Accueil / A C T U A L I T É / Gary McKinnon, hacker et chasseur de secrets

Gary McKinnon, hacker et chasseur de secrets

Le pirate informatique anglais Gary McKinnon, accus? d?avoir fouill? dans 97 serveurs du Gouvernement Am?ricain entre 2001 et 2002 avait ?t? arr?t? en 2002 par l?unit? nationale contre le crime de haute-technologie du Royaume- Uni.

Gary McKinnon

Il a ensuite ?t? poursuivi pour effraction dans les r?seaux informatiques de la NASA et de l?arm?e am?ricaine. Il a reconnu avoir pass? deux ans ? rechercher des preuves photographiques d?un vaisseau spatial alien et des technologies avanc?es dans le domaine de l??nergie.

L?Am?rique a obtenu qu?il soit extrad?, et il pourrait ?tre condamn? ? 60 ou 70 ans de prison et une forte amende. Il lui est interdit d?utiliser l?Internet.

Gary McKinnon a fait appel devant la Cour europ?enne des Droits de l?Homme

Gary s?est confi? ? Spencer Kelly, pr?sentateur de ? Clic ? sur la BBC, pour raconter son histoire, avant son audition d?extradition le mercredi 10 mai.

Spencer Kelly : Vous ?tes accus? d?avoir p?n?tr? les r?seaux de l?arm?e, la Marine, l?Arm?e de l?Air, le d?partement de la D?fense, et la NASA, entre autres choses. Pourquoi ?
Gary McKinnon : J??tais ? la recherche d??l?ments d?une technologie qu?on laisse au placard, d?sign?e par moquerie sous le nom de technologie Ovni. Je pense que c?est le secret le mieux gard? au monde en raison de sa charge de d?rision, mais c?est une chose tr?s importante. Les retrait?s ne peuvent pas payer leurs factures de carburant, des pays sont envahis pour que des nations occidentales s?attribuent des contrats p?troliers, et pendant ce temps des membres du gouvernement secret dissimulent des technologies concernant l??nergie libre.
SK : Comment avez-vous proc?d? pour trouver ce que vous recherchiez dans les ordinateurs de la NASA, ou du D?partement de la D?fense ?
GM : Contrairement ? ce que la presse aimerait vous faire croire, ce n??tait pas si difficile. J?ai recherch? des mots de passe en blanc, j?ai ?crit un tout petit script en langage Perl qui reliait d?autres programmes de recherche de mots de passe en blanc, ainsi vous pouvez interroger 65.000 machines en moins de huit minutes.
SK : Vous dites avoir ouvert des ordinateurs ayant un statut suppos? de haute protection, correspondant ? un haut niveau de responsabilit?s, sur lesquels personne n?avait institu? de mot de passe ? Qui n?avaient que le mot de passe par d?faut ?
GM : Oui, c?est bien ?a. Un rapport officiel am?ricain a encore r?cemment publi? un rapport d?non?ant le tr?s tr?s bas niveau de s?curit? f?d?rale.
SK : Pendant combien de temps avez-vous fouill? ? Une semaine ?
GM : Non, pendant deux ans.
SK : Et vous ?tes pass?s inaper?u pendant cette p?riode ?
GM : Oui. Je faisais attention aux heures. Je jonglais avec les fuseaux horaires. La nuit il n?y a pas beaucoup de gens devant les machines. Mais une fois un ing?nieur-r?seau m?a vu et nous avons dialogu? sur WordPad, ce qui ?tait tr?s, tr?s ?trange. Il a demand? : ? Qu?est-ce que vous faites ici ? ? ce qui m?a surpris. J?ai r?pondu que je faisais partie de la S?curit? Militaire informatique, et ?a l?a totalement convaincu.
SK : Avez-vous trouv? ce que vous recherchiez ?
GM : J?ai observ? un genre de vaisseau ou de satellite, mais construit par des moyens que je n?avais jamais vus auparavant. Il n?y avait pas de rivet, pas de soudure, ?a avait l?air construit d?une seule pi?ce.
SK : Qu?avez-vous trouv? ? la NASA ?

GM : Une des personnes ?tait un expert photographique de la NASA, [Donna Hare] et elle avait dit que dans le b?timent 8 du Centre Spatial Johnson ils passent leur temps ? retoucher les images satellite ? haute r?solution pour effacer les ovnis : ils ont des dossiers nomm?s ??filtr?es?? et ??non-filtr?es??, ??? traiter?? et ??brutes??.

J?ai sorti une image d?un de ces dossiers, mais je ne disposais que d?une connexion t?l?phonique tr?s lente, ? 56K, et, en utilisant une commande ? distance j?ai d?grad? l?information de couleurs ? 4bit avec une r?solution d??cran vraiment tr?s basse, mais l?image s?affichait toujours par saccades. Et ce qui est apparu sur mon ?cran ?tait ?tonnant. Tous mes efforts ?taient enfin r?compens?s.

C??tait une image de quelque chose qui n??tait certainement pas synth?tique. Ca se trouvait au-dessus de l?h?misph?re terrestre. Un genre de satellite. En forme de cigare avec des d?mes g?od?siques au-dessus, en-dessous, vers la gauche, la droite et ? ses extr?mit?s, et bien que ce soit une image de basse r?solution ?a apparaissait bien d?fini. Cette chose flottait dans l?espace, avec l?h?misph?re terrestre bien visible en-dessous, et sans rivets, ni soudures, rien qui ait l?aspect de nos constructions habituelles.
SK : Est-il possible que ce soit une repr?sentation artistique ?
GM : Je ne sais pas. Pour moi, c??tait plus qu?une co?ncidence. Cette femme avait dit : ??C?est ce qu?on peut voir, dans ce b?timent, dans ce Centre Spatial??. J?ai p?n?tr? dans ce b?timent, et c?est exactement ce que j?ai vu.
SK : Avez-vous une copie de ce document ? Elle a ?t? captur?e sur votre machine?
GM : Non, la visionneuse ? distance affiche image par image. C?est une application Java, donc on ne peut rien sauver sur son disque dur, ou du moins seulement une image ? la fois.
SK : Ainsi vous avez obtenu au moins une image ?
GM : Non.
SK : Que s?est-il produit ?
GM : Quand j?ai ?t? coup?, l?image a juste disparu. J?ai ?t? coup? pendant que je t?l?chargeais l?image.
SK : Quelle serait la punition appropri?e pour quelqu?un comme vous ?
GM : Premi?rement, en raison de ce que je recherchais, je pense que j??tais moralement correct. Bien que je le regrette maintenant, je pense que la technologie d??nergie libre devrait ?tre publiquement divulgu?e. Je veux ?tre jug? dans mon propre pays, pour intrusion informatique, et je veux que les Am?ricains fournissent la preuve avant de m?extrader, parce que je sais il n?y a aucune preuve d?un quelconque dommage.
La NASA a d?clar? ? ? Clic?? qu?elle n?entendait pas discuter des questions de s?curit? informatique ou des probl?mes l?gaux. Elle a ni? avoir jamais trafiqu? des images dans le but de tromper et d?clar? qu?elle avait une politique d?ouverture et de totale divulgation, ajoutant ne d?tenir aucune preuve directe de la vie extraterrestre.

Une autre interview?de Gary McKinnon est disponible, r?alis?e par Kerry Cassidy & Bill Ryan dans le cadre de leur?Projet Camelot.

Image : Kerry Cassidy & Gary McKinnon :

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Histoires de médocs et course au vaccin

Dans la tourmente actuelle, je vous ai retrouvé une petite perle. Aujourd’hui que l’on se ...