Accueil / T Y P E S / Articles / Gabon / Environnement : l’extraction de sable marin

Gabon / Environnement : l’extraction de sable marin

L’extraction de s?diments marins tels que le sable peut avoir des impacts n?gatifs sur l’environnement et sur les autres activit?s marines. L’intensit? de ces impacts d?pend beaucoup du choix de la zone d’extraction, et des modalit?s d’exploitation.

Le premier de ces impacts est sans nul doute l’?rosion c?ti?re : Le pr?l?vement illicite de sable au voisinage de la c?te peut en effet d?s?quilibrer localement le bilan s?dimentaire, et entra?ner l’intensification de l’?rosion c?ti?re (?boulement de falaises, r?duction ou disparition de plages…) Cette activit? peut ? la longue modifier la morphologie du littoral et le paysage c?tier. En outre, elle n’avantage pas non plus le d?veloppement du tourisme, un domaine sur lequel les pouvoirs publics augurent pourtant de r?els espoirs dans le cadre de la diversification de l’?conomie nationale.

Cette activit? pourtant interdite, bat son plein et les d?g?ts sont tr?s importants du c?t? de la sabli?re un quartier situ? au nord de Libreville, la capitale gabonaise. L’extraction de sable affecte doublement notre ?cosyst?me marin. D’abord, elle d?grade nos bancs d’algues et d?truit ensuite nos r?cifs coralliens. Les bancs d’algues stabilisent non seulement les s?diments mais servent ?galement d’habitat ? divers types de poissons indispensables pour l’homme.

Cette activit? est responsable de l’avanc?e de la mer sur la plate forme continentale, et notamment vers les habitations situ?es le long du littoral. Malgr? l’action entreprise par les autorit?s pour arr?ter ce ph?nom?ne, les extracteurs continuent d’extraire le sable marin sans pour autant ?tre inqui?t?, et ce parfois avec la complicit? des personnes clairement identifi?s ? tous les niveaux : administratif et au sein m?me des habitants, ? l’exemple de cette dame, d?nomm?e Kathy qui, malgr? l’intervention des forces de s?curit? continue d’extraire le sable marin ? tout moment de la journ?e. Pour atteindre ses fins, elle a tout simplement cr?? une carri?re devant son domicile pourtant situ? ? quelques 5-6 m?tres de la plage.

Les populations de cette partie de Libreville qui assistent impuissamment ? la d?gradation de leur environnement imm?diat posent comme premi?re cause de l’avanc?e de la mer, l’extraction illicite du sable marin. Cette plage gagn?e par les eaux et tr?s fr?quent?e par de nombreux citadins fut nagu?re un espace salubre et paradisiaque.

Dans leurs propos, les habitants de la sabli?re soulignent qu’elles sont oblig?es aujourd’hui de faire elles m?me la police le long de la c?te pour interdire l’extraction du sable de plage. Car Il y va de leur survie. Il est arriv?e que ces derni?res font recourt aux fusils de chasse pour dissuader les extracteurs de sable marin.

Normalement, aucune extraction n’est autoris?e dans cette partie de Libreville mais les carri?res clandestines y poussent comme des champignons ces derniers temps. Selon les habitants de ce quartier, de nombreux camions charg?s de sable marin extrait illicitement circulent librement sur cette route au vu et au su de tout le monde, ? tous moments de la journ?e. La nuit, les extracteurs s?vissent avec plus de tranquillit? encore. Cette activit? illicite rapporte ?norm?ment de gros b?n?fices : de 50 ? 70 milles francs CFA le camion ? six roues, et de 80 ? 90 milles francs celui ? dix roues (entre 80 et 140 euros).

L’extraction non contr?l?e du sable marin ? la sabli?re, a fait en sorte que l’eau de mer a gagn? d’ann?e en ann?e des centaines de centim?tres sur la c?te. Le long de cette plage la situation est on ne peut plus dramatique. Plusieurs maisons ont ?t? abandonn?es des bungalows d?truits. Cette pratique pourtant d?nonc?e ? maintes reprises par les organisations non gouvernementales oeuvrant dans la conservation de l’environnement est aussi ? l’origine de la destruction de la principale voie reliant la sabli?re ? la « Cocoteraie », un lieu touristique tr?s priser par les touristes. Jean-Marc S. MAPANGOU, le responsable du site ne sait plus ? quel saint se vouer depuis le d?but du mois de novembre 2006, et m?me les r?sidents du quartier ?prouvent tout le mal du monde ? effectuer leurs d?placements. Il faut attendre que la marr?e soit basse pour qu’elles joignent les deux bouts.

C’est pour nous l’occasion de tirer la sonnette d’alarme envers les pouvoirs publics, une interpellation d’autant plus que le ph?nom?ne devient de plus en plus inqui?tant. Ce SOS devrait pouvoir se mat?rialiser par des actions beaucoup plus concr?tes, par exemple les op?rations muscl?es de lutte contre l’extraction illicite de sable marin ainsi que des actions similaires ? l’encontre des propri?taires des d?p?ts de sable qui devrait justifier l’origine de leur marchandise par des bons d’entr?e provenant des carri?res agr?es.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Covid-19 et pathologie immune : problèmes importants pour l’élaboration d’un vaccin efficace

Covid-19 et pathologie immune : problèmes importants pour l’élaboration d’un vaccin efficace   1) La ...

3 Commentaire

  1. avatar

    …l’homme est responsable de ses propres malheurs

  2. avatar

    salut a toute person qui va lire ce message j voulais vous dir a ce que vous pouvez me donné un résumé de l’enverenoment svp contacté moi ou jugurta99@hotmail.com merci de votre aide

  3. avatar

    Il y a pas très longtemps, une télévision locale – Télé Africa a consacrée un reportage à ce sujet. C’est vraiment triste et désolant que de voir les pouvoirs publics assistés sans rien faire à la dégradation et surtout à la violation flagrante et systématique de l’environnement côtier une situation qui n’encourage pas le développement du tourisme dans le pays.