Accueil / A U T E U R S / LES 7 DU QUÉBEC / André Lefebvre / Fusion et liaison covalente

Fusion et liaison covalente

Fusion et liaison covalente

La gravitation permet deux sortes d’unification d’atome :

1-Par liaison covalente

2-Par fusion des noyaux.

Les liaisons covalentes produisent des molécules dont l’évolution permettra, éventuellement, la manifestation de la vie.

La fusion des noyaux produit de nouveaux éléments (atomes) plus lourds.

Ces unifications d’atomes sont le résultat de collisions selon les trajectoires qu’elles possèdent.

Chacune des « unités d’énergie de masse » (proton) est entourée d’un « champ gravitationnel » et déambulent dans l’univers primordial.

L’électron, quant à lui, possède une masse (en fait un poids) infime mais ne possède pas de centre de gravité. Il n’est donc pas « enveloppé » d’un « champ gravitationnel » (deux électrons ne peuvent pas « s’unifier » dans un même champ gravitationnel, puisqu’ils n’en possèdent pas; mais ils peuvent se retrouver « confinés » dans le champ gravitationnel d’un proton ou autre noyau.

Si la trajectoire des deux « unités énergétiques » (proton) produit une collision frontale, le résultat est la fusion des noyaux (proton). Si la trajectoire produit une collision partielle, le résultat est une liaison covalente des « champs gravitationnels » ou un dévoiement de leur trajectoire individuelle selon leur vitesse individuelle.

Pour illustrer une unification d’atomes, prenons un atome d’Oxygène en collision avec deux atomes d’hydrogène. Dans le premier cas, produisant un lien de covalence et dans le deuxième, une fusion des noyaux :

Le résultat de la liaison covalente donne une molécule d’eau.

Le résultat d’une liaison par fusionnement donne un nouvel élément (nouvel atome), le Néon, qui contient deux protons et deux électrons de plus que l’Oxygène. Notons que la couche de valence du Néon est maintenant « saturée ».

La molécule d’eau peut continuer à accepter des liaisons covalentes avec d’autre atomes ou molécules puisque sa couche de valence n’est pas saturée; elle peut donc accepter deux autres « électrons ».

L’atome de Néon ne peut que très rarement s’unifier à d’autre atomes ou molécules dont les couches de valence ne sont pas saturées, même si la sienne l’est.

À l’époque où l’on croyait qu’un électron était une « particule matérielle », on pensait qu’un atome d’hydrogène assurait les liaisons covalentes. Par exemple, dans la molécule d’eau plus haut, on pensait que les deux atomes d’hydrogène pouvaient « échanger » un de leurs électrons avec un atome « lourd » additionnel assurant la liaison entre les deux atomes « lourds ».

Mais depuis que l’on considère les électrons comme étant des « unités énergétiques d’information », c’est-à-dire de simples volumes « d’énergie immatérielle », on s’aperçoit qu’un atome d’hydrogène ayant sa couche de valence « saturée » ne peut plus y « accepter » d’énergie supplémentaire. En fait c’est la densité d’énergie dans sa couche de valence qui est « saturée » et ne peut pas devenir plus « dense ».

Ce qui donne, dorénavant, un rôle complètement différent à l’atome d’hydrogène; car ne pouvant plus accepter plus de densité énergétique, il ne peut donc plus se « lier » à aucun autre atome. Son rôle change alors et devient celui de « bloquer » les possibilités de liaison covalente au lieu de les « assurer ».

Si c’est exact, cela suppose la nécessité de revoir nos notions actuelles sur plusieurs processus de liaisons chimiques.

D’autant plus que ce « blocage » par les atomes d’hydrogène déjà liés, expliquerait beaucoup plus logiquement les liaisons covalentes de molécules qui mènent à l’élaboration du « vivant » en limitant et même en définissant les liaisons covalentes possibles et éliminant celles qui sont impossibles.

La définition géométrique des molécules, qui est tellement importante en biochimie, devient ainsi très compréhensible et prévisionnelle.

Amicalement

André Lefebvre

 

Auteur de:

L’Histoire… de l’univers

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 1:  La Science Secrète)

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 2: Le Mystère Sumérien

Le tout dernier livre, paru en novembre 2016 (version gratuite):

Histoire de ma nation

Tous mes livres sont offerts GRATUITEMENT chez:

http://manuscritdepot.com/a.andre-lefebvre.7.htm#menu

Commentaires

commentaires

A propos de Andre lefebvre

avatar

Check Also

L’étonnant destin du chevalier de Saint-George

Compositeur de génie, violoniste de talent, redoutable escrimeur, bourreau des cœurs, cavalier accompli, nageur téméraire, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.