Accueil / T Y P E S / Articles / Grammaire d’hier et de demain
Et si on prenait le temps de d?finir les contenus de l'enseignement ?

Grammaire d’hier et de demain

Et si on prenait le temps de d?finir les contenus de l’enseignement ?

______

Grammaire fran?aise de M. No?l et M. Chapsal, 1842 :

571.?Le participe pr?sent est toujours invariable. «  Le temps est un vrai brouillon mettant, remettant, rangeant, d?rangeant, imprimant, effa?ant, rapprochant, ?loignant et rendant toutes choses bonnes ou mauvaises. » (Madame de S?vign?)

572. Il ne faut pas confondre le participe pr?sent et l’adjectif verbal ; celui-ci termin? par -ant, s’accorde en genre et en nombre avec les mots qu’il qualifie. Des esprits bas et rampants ne s’?l?vent jamais au sublime. (Girard) ?La passion dominante de C?sar ?tait l’ambition.

574. L’adjectif verbal marque l’?tat, la mani?re d’?tre du mot auquel il se rapporte, et peut se construire avec un des temps du verbe ?tre : « Ce sont des hommes obligeants. Ces hommes pr?voyants ont aper?u le danger. Les personnes aimantes ont plus de jouissances que les autres. » On peut dire : d »es hommes qui sont obligeants ; des hommes qui sont pr?voyants ; des personnes qui sont aimantes ».

575. Le qualificatif en -ant est participe pr?sent quand il a un compl?ment d’objet direct, parce qu’alors il y a action, puisque ce compl?ment est toujours l’objet d’une action : Cette r?flexion embarrassant notre homme, On ne dort point, dit-il, quand on a tant d’esprit. (La Fontaine)

576. Le qualificatif en -ant est ordinairement adjectif verbal quand il n’a aucune esp?ce de compl?ment, parce qu’alors il exprime presque toujours l’?tat : Un geste pittoresque et des regards parlants. (Fr. de Neufch?teau)?On apercevait sur la mer des m?ts et des cordages flottants.

577. Le qualificatif en -ant qui n’a qu’un compl?ment indirect est ou participe pr?sent ou adjectif verbal : participe pr?sent, quand le sens indique l’action, et adjectif verbal, lorsque le sens indique la situation, l’?tat :

_ « On voit la tendre ros?e d?gouttant des feuilles. On voit la sueur ruisselant sur leur visage. » Dans ces phrases le sens est : « la ros?e qui d?goutte des feuilles, la sueur qui ruisselle sur leur visage », c’est de l’action qu’il s’agit : d?gouttant, ruisselant, sont donc des participes pr?sents et doivent rester invariables.

_ « Voyez-vous ces feuilles d?gouttantes de ros?e ? Voyez sa figure ruisselante de sueur. » Dans ces deux derni?res, au contraire, c’est l’?tat, la mani?re d’?tre qu’on exprime ; car le sens est : « qui sont d?gouttantes de ros?e, qui est ruisselante de sueur » ; d?gouttantes, ruisselante, sont cons?quemment des adjectifs verbaux, et doivent s’accorder avec les substantifs feuilles et figure qu’ils qualifient.

____________

Grammaire de 2020 :

Le participe pr?sent est invariable sauf s’il est utilis? comme adjectif ou nom, ce qu’on v?rifie par substitution.
_ Les apprenants ?taient pris en charge par les sachants. ?(Les nouveaux ?taient pris en charge par les anciens.)
_ Les feuilles jaunissantes montraient?les arbres?d?p?rissants. ?(Les feuilles jaunes montraient?les arbres?malades.)
_ Voyez sa figure ruisselante de sueur. (Voyez sa figure recouverte de sueur.)

__________


Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Histoires de médocs et course au vaccin

Dans la tourmente actuelle, je vous ai retrouvé une petite perle. Aujourd’hui que l’on se ...