Accueil / T Y P E S / Chroniques / François Bugingo, journaliste, accusé par ses pairs d’avoir fabriqué des faux reportages

François Bugingo, journaliste, accusé par ses pairs d’avoir fabriqué des faux reportages

Un article de La Presse titrait hier:  François Bugingo: des reportages inventés de toutes pièces.

Ex vice-président international (selon le Journal de Montréal) de Reporters sans frontières et président de la section canadienne de l’organisation, François Bugingo est accusé de mensonges par le quotidien La Presse.  Les révélations faites par le quotidien sont suffisamment graves pour que les collaborateurs du journaliste aient aussitôt annoncé qu’ils suspendaient leurs collaborations avec celui-ci.

Isabelle Hachey, journaliste à La Presse révèle plusieurs faits troublants à propos de déclarations faites par le journaliste, dont celle-ci:

…« À Misrata, en Libye, «l’un des tortionnaires les plus zélés du régime du dictateur Kadhafi » est sur le point d’être exécuté par des miliciens triomphants. L’homme, menotté, dégage une odeur fétide : sans doute s’est-il fait dessus. Son visage est boursouflé des coups qu’il a reçus. Alors que des combattants surexcités l’entraînent vers son lieu d’exécution, il se tourne vers François Bugingo et lui crie : «I hate the bad man the Guide made of me».

La journaliste précise:  « Cette histoire a été relatée par François Bugingo lui-même dans son blogue, hébergé sur le site internet du Journal de Montréal, le 11 février 2014. Une scène d’une grande violence, sûrement douloureuse pour tout journaliste qui aurait eu le malheur d’y être confronté.

Le problème, c’est que François Bugingo n’a jamais mis les pieds à Misrata. Il n’a jamais vu un tortionnaire du régime Kadhafi sur le point de se faire exécuter par des milices rebelles en Libye.

Il n’a pas davantage trinqué avec les tireurs d’élite serbes de Sarajevo en 1993;

Il n’a pas négocié la libération d’un journaliste otage avec des terroristes d’Al-Qaïda en Mauritanie en septembre 2011;

Il n’était pas représentant de la Commission européenne auprès du ministre égyptien de l’Intérieur au Caire, en février 2011;

Il n’était pas à Mogadiscio, en Somalie, le 4 août 2011.

François Bugingo a pourtant publiquement prétendu tout cela, au cours des dernières années, aux micros de différents médias – y compris ceux de La Presse, de Radio-Canada, de TVA, de Télé-Québec, du Devoir, du 98,5fm et du Journal de Montréal. Le reporter dispose d’une large tribune au Québec. Notre enquête démontre toutefois que ses faits d’armes journalistiques sont parfois très romancés, quand ils ne sont pas carrément faux.

Dans le cas de Misrata, François Bugingo a lui-même nié s’y être rendu, au cours d’une longue entrevue avec La Presse, le 15 mai dernier : «Non, je ne suis pas allé à Misrata », a-t-il dit. Lorsque nous avons évoqué la «douloureuse» scène du tortionnaire bientôt mis à mort par les milices de la ville, le journaliste a continué à nier: «Non, non, non. J’ai dû le lire quelque part.» …

Article complet ici:

http://www.lapresse.ca/arts/medias/201505/22/01-4871868-francois-bugingo-des-reportages-inventes-de-toutes-pieces.php

Voir aussi:

http://www.lapresse.ca/arts/medias/201505/23/01-4871933-francois-bugingo-perd-ses-collaborations.php

TV5-Monde:  https://www.youtube.com/watch?v=2yLGBiNn870

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2015/05/23/001-fpjq-bugingo-explications-reportages.shtml

http://www.journaldemontreal.com/2015/05/23/quatre-medias-suspendent-francois-bugingo

Commentaires

commentaires

A propos de CentPapiers

avatar

Check Also

Homard et à bientôt

La farce n’aura duré que quelques jours, la pression trop forte, et lâché de toutes ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Déjà une réaction sur youtube:

  2. avatar

    http://www.lapresse.ca/arts/medias/201505/24/01-4872224-francois-bugingo-se-retire-momentanement-de-la-vie-publique.php

    http://www.lapresse.ca/arts/medias/201505/22/01-4871868-francois-bugingo-des-reportages-inventes-de-toutes-pieces.php

    on attend un réaction surtout de la fédération des journalistes du Québec pour statuer sur son sort, qui est INDEFENDABLE.
    http://www.fpjq.org/associations/

    c’est annoncé, et c’est plutôt bien :
    http://www.fpjq.org/la-fpjq-se-penchera-sur-le-cas-de-francois-bugingo/
    La FPJQ est très préoccupée par les informations révélées par La Presse ce samedi dans un article intitulé « Les mirages de François Bugingo ».

    L’article fait état de reportages fabriqués et de faits inventés, de façon récurrente, sur plusieurs années.

    Les faits rapportés à propos de M. Bugingo, un membre de la FPJQ, sont très sérieux car ils ont le potentiel d’entacher la crédibilité de la profession journalistique.

    Compte tenu de la gravité et du caractère systémique des fautes reprochées, l’exécutif de la FPJQ a décidé de mettre en œuvre une procédure prévue dans ses règlements et d’inviter Monsieur Bugingo à s’expliquer.

    Lors de cas graves, la FPJQ peut imposer une sanction à ses membres, allant de la suspension temporaire à l’expulsion (voir l’article 2.07 des règlements généraux de la FPJQ). Cependant, la fédération doit d’abord entendre le membre en question et lui donner la chance de répondre.

    Le conseil d’administration de la FPJQ se penchera sur ce cas dans les prochains jours.