Accueil / A C T U A L I T É / Fusillade dans une mosquée de la ville de Québec

Fusillade dans une mosquée de la ville de Québec

Mise à jour:  La thèse de l’acte terroriste est maintenant confirmée par le gouvernement du Québec.

 

Quelques dizaines de personnes se trouvaient à l’intérieur du centre situé sur le chemin Sainte-Foy lorsqu’au moins un suspect armé serait entré à l’intérieur de l’édifice, un peu après 20 h, avant d’ouvrir le feu sur les fidèles.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a confirmé qu’il y avait eu des morts, sans toutefois préciser le nombre de victimes.  (NDLR:  à 23h00, on faisait état de 5 morts, ce que les policiers n’ont pu confirmer puisque l’opération policière était toujours en cours).

Le directeur du Centre culturel islamique de Québec rapporte cinq morts, mais cette information n’a pas encore été confirmée par les policiers. Selon le directeur, entre 60 et 100 fidèles se rassemblent dans la mosquée le dimanche soir.

Au moment de l’attaque, les hommes priaient au rez-de-chaussée, tandis que les femmes et les enfants se trouvaient à l’étage.

Deux suspects ont été arrêtés. L’un d’eux aurait été appréhendé au terme d’une chasse à l’homme qui s’est terminé près de l’île d’Orléans.

 

Lire la suite

 

La page Facebook de la mosquée:

 

https://www.facebook.com/CentreCulturelIslamiqueDeQuebec/

 

Commentaires

commentaires

A propos de CP

avatar
Média citoyen

Check Also

Ça sert à quoi un énarque ?

L’ENA, cette vieille institution dont certains n’hésitent pas à rappeler l’anagramme, produit d’étranges résultats, qui ...

22 Commentaire

  1. avatar

    Geste raciste à la base. Choquant. Révoltant, mais surtout immensément triste. Courage.

  2. avatar

    on notera ici le :

    « Dans la nuit du 18 au 19 juin 2016, une tête de porc emballée dans un paquet cadeau a été déposée à l’entrée du lieu de cette même mosquée »

    http://www.journaldequebec.com/2017/01/29/des-coups-de-feu-dans-un-mosquee-de-sainte-foy

    Elyan, il va falloir aller voir aussi du côté des maigres partisans de l’extrême droite chez vous.Les Sympathisants d’Egalité Réconciliation au Québec, Québecoisdesouche de Ménard, PQ (parti québécois) de Péladeau-Ouellet, ou les abrutis de Atalante Québec. Les gens sur place auraient aussi entendu le cri habituel des jihadistes pendant les tirs. Résultats, deux pistes s’offrent à vous. Tenez nous au courant !!!

    PS: Atalante Québec nie toute participation, mais a réagi ultra-vite pour le faire. Dans leur site on trouve pourtant ce genre de commentaire :

    « Mes frère !!Je vie a Trois-Rivières et l’immigrations des arabes,noirs et de autre nationalité commence a être trop visible dans notre communauté.Il y a méme un premier quartier ou 90% des gens sont pas des Québecois de source. »

    • avatar

      En effet Momo. Il faut regarder du côté de l’extrême-droite. Je pense comme vous. Cette fusillade a tout d’un acte raciste, islamophobe, xénophobe. Le reste (ressemblance avec les djihadistes) paraît plutôt circonstanciel.

      Hier soir, un ex dirigeant des services de renseignements disait lui aussi envisager que cet acte en soit un commis par l’extrême-droite. Espérons qu’il sera entendu.

      Il serait temps que l’on prenne enfin la mesure de la montée en puissance des idées d’extrême-droite (et des actions), particulièrement à Québec (Montréal étant une ville cosmopolite). Depuis plusieurs années, la ville de Québec entretient une certaine complaisance envers les radios-poubelles (on y entend des commentaires et des interventions qui décoiffent).

