Accueil / T Y P E S / Articles / Gen?ve bannit la fum?e et les chiens dangereux

Gen?ve bannit la fum?e et les chiens dangereux

Gen?ve a banni la fum?e des lieux publics au terme des votations de ce dimanche 24 f?vrier. L’initiative populaire anti-tabbac, plebiscit?e par une forte majorit? des votants (79,16%), fait de Gen?ve le sixi?me canton de Suisse o? une telle loi s’appliquera.

A l’instar du mod?le fran?ais, les r?calcitrants pourront se voir infliger des amendes allant jusqu’? 100 francs ( 90$US), tandis que les patrons d’?tablissements enfreignant la future loi devraient payer environ le double. Mais ces questions ne sont pas encore r?gl?e puisque, sous l’?gide d?mocratique du syst?me suisse, les lois d’applications devront ?tre ?galement vot?es (au sein du gouvernement cette fois-ci). N?anmoins, le D?partement de l’?conomie et de la sant? (DES) a fait savoir que les mesures pourraient entrer en vigueur d?s cet ?t?. Une d?claration dont s’est m?me ?tonn? le comit? d’initiative, qui attendait la mise en pratique pour 2009.

Ni clopes ni molosses

Fortes d’une participation record de 61,55% de la population, ces votations ont ?galement sign? la fin des races de chiens dangereuses.
Pr?s de 65% des votants ont d?cid? d’interdire la possession de « molosses » et la n?cessit? d’une autorisation pour les b?tes de plus de 25kg. Cette loi a la particularit? de ne pas ?tre r?tro-active, si bien que les propri?taires actuels pourront garder leur compagnon. Si la liste des douzes races propos?e par le Conseil d’Etat, ? l’occasion d’une premi?re loi vot?e en juin 2007, ne sera pas forc?mment conserv?e, il n’en reste pas moins que seuls les 687 chiens dits dangereux, recens?s avant la nouvelle loi, pourront rester sur le territoire.

Transports en commun… istes

Une troisi?me initiative faisait l’objet de votations ce week-end, celle-ci consistait ? instaurer la gratuit? des Transports publics genevois (TPG), service semi-priv?. Autant dire que ce projet, initi? par les Communistes, fut assez largement rejet? (67,05%), ce qui ?tait attendu ?tant donn? la fragilit? des mesures logistiques et ?conomiques qui accompagnaient l’?laboration de TPG gratuits. L’?l?ment qui a certainement le plus jou? en d?faveur de l’initiative ?tant l’aspect financier, puisque l’acceptation par le peuple de celle-ci aurait signifi? une d?pense de 158 millions de francs suisses pour le Canton ( 145 mio de $US) et surtout parce que les Communistes n’avaient pas de solutions assez solides pour palier ce nouveau trou dans le budget cantonal (au 31 d?cembre 2007, l’endettement du canton de Gen?ve se situait ? 12,26 milliards de francs).

Tous les r?sultats et statistiques officiels sur ce site.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’Evangile selon Saint-Argent

C’est une histoire condamnée à se répéter indéfiniment car, depuis la nuit des temps, l’enrichissement ...