Accueil / A C T U A L I T É / Gaz de schiste : la bataille de France a commenc

Gaz de schiste : la bataille de France a commenc

Thibaut Schepman???????????????????????
?
Ce n?est plus de la politique, c?est du?poker?menteur. Les industriels pr?tendent ne plus chercher de gaz de schiste, le gouvernement dit ne pas vouloir leur exploitation. Sauf que tout prouve le contraire. Le pr?tendu eldorado tourne les t?tes, et les jours ? venir s?annoncent d?cisifs.
Dans l?ombre des labos, dans les couloirs de l?Assembl?e, sur les bancs des tribunaux, ils s?agitent. C?est dit, les industriels ne renonceront pas sans combattre aux gaz et p?trole de schiste qui dorment, peut-?tre, sous nos pieds. Au d?but, pourtant, leur bataille semblait mal engag?e. Entre juillet?2011 et septembre?2012, les parlementaires, suivis des pr?sidents Nicolas Sarkozy et Fran?ois Hollande, ont encha?n? les mesures pour limiter l?exploration et l?exploitation de cette manne potentielle. Vis?e, la nature m?me de ces hydrocarbures dits ??non conventionnels??.
Ceux-ci ne se laissent pas attraper ais?ment. Impossible de les pomper au c?ur d?un r?servoir, il faut, pour aller les chercher, casser la roche-m?re qui les abrite, gr?ce ? la fracturation hydraulique. Besoins gargantuesques en eau, risque de pollution des aquif?res et de s?ismes, ?missions de CO2?: les inconv?nients de cette technique sont nombreux. Alors, de fracturation hydraulique, en France, il n?y aura point. Ce fut le sens de la loi Jacob, adopt?e en juillet?2011. Celle aussi des annulations de permis de recherche suspects d?tenus par les p?troliers.
? l??poque, on a cru le dossier clos. C??tait sans compter la pugnacit? des compagnies. Depuis l?entr?e en vigueur de la loi, les voil? abonn?es aux pr?toires. Delphine Batho, ancienne ministre de l?Ecologie, d?nonce m?me???une gu?rilla judiciaire??. Parmi les p?troliers priv?s de permis de recherche par Nicolas Sarkozy, Total fut le premier ? d?gainer. Assurant se conformer ? la loi, l?op?rateur a d?pos? contre l?Etat un recours administratif, dont il attend encore le jugement. M?me punition, autre r?action. Le 18?avril dernier, l?Am?ricain Schuepbach a carr?ment saisi le Conseil d?Etat d?une question prioritaire de constitutionnalit? (QPC). En clair, la soci?t? texane estime que la loi bannissant le recours ? la fracturation hydraulique pour les p?troliers est contraire ? la Constitution, notamment puisque la technique est, dit-elle, autoris?e pour les acteurs de la g?othermie. La QPC a ?t? transmise au Conseil constitutionnel, qui doit r?pondre avant le 12?octobre.

COUPS DE BOUTOIR DES INDUSTRIELS

? l?heure o? nous ?crivons ces lignes, impossible de savoir si la loi vacillera sous les coups de boutoir des industriels. Ni si une nouvelle l?gislation, plus stricte ou plus laxiste, lui succ?dera. Ni m?me si la r?vision en cours du code minier viendra verrouiller la question, emp?chant les op?rateurs de forer sans consulter les habitants ni enqu?ter sur les dommages induits par un forage. Pour d?noncer ce manque de consultation, justement, deux?communaut?s de communes du Bassin parisien ont, elles aussi, d?pos? une QPC contre un permis d?tenu en Seine-et-Marne. Le r?sultat se fait attendre. Une certitude n?anmoins, les lignes longtemps gel?es du dossier sont en train de bouger. Et pas seulement dans les tribunaux.
Pour le prouver,?Terraeco?s?est plong? dans les permis octroy?s aux industriels, a interrog? les chercheurs qui planchent sur de nouvelles techniques, ?cout? les lobbies qui murmurent ? l?oreille des parlementaires, jaug? les r?sistances jurassiennes? La guerre est d?clar?e, enfilez votre ?quipement.?

Terraeco?

http://humeursdemarisse.blogspot.fr/2013/09/gaz-de-schiste-la-bataille-de-france.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Une nation alerte en voit de toutes les couleurs

Jadis, il y avait un adjectif pour exprimer la bonhommie, la joie de vivre et ...