      Dans le cas présent, ce qui a favorisé une telle escalade (on est passé des graffitis, aux vitres cassées, à la tête de porc puis à une fusillade), c’est bien le contexte qui a enflammé ces têtes brûlées: spécialement le décret de Tump interdisant l’entrée aux USA aux musulmans de 7 pays. Cette mesure a créé une commotion et les choses se sont envenimées. Ces extrémistes alimentent leurs délires à l’étranger et pour eux si une telle mesure a été prise par les Etats-Unis, c’est que la menace d’invasion est réelle et surtout que les musulmans sont à éviter. C’est bien le message que cette mesure envoie. L’idée ne leur vient pas que Trump tourne à vide dans sa tête.

      Pour ajouter à la confusion qui régnait et à la paranoia de l’extrême-droite, Justin Trudeau a immédiatement déclaré que le Canada accueillerait les personnes réfugiées de toutes nationalités, toutes religions. On se serait d’ailleurs cru à une compétition d’incompétence entre Trump et Trudeau. En fait sa déclaration était inopportune puisque les musulmans qui tentaient d’entrer aux Etats-Unis ce jour-là n’étaient pas des réfugiés, mais elle a eu pour effet d’ajouter un côté dramatique à l’ambiance déjà pourrie par l’entrée en vigueur de cette mesure calamiteuse de Trump.

      Je me mets à la place d’un musulman venu visiter sa famille aux USA, qui s’est vu refuser l’entrée et a entendu Justin Trudeau déclarer aux infos que le Canada l’accueillerait. C’est quoi ce délire? Il ne voulait pas aller au Canada, il voulait visiter sa famille aux Etats-Unis… C’est dire comment 2 dirigeants ont pu créer un malaise tel, que n’eut été des conséquences pénibles et même tragiques maintenant, on aurait pu se contenter de penser qu’ils avaient perdu la raison.

      En moins de 24 heures, deux Gaston la gaffe venaient de faire prendre des proportions démesurées à une situation déjà difficile et calamiteuse. En passant les USA devaient au moins des excuses aux musulmans il me semble, car ils ont fait les frais (financièrement aussi) de la décision de Trump. Quant à la promotion Canada is the best, elle pouvait attendre. Elle n’a d’ailleurs pas été efficace. Comme quoi gouverner au pif n’est pas une chose à faire.

      L’extrême-droite, l’oreille tendue, a réagi au quart de tour: l’invasion était aux portes! C’est ce qui semble s’être passé. Meeting d’urgence: que faire pour décourager les musulmans à bifurquer vers le Canada… (et ce, simplement parce qu’il est question de musulmans ici, car c’eut été la même chose pour un peuple précis puisque la xénophobie ratisse large).

      On peut penser que l’extrême-droite serait passée à l’action un jour ou l’autre, mais ça ne change rien au fait que dans le cas présent, on a allumé la mèche près du baril de poudre (tout ça parce qu’on ignore que le baril contient de la poudre et c’est bien une partie importante du problème!). Des innocents ont perdu la vie. Il serait temps qu’on ouvre les yeux et les oreilles et qu’on sévisse, là où l’on affiche ouvertement des positions radicales et où l’on tient des propos haineux.

      Trump qui, tel un enfant, s’était foutu le doigt dans le grille-pain, a annoncé hier que la mesure ne visait pas les musulmans (ah bon?), ni les personnes détenant une carte verte (ah bon?). Il croit rendre les gens heureux?: Eureka ma carte est verte! C’eut été utile qu’il le précise dès l’annonce de la mesure non? Mais on comprend qu’il y a été au pif et que la réalité l’a rattrapé, entre deux vagues. Quelle sera la prochaine?

      Maintenant j’ai bien hâte que le webmaster de CentPapiers donne signe de vie. Il est musulman et demeure à Ste-Foy.

