Accueil / A C T U A L I T É / France: Un concert de casseroles

France: Un concert de casseroles

Amateurs de musique déconcertante, vous allez être gâtés : depuis le « pénélope-gate », suivi du « marine-gate », d’autres casseroles pointent le bout de leur nez… et ce n’est probablement qu’un début.

 En effet, on pouvait s’étonner du silence poli dans les rangs socialistes, et des autres, au sujet de tous ces scandales qui n’en finissent pas d’éclabousser le monde politique français, et mettre ça sur le compte de la pudeur, sur l’air de « ne tirons pas sur l’ambulance »…

Mais ce silence discret cache peut-être d’autres raisons.

L’affaire Fillon est en train de faire des petits, car un certain Thierry Solère, porte parole du, peut-être provisoirement candidat LR, semble pris dans une nouvelle affaire trouble. sondage

Tout comme Fillon, (et d’autres, comme on va le découvrir) il a fait salarier son épouse en tant qu’attachée parlementaire à hauteur de 4400 € net mensuels, sauf qu’il ne dispose pas de permanence parlementaire dans la circonscription, ni même à l’Assemblée Nationale, et comme l’explique « le Canard Enchaîné » « lorsqu’on tente de le joindre au Palais Bourbon, un message enregistré délivre un numéro qui renvoie au siège de la région Île de France  », et le palmipède taquin ajoute que « le couple Solère (…) a omis de régler une partie de ses impôts sur le revenu de 2010 à 2013, ainsi que la taxe foncière de la dernière année ».

Alertés par ces dérapages, les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption ont élargi leurs investigations, découvrant de possibles conflits d’intérêts, car l’intéressé a été salarié du groupe Chimirec, à 12 000 € brut mensuels, sauf qu’un dirigeant de la firme en question affirme : « j’en ai entendu parler, mais je ne l’ai jamais vu  ».

Les policiers sont allés un peu plus loin et se sont intéressé à son attachée parlementaire d’épouse, laquelle œuvre chez « Lerins communication », société qui ne publie pas ses compte ce qui ne l’empêche pas d’avoir dégagé 200 000 euros de bénéfices non commerciaux, or l’époux de l’intéressé affirme que sa digne moitié n’a d’autres occupations que de l’assister.

Que faut-il en conclure ?

Mais revenons aux attachés parlementaires, car grâce au site « Médiapart  », on découvre que la pratique d’engager un attaché parlementaire au sein de sa propre famille n’est pas le seul apanage des LR, ou du FN : de Claude Bartolone, président du groupe socialiste, à Claude Goasguen, en passant par Nicolas Dupont-Aignan, Éric Ciotti, Patrick Devedjian, Jean François Copé, Bruno Lemaire, Yves Jégo, Patrick Menucci, Gilbert Collard et des dizaines d’autres, ils sont près de 120 à avoir engagé qui une épouse, qui un enfant, comme attaché parlementaire. lien

https://html2-f.scribdassets.com/6qya7zk7sw3ynqm0/images/1-a888a96e95.jpg

https://html2-f.scribdassets.com/6qya7zk7sw3ynqm0/images/2-c703baf4b7.jpg

https://html1-f.scribdassets.com/6qya7zk7sw3ynqm0/images/3-9dd29fa5d9.jpg

https://html1-f.scribdassets.com/6qya7zk7sw3ynqm0/images/4-2616b3df42.jpg

Reste à savoir combien, dans le lot, ne sont là que pour la façade ?…

Car si certains font valoir que leur attaché très familial a de réelles compétences, comme la socialiste Estelle Grelier qui a engagé sa cousine titulaire d’un diplôme de Sciences-Po, d’autres attachés semblent peu qualifiés.

De plus, certains ont une autre activité à temps plein, comme par exemple le fils de Michelle Fournier-Armand (PS) qui a un emploi à temps plein à la Mutuelle Sociale Agricole.

Les exemples ne manquent pas : Dominique Orliac, (RG), a engagé son fils, pharmacien, et sa fille, médecin.

Ajoutons que Médiapart a déjà révélé d’autres curiosités, comme par exemple celle-ci : Patrick Mignon, (LR) a salarié son épouse en 2014, et pourtant à écrit « néant » dans la case censée lister ses collaborateurs, et sollicité par les journalistes, n’a pas encore daigné répondre à leurs questions.

Mais pour certains, comme Jacques Myard, (LR) les français n’ont pas à savoir comment les députés dépensent l’argent public. lien

Quant à Marine Le Pen, elle commence à s’inquiéter au sujet de l’argent qu’elle a détourné de sa fonction normale, et la défense qu’elle a opposé aux instances européennes manque un peu de crédibilité. lien

Ajoutons pour la bonne bouche qu’elle vient de perdre son procès contre l’avocate de Jean-Luc Mélenchon, Raquel Garrido, laquelle avait déclaré : « nous sommes sûrs de nous quand au fait que Marine Le Pen est une délinquante  ». lien

Il serait peut-être temps que la France s’inspire du modèle européen qui interdit purement et simplement cette pratique peu citoyenne, d’autant qu’avant d’être pris dans la tourmente, François Fillon dénonçait il y a peu de temps, « l’abaissement du niveau éthique dans la vie politique ». vidéo

Maintenant, avec un aplomb déconcertant, il assure, par avocats interposés, que ces accusateurs ne sont pas compétents, demandant leur dessaisissement, et parallèlement, alors qu’il avait assuré que, s’il était mis en examen, il se retirerait, il vient de changer d’avis, déclarant s’en remettre au vote des français.

Pas étonnant dès lors que la cote de l’intéressé s’effondre jour après jour, (lien) et que des citoyens révoltés aient décidé de se rendre à chaque réunion projetée par Fillon, munis de casseroles, réclamant « nous aussi, on veut être payés à rien foutre ». lien

Du coup, le candidat LR n’ose plus tellement sortir pour faire des meetings, et il envoie sa garde rapprochée les tenir à sa place, avec la peur que ses sorties se retrouvent face à un concert de casseroles.

Une autre difficulté se fait jour, les élus LR ne se bousculent pas au portillon pour l’accueillir, comme par exemple celui de Limoges, qui a carrément refusé… quant à celui de Clermont-Ferrand, il n’a arrêté aucune date, « faute de consensus »…

Brice Hortefeux, chargé de négocier une date avec cette municipalité s’est vu répondre que la date du 16 février n’était pas possible « pour cause de vacances scolaires »… vacances scolaires qui ne commencent que le 17lien

Lors du dernier, à Compiègne, son intervention s’était tellement colorée d’extrême droite qu’une fillionniste se demandait si elle n’allait pas plutôt voter FN. lien

Le seul meeting annoncé à ce jour est pour le 24 février, à Maisons-Alfort, à 19h30. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « les hommes sont comme les arbres : avec l’âge ils deviennent dur de la feuille et mous de la branche ».

L’image illustrant l’article vient de essonneinfo.fr

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Commentaires

commentaires

A propos de olivier cabanel

avatar

Check Also

Coke en Stock (CCXLVIII) : le chaînon manquant du trafic ou un autre Viktor Bout (i)

L’avion dont je vous parlais dans l’épisode précédent n’était pas le seul sur place à ...