Accueil / A U T E U R S / HEXAGONE / Allain Jules / GUERRE AU DONBASS. Etats-Unis (aveu): « Il n’y a pas de solution militaire en Ukraine »

GUERRE AU DONBASS. Etats-Unis (aveu): « Il n’y a pas de solution militaire en Ukraine »

John Kerry

Les Etats-Unis réfléchissent à une aide « supplémentaire » à l’Ukraine dans sa lutte contre les séparatistes pro-russes dans l’est du pays et privilégient une solution « politique », a indiqué samedi le secrétaire d’Etat John Kerry.

Ces commentaires de M. Kerry interviennent tandis que les Occidentaux, réunis samedi à Munich, ont demandé au président russe Vladimir Poutine des « actes » pour amener la paix en Ukraine, pressant aussi Kiev d’accepter « les décisions nécessaires », alors que la situation menace de nouveau de s’embraser dans l’est du pays.« Je ne doute absolument pas qu’une aide supplémentaire, de type économique et sous d’autres formes ira à l’Ukraine », a indiqué M. Kerry dans une interview à la chaîne NBC depuis Munich où il assistait à la Conférence de sécurité. « Et nous voulons donc dire ainsi qu’il n’y pas de solution militaire. La solution est politique, diplomatique », a-t-il ajouté dans l’entretien qui doit être diffusé dans son intégralité dimanche.

Les dirigeants occidentaux ont condamné à l’unanimité, lors d’une conférence à Munich, le soutien de la Russie aux rebelles en Ukraine, démenti par Moscou, mais se sont montrés divisés sur la question de la fourniture d’armes à l’armée ukrainienne.

Vladimir Poutine a affirmé pour sa part que la Russie « ne comptait faire la guerre à personne », mais a dénoncé les sanctions imposées à la Russie par les Occidentaux.

Sans se prononcer directement sur la question de la livraison d’armes à l’armée ukrainienne, -une option résolument écartée par Paris et Berlin- le vice-président américain Joe Biden a, lui, souligné que Kiev avait le droit de « se défendre » face à l’offensive des séparatistes.

 

Commentaires

commentaires

A propos de Allain Jules

avatar

Check Also

Coke en stock (CCXXII) : la réorientation du trafic, le Honduras comme première destination aérienne (3)

L’épidémie de crashs d’avions bourrés de cocaïne avait été sans précédent en ce début d’année, ...