  3. avatar

    Les 2 attaquants sont des étudiants (Université Laval de Québec). L’un d’eux est marocain. Ils ont utilisé des AK-47. On confirme 6 morts, 18 blessés * (dont 6 sont dans un état critique).

    Tous les corps de police prennent part à l’enquête (GRC, SQ, Sûreté municipale et services de renseignements). Toute la nuit, ils ont interrogé les témoins et on procédé (et procède toujours en ce moment) à des perquisitions.

  4. avatar

    http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1013833/attentat-mosquee-quebec-etudiants-universite-laval

    « L’un d’eux aurait lui-même appelé les policiers pour leur signaler qu’il se trouvait dans la bretelle d’accès menant vers le pont de l’île d’Orléans. »

    étrange comportement !

    en lien avec ça ???

    http://www.h24info.ma/maroc/canada-un-enseignant-marocain-soupconne-de-terrorisme-licencie/32330

    un peu étrange ce retour non ??

    http://www.bladi.net/canada-viole-droit-marocain.html

    soupçonné de terrorisme en 2003 et enseignant en 2015 viré pour apologie ???

    c’est quoi cette histoire chez vous, Elyan ???

  5. avatar

    Est-il possible de faire quelques petites corrections?
    1) Il n’y a pas eu deux suspects armés, mais bien un seul.
    2) Ce suspect est un Québécois.
    3) Le fait que le suspect ait crié « Fuck you! » et non « Alla Aqbar », semble démontrer que cet acte en fut un de haine envers les musulmans (on ne parle donc pas, ici, de terrorisme musulman).
    4) Si c’est le cas, la responsabilité en revient à ceux qui « moussent » cette esprit de haine en généralisant les comportements de certains musulmans.
    5) Au Québec, des femmes qui reçoivent un coup de poing au visage parce que, en se promenant sur le trottoir, elles ne portent pas de voile, je ne crois pas que ce soit arrivé. Nous ne sommes ni en France, ni en Angleterre ou autres pays d’Europe.

    • avatar

      Merci André. Oui en effet on ne semble plus parler que d’un seul. Mais comme vous le dites, il s’agit d’un québécois:

      Envoyé par Momo:

      http://www.dailymail.co.uk/news/article-4173602/Quebec-mosque-gunman-arrives-court.html

      http://fr.blastingnews.com/societe/2017/01/mosquee-de-quebec-le-tres-etrange-et-enigmatique-alexandre-bissonnette-001435401.html

      A Québec il y a montée de l’extrême-droite depuis plusieurs mois déjà. Une extrême-droite beaucoup moins organisée qu’en France, mais on y retrouve les mêmes associations d’idées chez des québécois (comme par exemple fêter Jeanne d’Arc au lieu de la fête nationale du 24 juin). Un prêtre aussi officie en France et ici. Certains groupes venus d’Europe viennent manifester au Québec (et à Québec surtout) à certaines occasions et se mêlent à eux. Quelques partis politiques ont été formés, des mouvements aussi.

      Le fait qu’on ait déposé une tête de porc devant une mosquée est aussi une pratique importée si j’ose dire. Le coup de la tête de porc est assez nouveau ici. J’imagine que via les réseaux sociaux et autres, des personnes qui se radicalisent arrivent à trouver un circuit qui leur plaît.

      Comme vous dites la responsabilité s’étend à tous ceux qui propagent ces idées de haine. La haine est facile en plus. Ce qui surprend aussi c’est qu’elle couve chez des personnes dont on ne soupçonne pas qu’elles pourraient la ressentir. Lorsqu’elle se montre… on dirait un monstre. Ce n’est pas de la colère. C’est un puissant mal froid qu’on devine instantanément avoir couvé longtemps et qui peut passer aux actes. J’ai été témoin de manifestations de haine. C’est horrible, surréaliste. Il faut l’avoir vue (la haine) pour savoir. Et on ne le souhaite à personne.

