Accueil / T H E M E S / ECONOMIE / Argent / Fraude fiscale et blanchiment : une routine

Fraude fiscale et blanchiment : une routine

Toutes les banques dites fran?aises ont des succursales au sein des ??paradis fiscaux??, des ??places offshore?? ou des espaces dits de ??r?glementation limit?e??.?La quasi totalit? des entreprises d?une taille cons?quente et d?activit? ??globale?? disons, pour faire simple du CAC 40 et bien au del?,?utilisent aussi ces m?mes places?; poss?dent des soci?t?s ?cran ? la p?riph?rie des pays o? elles investissent, et mettent en place des montages juridiques qui ??noient?? la responsabilit? fiscale et p?nale en cr?ant des identit?s tout aussi multiples en d?localisant, via les si?ges sociaux multiples de leurs soci?t?s multiples. Les banques et les entreprises ont par ailleurs des ??int?r?ts crois?s??, et des participations aux conseils d?administration qui le sont autant. Les centres de compensation, situ?s dans des espaces de juridiction limit?e permettent par ailleurs de faire communiquer les flots financiers, servent de garantie (elles aussi multiples) et permettent, par des transvasements d?actifs, des bilans toujours en ?quilibre, ou, si les places financi?res l?exigent des ??profits?? ou des ??pertes?? ? volont?. Par ailleurs, le secteur financier offre ? ses clients les plus ais?s ces m?mes facilit?s, soit au niveau d?une participation privil?gi?e aux structures ci-dessus, soit ? celui de leurs services extra territorialis?s. Enfin, les paradis fiscaux, les ports francs, les places offshore et inshore-offshore proposent directement des produits, des participations et des services ? ces m?mes ??clients fortun?s?? par des publicit?s directes ou via les banques, les conseils juridiques ou des commerciaux. Tout un secteur juridique au sein de pratiquement tous les pays, n?est vou? qu?? cela.

 

Ce fonctionnement, syst?mique et bien r?d?, constitue ce que commun?ment on pourrait appeler ??m?canisme de plus-value de la rente??. Que l?activit? primaire soit commerciale, de service, agricole ou industrielle elle vise?in fine?cette ??cuve commune?? o? les ??profits primaires?? ?chappent au fisc et profitent ? des ??loyers de l?argent?? se situant bien au-del? d?une rentabilit? ??commun?ment admise??.?A travers le march? obligataire (qui est en soi une lessiveuse de milliers de milliards par le fait m?me que tout ??appel obligataire?? efface les identit?s pr?c?dentes des fonds), et toute une autre s?rie de produits financiers dont les ??one?? ou ??special purpose companies?? des fonds dissimul?s int?grent l??conomie formelle?via?les besoins des dettes souveraines et du priv?.

Ainsi, les notions m?me de blanchiment, de fraude fiscale, de sp?culation sur les dettes des uns et des autres sont intimement li?es. Et pour le dire plus clairement encore, quiconque fraude le fisc ? travers les paradis fiscaux ou les places offshore ne planque pas simplement ses capitaux mais participe ? la spirale de la dette et de ses b?n?fices?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Élisabeth Borne, ou bornée ?

Élisabeth Borne, ou bornée ?   La nouvelle ministre du transport, cumulant le poste de ...