Accueil / A C T U A L I T É / Gouvernement dissout apr?s l’assassinat en Tunisie

Gouvernement dissout apr?s l’assassinat en Tunisie

Par Nader Haddad

Ses membres n’auront pas d’appartenance politique, a annonc? le Premier ministre Tunisien.
Le Premier ministre tunisien, l?islamiste Hamadi Jebali, a annonc? mercredi qu?il formera un ?gouvernement de comp?tences nationales sans appartenance politique? apr?s l?assassinat de l?opposant Chokri Bela?d qui a d?clench? une vague de violences en Tunisie.

?J?ai d?cid? de former un gouvernement de comp?tences nationales
sans appartenance politique qui aura un mandat limit? ? la gestion des
affaires du pays jusqu’? la tenue d’?lections dans les plus brefs
d?lais?, a-t-il d?clar? dans une adresse t?l?vis?e ? la Nation.

M. Jebali n?a pas fix? de calendrier de refonte du gouvernement et
compte garder la t?te de ce nouveau cabinet qui devra ?tre confirm? par
l?Assembl?e nationale constituante. Il n?a par ailleurs pas donn? les
noms des futurs ministres.

Cette d?cision intervient alors que la coalition de la?cs de gauche
et des islamistes d?Ennahda ne parvenaient pas depuis des mois ? un
compromis sur la distribution des minist?res r?galiens.

M. Jebali a dit que la d?cision de former un cabinet de technocrates restreint avait ?t? arr?t?e avant le meurtre ?odieux qui a choqu? notre peuple?.

?L?assassinat (de Bela?d) a acc?l?r? ma prise de position pour
laquelle j?assume ma responsabilit? enti?re devant Dieu et devant notre
peuple?, a-t-il d?clar?.

Les alli?s la?cs des islamistes r?clamaient que des portefeuilles
r?galiens soient confi?s ? des ind?pendants ce ? quoi la frange dure
d?Ennahda se refusait.

M. Jebali est consid?r? comme un mod?r? dans son parti et comme ?tant
favorable ? ce que la Justice et les Affaires ?trang?res soient sous le
contr?le de personnalit?s apolitques.

Les nouvelles ?lections ne pourront pas avoir lieu avant l?adoption
d?une Constitution dont la r?daction est dans l?impasse depuis des mois
faute de compromis ? la Constituante form?e en octobre 2011.

La Tunisie a ?t? secou?e depuis l’?t? par plusieurs vagues de
violences politiques et sociales, laissant craindre la d?stabilisation
du pays deux ans apr?s la r?volution qui a fait chuter le r?gime de Zine
El Abidine Ben Ali.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Un faucon maltais envolé, clé de l’affaire… Trump (3)

Notre universitaire évaporé, à l’origine de la fuite sur les e-mails d’Hillary Clinton, avait passé ...