    • avatar

      Un truc que je me demande à propos de cette extrême-droite au Québec: pourquoi emprunter les symboles de patriotisme de la France et non pas ceux du Québec? Le modèle ne s’adapte pas? Tout ça paraît illogique de la part de groupes qui se réclament identitaires, patriotes ultra religieux et tout le tralala. A moins qu’on doive comprendre que pour l’extrême-droite québécoise par exemple, tous les québécois sont leurs ennemis, à différents degrés? Même chose pour la France. C’est probablement là qu’entre en scène le concept de suprématie. Ohlala quelle galère.

  6. avatar

    « Un truc que je me demande à propos de cette extrême-droite au Québec: pourquoi emprunter les symboles de patriotisme de la France et non pas ceux du Québec? Le modèle ne s’adapte pas? »

    Effectivement, les modèles ne s’adaptent pas. À quoi cela est-il dû? Je ne sais pas vraiment. Il existe une différence « fondamentale » entre une culture européenne et la culture québécoise. Un Québécois qui visite l’Europe trouve l’endroit magnifique; par contre un Européen qui visite le Québec (ou le Canada) est époustouflé par « l’immensité » du territoire « nature » qui s’ouvre devant lui. Cela semble le propulser dans une « vision » de « liberté » qui lui est inaccessible dans son pays. C’est peut-être là la source de la différence culturelle.

    « A moins qu’on doive comprendre que pour l’extrême-droite québécoise par exemple, tous les québécois sont leurs ennemis, à différents degrés? »

    La question est complexe. La culture québécoise n’est fondamentalement ni de droite ni de gauche; elle est, normalement, en « équilibre » avec la nature et basée sur le « respect des différences ». Je dis « fondamentalement » parce que l’apprentissage de notre « nation » fut caractérisé par l’obligation de respecter une culture extrêmement différente de l’européenne; celle des amérindiens de l’époque.
    Et je dis « normalement » parce qu’aujourd’hui, il existe des personnes dans nos villes, qui n’ont jamais vécu la « solitude » dans la vraie forêt. Ces gens-là sont inconsciemment tiraillés par une « peur » que je ne m’explique pas. Ils ont peur de « l’inconnu » et lorsqu’ils sont regroupés, ils se sentent rassurés parce qu’ils croient se trouver dans des « peurs » qu’ils connaissent; celle des uns envers les autres.
    Certains, alors, peuvent se « radicaliser » sans percevoir de danger. Mais si jamais ils passent aux actes, la « réalité » les frappe durement. Il est facile, « sécuritaire » et même agréable de s’imaginer être un « Rambo » qui tue tous ses ennemis devant lui; mais lorsqu’on enlève la vie à « quelque chose » (imaginez à un être humain), par notre propre « violence », le sentiment qui nous frappe est extrêmement stupéfiant. Le chambardement morale ressentie, impossible à repousser sans y être « conditionné », est accablant. C’est, je pense, ce qui provoque la majorité des réactions post-traumatique chez les soldats et c’est ce qui a fait, je crois, que le suspect de l’attentat de Québec, a appelé la police pour se livrer quelque temps après l’attentat. La « réalité » avait détruit son « héroïsme » imaginaire qui l’avait motivé.
    Je suis probablement complètement dans le champ, mais j’ai vécu le genre d’expérience de cette « réalité » lors d’une chasse au chevreuil. J’ai, par la suite, continué à chasser parce que la vie dans la forêt est extraordinaire; mais mes « chasses » ne furent plus que des « expéditions » de survie en forêt. C’est également pourquoi je ne perçois aucun danger face à des êtres humains « normaux ». Je suis, cependant, sur mes gardes devant les détenteurs de la « vérité ». Ce qui n’empêche pas la vie d’être merveilleuse. 🙂

  7. avatar

    La question est complexe. La culture québécoise n’est fondamentalement ni de droite ni de gauche; elle est, normalement, en « équilibre » avec la nature et basée sur le « respect des différences ». Je dis « fondamentalement » parce que l’apprentissage de notre « nation » fut caractérisé par l’obligation de respecter une culture extrêmement différente de l’européenne; celle des amérindiens de l’époque.

