Accueil / A C T U A L I T É / Ga?tan Ruest : Pas de transport de d?chets liquides radioactifs sur les chemins publics

Ga?tan Ruest : Pas de transport de d?chets liquides radioactifs sur les chemins publics

 

Gaetan-Ruest

Depuis la trag?die de Lac M?gantic, on soul?ve de plus en plus le resserrement des r?gles du transport des mati?res dangereuses.

Curieusement, on vient d’apprendre que le projet de l’entreprise ?lectro-nucl?aire ontarienne Bruce-Power de transporter 16 ?normes g?n?rateurs de vapeurs plus ou moins radioactifs vers la Su?de, en passant par le Qu?bec vient d’?tre abandonn?. Ces g?n?rateurs de vapeur sont contamin?s au plutonium, am?ricium, curium, cobalt 60, cesium 137, tritium et carbone14.

Rappelons que ce projet avait ?t? approuv? pr?alablement en f?vrier 2011 par le personnel et les commissaires de la Commission canadienne de s?ret? nucl?aire (CCSN), tribunal quasi judiciaire qui doit veiller ? la s?curit? des populations. De nombreux organismes sociaux et environnementaux ontariens, qu?b?cois, autochtones et am?ricains ?taient mont?s aux barricades pour d?noncer ce laxisme de la part de la CCSN. De plus, ? l’initiative du?Regroupement des municipalit?s qu?b?coises pour un futur ?nerg?tique socialement responsable (RMQFESR) 50 municipalit?s, 5 MRC (65 municipalit?s) du Qu?bec et la ville de Montr?al avaient manifest? leur d?sapprobation pour ce projet par des r?solutions sp?cifiques.

Un autre cas de risque tr?s ?lev? en transport dangereux est en train de se pr?parer avec, encore, la b?n?diction habituelle de la CCSN. C’est le projet d’?nergie Atomique Canada Limit?e (EACL) de transporter par camion 23 000 litres de d?chets liquides hautement radioactifs des Laboratoires de Chalk River (LCR) en Ontario sur une distance d’environ 2 000 kilom?tres vers le Savannah River Site (SRS) du Department of Energy des ?tats-Unis, en Caroline du Sud.

Des convois de un ou deux camions, portant chacun un seul ch?teau de transport contenant 256 litres de la solution en provenance du Fissile Solution Storage Tank (FISST), escort?s par des gardes arm?s, feraient le trajet de Chalk River ? Savannah une fois par semaine. Le transport de tout le contenu du FISST, soit 40 ou 50 convois, prendrait au moins un an. Les camions contenant ces d?chets radioactifs liquides utiliseraient les chemins publics, traversant plusieurs communaut?s au Canada et aux ?tats-Unis et de nombreux cours d’eau, dont le fleuve St-Laurent.

Un autre appel du?RMQFESR?concernant ce projet a ?t? lanc? 15 jours avant le drame de Lac M?gantic, afin de solliciter le plus de municipalit?s qu?b?coises ? adopter une r?solution sp?cifique sur cet autre dossier de transport dangereux et s’opposer en principe ? tout transport de d?chets radioactifs liquides sur les routes et les ponts publics, sur toute voie navigable ou par voie a?rienne puisque ces d?chets peuvent ?tre solidifi?s, l’ont d?j? ?t? et devraient l’?tre pour r?duire le risque qu’ils ne se r?pandent dans l’environnement des ?tres vivants.

Les citoyens peuvent-ils intervenir dans ce d?bat??

OUI?! Ils peuvent interpeller personnellement les membres des conseils municipaux pour qu’ils adoptent rapidement la r?solution propos?e par le?RMQFESR.

Voir le site du Regroupement pour la surveillance du nucl?aire – chapitre?: [Les g?n?rateurs de vapeur radioactifs] (www.ccnr.org)

Cela pourra emp?cher de cr?er un dangereux pr?c?dant qui pourrait servir ? justifier, ? l’avenir, le transport de d?chets hautement radioactifs liquides ? l’?chelle mondiale.

Il est urgent que le gouvernement f?d?ral et des provinces productrices de d?chets nucl?aires ou de mat?riel contamin? par la radioactivit? provenant du d?mant?lement, de la r?fection ou de l’exploitation courante de r?acteurs nucl?aires ?laborent et proposent ? l’assentiment de la population une politique bien d?finie concernant la gestion temporaire et permanente de tous les d?chets radioactifs autres que le combustible irradi?.

Ga?tan Ruest, Maire d’Amqui,

Porte-parole du?Regroupement des municipalit?s qu?b?coises pour un futur ?nerg?tique socialement responsable. (RMQFESR).

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

“ What’s in a name ? ”

“ What’s in a name ? ” ou : Shakespeare branlait-il son dard ?   ...