Accueil / T Y P E S / Articles / France : la faillite des ?lites favorables ? la construction europ?enne

France : la faillite des ?lites favorables ? la construction europ?enne

LE YETI:

Ch?mage, cat?gories A, B, C, D, E?:

France m?tropolitaine?: 5?413?600 demandeurs d?emploi inscrits ? P?le Emploi. Variation sur un an?: + 9,6?%.

France enti?re (y compris l?outre-mer)?: 5?731?700 demandeurs d?emploi inscrits ? P?le Emploi. Variation sur un an?: + 9,5?%.

Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du r?f?rendum sur le trait? de Maastricht??

??Si le trait? ?tait en application, finalement la Communaut? europ?enne conna?trait une croissance ?conomique plus forte, donc un emploi am?lior? (Val?ry Giscard d?Estaing, 30 juillet 1992, RTL).

??L?Europe est la r?ponse d?avenir ? la question du ch?mage. En s?appuyant sur un march? de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde?; sur une monnaie unique, la plus forte du monde?; sur un syst?me de s?curit? sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se d?velopper et cr?er des emplois?? (Michel Sapin, 2 ao?t 1992, Le Journal du Dimanche).

??Maastricht constitue les trois clefs de l?avenir?: la monnaie unique, ce sera moins de ch?meurs et plus de prosp?rit??; la politique ?trang?re commune, ce sera moins d?impuissance et plus de s?curit??; et la citoyennet?, ce sera moins de bureaucratie et plus de d?mocratie?? (Michel Rocard, 27 ao?t 1992, Ouest-France).

??Les droits sociaux resteront les m?mes ?- on conservera la S?curit? sociale -?, l?Europe va tirer le progr?s vers le haut?? (Pierre B?r?govoy, 30 ao?t 1992, Antenne 2).

??Pour la France, l?Union ?conomique et Mon?taire, c?est la voie royale pour lutter contre le ch?mage?? (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter).

??C?est principalement peut-?tre sur l?Europe sociale qu?on entend un certain nombre de contrev?rit?s. Et ceux qui ont le plus ? gagner de l?Europe sociale, notamment les ouvriers et les employ?s, sont peut-?tre les plus inquiets sur ces contrev?rit?s. Comment peut-on dire que l?Europe sera moins sociale demain qu?aujourd?hui?? Alors que ce sera plus d?emplois, plus de protection sociale et moins d?exclusion?? (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours ? B?thune).

??Si aujourd?hui la banque centrale europ?enne existait, il est clair que les taux d?int?r?t seraient moins ?lev?s en Europe et donc que le ch?mage y serait moins grave?? (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix).

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Derrière le procès de Bouaké, l’ombre pesante des marchands d’armes en Afrique (10)

L’un des plus grands marchands d’armes de la planète, aujourd’hui disparu on le rappelle, était ...