    la preuve, il ne reste que des amérindiens au Quebec, c’est bien connu…

    Je suis probablement complètement dans le champ, mais j’ai vécu le genre d’expérience de cette « réalité » lors d’une chasse au chevreuil. »

    euh le mot est faible quand vous comparez vos exploits à ce meurtre gratuit d’un décérébré.. vous voilà atteint du syndrome de Bambi maintenant ? Décidément vous me sidérez !!!!

  8. avatar

    « A moins qu’on doive comprendre que pour l’extrême-droite québécoise par exemple, tous les québécois sont leurs ennemis, à différents degrés? »

    pour l’extrême droite, pas besoin d’être « québecquois » : tout ce qui est DIFFERENT de ce qu’ils sont est un ennemi. Ces gens là admirent, vous semblez l’oublier, des gens qui en ont supprimé d’autres parce qu’ils étaient handicapés, homos, juifs ou tziganes. Pour en revenir à votre chevreuil, si les gens d’extrême droite étaient des caribous, ils tueraient tous les chevreuils… c’est purement idéologique, et le fait d’une information biaisée. Un bambi qui se prend pour un cerf, parce qu’on lui a dit qu’il existait une race de cerf et qu’elle était supérieure à celle des Caribous, ou des Chevreuils. Ils s’autopersuadent en fait de leur immense fatuité. « Suprémaciste », ça s’appelle comme stade ultime. Il y a des degrés dans cette folie : l’un des premiers s’appelle en France Marine le Pen. Mais je ne sais pas si elle chasse le chevreuil, tiens, bonne question…

    ah si, tiens …

    https://www.youtube.com/watch?v=8F1JmYnFdIY

    un peu gênant pour vous, non ?

  9. avatar

    « « Suprémaciste », ça s’appelle comme stade ultime. »

    Dont nous avons un exemple assez criant presque constant.

    « ça s’appelle comme stade ultime. »

    Atteint depuis longtemps par certains; vous avez parfaitement raison.

    « Mais je ne sais pas si elle chasse le chevreuil, tiens, bonne question…
    ah si, tiens … »

    Vous avez toujours raison; c’est époustouflant.
    Mais elle dit bien:

    « La réalité c’est que: l’immense majorité des chasseurs participent à un « équilibre » fragile (donc ni de gauche, ni de droite) … et ils le savent souvent mieux que les quelques technocrates qui interviennent souvent à tort et à travers. » (Cela ne vous fait pas trémousser un peu?).

    D’autant plus qu’elle parle de chasseurs « qui vont pas les chemins… » Chez nous, dans l’expérience « forestière » dont je parle, les chemins sont plutôt…très rares.

    « un peu gênant pour vous, non ? »

    Pas du tout; nous n’avons pas de sangliers dans la région de Montréal comme elle dit y en avoir eu dernièrement dans la région de Paris.

    Merci de votre intervention éclairante.

  10. avatar

    Pas du tout; nous n’avons pas de sangliers dans la région de Montréal comme elle dit y en avoir eu dernièrement dans la région de Paris.

    Caribou Ginette !

  11. avatar

    « un peu gênant pour vous, non ? »

    Je viens tout juste de remarquer que vous avez pris une remarque d’Elyan pour me l’attribuer. Ce serait bien de mettre un peu plus de concentration sur ce que vous lisez de sorte à ne pas « péter les plombs » aussi fréquemment. la remarque en question est:

    « A moins qu’on doive comprendre que pour l’extrême-droite québécoise par exemple, tous les québécois sont leurs ennemis, à différents degrés? »

  12. avatar

    ça concernait cette phrase, Totor :

    Je suis probablement complètement dans le champ, mais j’ai vécu le genre d’expérience de cette « réalité » lors d’une chasse au chevreuil.

