnes de vaccination massives.

Petite parenth?se?

Comme dans la plan?te des singes:? L?Arme de dissuasion massive.

Cons?quence vicieuse du manque de donn?es probantes? Vous vous souvenez l?histoire du jeune ontarien d?c?d? (on ne sait si c?est de la m?ningite ou de la grippe A), il n?a subi aucune autopsie, ? la demande des parents (s?il faut croire ceux qui tiennent le micro). Il va sans dire que les autorit?s n?avaient ni le pouvoir, ni le go?t, d?outrepasser le d?sir des parents, pr?f?rant les ?rumeurs? ? la v?rit?. Je vous avouerai que j?ai de s?rieux doutes quant aux v?ritables responsables du choix de refuser l?autopsie. N?oublions pas qu?? la direction de la sant? publique, ? cette ?poque pr?cise, on paniquait carr?ment ? cause du manque d?adh?sion populaire ? cette vaccination de masse. Il leur fallait une arme de dissuasion massive.

Pays s?lectionn?s

Michel (mon docteur de famille) est une mine d?informations. Et l?information ne vient pas d?un repr?sentant m?dical, il n?en re?oit aucun et les tablettes de son officine ne sont gu?re encombr?es de d?mos pharmaceutiques. Il surveillait d?j? l?hiver austral au tout d?but de la contagion. Je lui ai demand? si la grippe saisonni?re (la vraie grippe, pas les rhumes etc?) ?tait aussi contagieuse d?un pays ? l?autre? et s?il y a de bonnes diff?rences, pourquoi ?

Semblerait que le virus de la grippe a besoin d?un air plut?t froid et sec pour s?implanter plus efficacement dans les voies respiratoires. C?est pourquoi dans les pays chauds et humides il y a moins de grippes, c?est pourquoi chez nous au Qu?bec, on n?a peu de grippe en ?t?. En conclusion, les statistiques de chaque pays sont bonnes dans la mesure o? on les compare sur elles-m?mes avec d?autres ann?es, et non pas avec d?autres r?gions au climat diff?rent.

Ceci dit, un statisticien serait en mesure de pond?rer les r?sultats pour les mettre en ?vidence dans un tableau de couverture vaccinale pour ?valuer son impact sur les grippes saisonni?res, et sur la grippe H1N1 en particulier. Les sp?cialiste de la Collaboration Cochrane l?ont fait pour nous.

Il faut esp?rer que le public aura l?ouverture d?esprit et la curiosit? de lire les r?sum?s des ?tudes qu?ils ont publi?s. Ils ont? d?montr? que ce qu?on appelle ?grippes? ne repr?sente qu?un infime pourcentage de l?ensemble des ?tats grippaux divers, pour lesquels, aucun vaccin n?est efficace. Ils ont aussi d?montr? l?inutilit? des campagnes de vaccination massives contre la grippe. Ils ont collig?, analys? des centaines d??tudes et, chose rare, ne sont pas r?mun?r?s par l?industrie.

Je vous propose ?galement la lecture de ce document .pdf qu?une fid?le lectrice m?a fait parvenir r?cemment:

Immunization Graphs

Le plus triste, c?est que m?me cette ?vidence scientifiquement d?montr?e et silencieusement admise par les int?ress?s les plus honn?tes, ne semble nullement ?branler les fondements de la ?foi? des promoteurs des avantages de la vaccination en g?n?ral. C?est peut-?tre la meilleure d?monstration de leur adh?sion aveugle aux dogmes m?dicaux et une preuve ind?niable d?un manque flagrant de rigueur scientifique. Ils ne font que r?p?ter en ?cho les arguments des visiteurs pharmaceutiques (qui les r?compensent pour leur fid?lit?).

Contrairement ? l?opinion g?n?rale, la science a trouv? le moyen de faire la d?monstration de sa r?elle mission: les scientifiques ?mettent d?abord une hypoth?se qu?ils tentent de valider par la suite. Nos ?sauveurs auto-proclam?s? excellent dans l?art de nettoyer les colonnes de chiffres qui risqueraient de contrarier leurs ?? priori? et d?avoir des cons?quences sur leurs portefeuilles boursiers.

La mission ?humanitaire? de la science m?dicale ?

Faire la d?monstation que l?humanit? a besoin de BigPharma pour survivre. Nothing else.

Si on voulait juste se r?veiller un p?tit peu? on se rendrait compte que c?est BigPharma qui a besoin de vous et moi pour survivre. Et c?est nous qui sommes les vrais d?cideurs quand il s?agit de notre sant?.

Il faut passer le mot? et AGIR !

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Demain, on ferme… Three Mile Island !

Le nom ne dira rien aux plus jeunes, hélas.  Mais pour les gens de mon ...