    « Ce serait bien de mettre un peu plus de concentration sur ce que vous lisez » : euh là c’est vous…
    je répète donc

    « « un peu gênant pour vous, non ? »

    A moins qu’on doive comprendre que pour l’extrême-droite québécoise par exemple, tous les québécois sont leurs ennemis, à différents degrés?

    Franchement, je crois bien que vous ne savez même pas à qui ça ressemblent un mec d’extrême droite…

    vou y connaissez plus en chevreuil, pour sûr..
    allez, je suis bon Prince, je vous donne un exemple ce ce que c’est :

    https://quartierslibres.files.wordpress.com/2013/10/claude_hermant_vlaams_huis.jpg?w=300&h=216

    pour info, c’est lui qui a vendu les pistolets Tokarev à Amedy Coulibaly.

    je ne vous explique pas qui est Coulibaly…

    Vous savez, il n’y a pas que le terroriste lui-même de dangereux; Il y aussi celui qui l’arme…

    • avatar

      C’est moi qui ai écrit:

      A moins qu’on doive comprendre que pour l’extrême-droite québécoise par exemple, tous les québécois sont leurs ennemis, à différents degrés?

      La raison est simple: il s’agit de soulever une réflexion plus appropriée que celle qui se fait présentement suite à cet attentat. On parle de terrorisme, on parle de racisme, on parle de radicalisation, on parle de la banalisation des propos racistes, mais on ne prend pas la mesure de la présence de groupes d’extrême-droite et encore moins du fait que l’extrême-droite ne fait pas une fixation que sur les musulmans.

      Et imaginer que cette tuerie puisse être imputable à l’extrême-droite obligerait aussi à considérer tout québécois menacé. C’est ainsi que j’avais terminé la réflexion que je lançais: amener la pensée que ce qui s’est passé découle aussi d’un concept de suprématie.

      Le Québec a très peu connu d’événements liés à l’extrême-droite. Il est assez novice pour faire l’erreur de la confondre avec d’autres types de menaces, comme les djihadistes.

      Présentement tous les intervenants (gouvernement, médias etc) marchent sur des oeufs et essaient de trouver une explication qui tient la route, tout en tentant de ne pas nourrir un climat d’islamophobie. Alors on sent bien qu’il ne sait pas à quoi relier tout ceci, ce qui permet aux groupes d’extrême-droite de ne pas être exposés. Il faudrait déjà que l’on puisse admettre qu’ils existent et se structurent de plus en plus.

  13. avatar

    Je crois que le fait que ces gens d’extrême-droite gravitent autour de partis politiques envoie un écran de fumée. On les laisse bénéficier de la liberté d’expression (qu’ils utilisent sans dépasser certaines limites) et on oublie de regarder les liens qu’ils entretiennent avec différents groupes et organisations.

    On doit examiner ce qui se passe au niveau des formations de nouveaux partis dont des membres sont parfois issus de partis politiques traditionnels et s’en déclarent toujours membres, tout en appuyant le FN par exemple. D’ailleurs il y a eu tentative de formation d’un parti FN Québec. On a pu lire ce qui suit dans La Presse – le fondateur de ce parti demeure à Québec:

    « (QUÉBEC) Déclarer l’indépendance du Québec, mettre fin aux accommodements raisonnables, détruire les mosquées : telles sont les propositions du Front national du Québec, un parti politique naissant qui pourrait présenter des candidats dès les élections de 2018.

    Militant politique de longue date, Daniel Boucher a réservé ce nom auprès du Directeur général des élections il y a deux semaines.

    Bien qu’il qualifie lui-même le FNQ d’«?embryonnaire?», il a bon espoir de présenter un candidat dans chacune des 125 circonscriptions du Québec au prochain scrutin. D’ici là, il se donne deux ans pour faire connaître ses idées.

    «?Nous avons perdu deux référendums à cause du vote ethnique et de l’argent, disait Jacques Parizeau, et il avait parfaitement raison. Avec le Front national du Québec [FNQ] au pouvoir, le Canada n’aura pas l’occasion de nous faire perdre un autre référendum?», peut-on lire sur le site web du Front national du Québec.

    En entrevue, ce résidant de Québec ne fait aucun secret de la filiation idéologique entre son parti et celui de Marine Le Pen en France. C’est d’ailleurs sa rencontre avec la leader d’extrême droite, lors de sa visite au Québec en mars, qui l’a convaincu de lancer une formation politique.

    «?C’est une personne que j’ai trouvée vraiment inspirante, a indiqué M. Boucher. Je me suis plus attardé à son programme de parti. C’est à partir de ce moment-là que je me suis intéressé à ce qui se passait en France.?»

    Interdire l’islam

    S’il est élu, le FNQ s’engage à détruire les mosquées et à interdire l’islam au Québec. Selon M. Boucher, cette religion ne fait pas «?bon mélange?» avec la société occidentale. »

    http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201610/28/01-5035205-le-front-national-du-quebec-prend-forme.php

  14. avatar

    Excellente mise au point, Elyan : au Québec, ne faites donc pas comme nous en France : ne laissez aucun embryon de fascisme croître, en pensant que ça peut être « new style » et pas dangereux : la fille est exactement sur les mêmes fondamentales que le père, qui pour se faire de l’argent dans les années 70 a produit un LP de champs nazis et depuis toujours traîne un antisémitisme flagrant, ses meilleurs amis comme Gollnisch étant des négationnistes. Ne laissez pas ce terreau pourri venir s’attaquer à votre jeunesse !!! Gardez-vous de ces gens-là, et allez chasser le Caribou si ça vous chante, mais de grâce, ne laissez pas embrigader vos jeunes par des discours qui vont commencer par une défense des chasseurs pour glisser très vite survivalisme et adoration de la dictature, bien meilleure selon que la démocratie, selon eux. Faites gaffe, bon sang !!!

  15. avatar

    Le jour des funérailles de 3 des 6 victimes de Québec – en présence du PM J. Trudeau, du PM Couillard et des maires de Québec et Montréal -, on a ce politicien, Kevin O’Leary, né au Québec, fan de Donald Trump, candidat à la tête du parti conservateur du Canada – parti de l’ancien PM Stephen Harper – qui publie un vidéo le montrant s’en donner à coeur joie au tir à la mitraillette. On parle d’un moment mal choisi… Mal choisi pour quelqu’un qui pourrait, s’il est élu chef du parti conservateur, devenir le prochain premier ministre du Canada? Il faudrait réfléchir un peu plus…

    http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/attentat-a-quebec/201702/02/01-5065635-une-sortie-pro-armes-de-kevin-oleary-le-jour-des-funerailles.php

    https://youtu.be/JR6aCl7cZyg?t=88

  16. avatar

    La GRC n’aime pas le discours des élus:

    « Sans nommer des responsables, Bob Paulson montre du doigt l’apparition d’un ton « corrosif » dans le discours politique « qui semble attirer, agiter et radicaliser » certaines personnes.

    Depuis les événements de Québec, Bob Paulson est à examiner en profondeur le phénomène des crimes haineux et des groupes extrémistes de droite, affirme son service.Avant l’attentat, on n’avait pas constaté d’augmentation de leurs activités.

    Le commissaire se garde bien d’utiliser le mot terrorisme pour qualifier l’attaque de Québec comme l’a fait le premier ministre Justin Trudeau. M. Paulson parle plutôt « d’extrémisme criminel ». »

    http://www.msn.com/fr-ca/actualites/quebec-canada/attentat-de-qu%C3%A9bec-le-ton-du-discours-politique-inqui%C3%A8te-le-commissaire-de-la-grc/ar-AAmGvCd?li=AAgh0dy&ocid