Accueil / A C T U A L I T É / Franc-ma?onnerie, Amorc et Unadfi

Franc-ma?onnerie, Amorc et Unadfi

par NewsOfTomorrow (Source?: CAPLC, Le blog de Fran?ois Koch octobre 2010)

Image Flickr par russ2243

Le blog de Fran?ois Koch, journaliste ? l?Express, s?est donn? la t?che (assez vaste) d?apporter ??la lumi?re?? sur quelques zones d?ombres concernant le fonctionnement de la Franc-ma?onnerie en France. En particulier, il nous a relat? le mois dernier une pol?mique tout ? fait int?ressante quant au positionnement de cette confr?rie (ou plut?t de ces confr?ries) par rapport aux organisations Rose-croix, dont l?institution la plus connue en France est l?Amorc (Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix). L?Amorc est en fait une organisation cousine des confr?ries ma?onniques. Elle en est aujourd?hui nettement s?par?e apr?s des p?riodes d?interp?n?trations au d?but du XVIII? si?cle, la tradition Rose-croix ?tant apparemment plus port?e sur l??sot?risme spirituel, alors que la Franc-ma?onnerie ??mainstream?? (socialement reconnue) a quant ? elle un fort penchant pour la philosophie sociale ? voire franchement politique.

Or donc, le Grand Orient, l?une des deux ob?diences ma?onniques fran?aise les plus importantes, envisageait de tenir un colloque sur le ??Vivre ensemble?? dans de locaux appartenant ? l?Amorc, mais c??tait sans compter sur la forte nervosit? de certains ??fr?res?? et ??soeurs?? face ? toute menace de ??pens?e sectaire??. En effet, les vingt derni?res ann?es on vu une infiltration patiente et syst?matique de tous les organismes charg?s de la police de la pens?e en France (Commission parlementaires, Miviludes, Ccmm et Unadfi) par les diff?rentes ob?diences, souvent r?unies en consortium pour la circonstance comme dans le cas de la Miviludes. De ce fait, les diff?rentes confr?ries comptent beaucoup de ??sp?cialistes?? de la question qui ne manquent pas de donner leur point de vue sur la question ? leurs autres fr?res. Ceci pos?, le fr?re G?rard Contremoulin, ancien ??M.?Sectes?? et aujourd?hui membre du Conseil de l?Ordre du Grand Orient de France, (?galement compagnon de Charline Delporte, Pr?sidente de l?ADFI Nord), aurait alors vigoureusement protest? sur son blog, donc dans un espace public, contre cette ??normalisation?? des rapports entre la Franc-Ma?onnerie et l?Amorc?; il argumente au passage que celle-ci aurait selon lui ?t? class?e comme secte dans le rapport parlementaire de 1995. Deux grad?s de haut rang du Grand Orient, dont l?ancien Grand Ma?tre Philippe Guglielmi en personne, ont alors rappel? ? l?ordre le trublion, lui pr?cisant qu?ils ne consid?raient pas l?Amorc comme une secte et lui reprochant de torpiller la cr?dibilit? du Grand Orient par ses critiques publiques, alors qu?il est cens?, de par sa position, aider ? la bonne marche du colloque. Le Grand Ma?tre se demande m?me (? haute voix) si le fr?re G?rard Contremoulin ne cherche pas ? favoriser, par cette pol?mique, un colloque organis? le m?me jour par le Droit Humain, une autre ob?dience fran?aise concurrente. ??Droit Humain??, c?est l? que l?affaire se corse.

Catherine Picard sort ses griffes

Sur ce, Catherine Picard, ex-d?put?e, co-initiatrice de la loi tant d?cri?e sur la suj?tion mentale de 2002 ? jamais appliqu?e?-, et qui a succ?d? ? Jeanine Tavernier ? la t?te de l?Unadfi en 2004, r?pond au Grand Ma?tre du Grand Orient par une lettre ?galement publi?e sur le blog La lumi?re, ??le blog franc et ma?on de l?Express??. Le journaliste du blog croit bon de pr?ciser ??Catherine Picard est aussi une soeur du Droit Humain. Et c?est un petit peu (visiblement) en tant que telle qu?elle s?adresse ? Philippe Guglielmi.?? Bien que Pr?sidente d?une organisation subventionn?e par le gouvernement (l?Unadfi), celle-ci ne manque pas de se r?f?rer au travail des commissions parlementaires sur les sectes (et des listes de mouvements), alors que les directives gouvernementales demandent justement de sortir de cette logique de liste, ayant reconnu que les ??listes?? comportaient de toutes fa?ons des erreurs.

Dans sa lettre fort r?v?latrice ? l?ex Grand-Ma?tre du Grand Orient, elle affirme d?tenir des kilos de documents qui ont permis ? son avocat de la d?fendre contre ce mouvement [l?Amorc]??virulent ? l??gard des d?mocrates et des la?ques?? qui ??cache ses activit?s ?? fonctionnement opaque???. Elle affirme que les fr?res se sont fait abuser, et ??qu?ils ne sont malheureusement pas les premiers ? se faire avoir.??

On croirait ? l?entendre que les Franc-ma?ons d?couvrent l?existence des Rose-Croix, apr?s trois si?cles de routes parall?les et souvent crois?es?! Cependant sa position officielle de pr?sidente de l?Unadfi, organisation avalis?e par le gouvernement, et le recours aux liens de confr?rie pose un probl?me de d?ontologie, en ces temps o? l?on traque le conflit d?int?r?t. En effet, le journaliste prend soin de souligner que la parole de cette ??soeur?? rev?t une valeur toute particuli?re non pas parce qu?elle est franc-ma?on, mais parce qu?elle dirige l?Unadfi.

La pr?sidente de l?Unadfi n?est pas une r?f?rence, loin de l?

Concernant les ??courrier virulents?? de l?Amorc contre la bonne d?mocrate qu?elle est, Catherine Picard oublie d?en pr?ciser le contexte. L?ex-d?put?e se d?fendait alors dans un proc?s en diffamation intent? contre elle par l?Amorc, proc?s qu?elle a perdu en cassation le 3 avril 2007, d?o? peut-?tre cette opini?tret?. Cette affaire concernait un ouvrage ??Sectes, d?mocratie et mondialisation?? publi? en septembre 2002 par Anne Fournier (alors conseill?re et ??caution scientifique?? ? la MILS, anc?tre de la Miviludes) et Catherine Picard. La Cour de cassation a jug? que la teneur des propos incrimin?s de ce livre, qui assimilaient les sectes ? ??des groupes totalitaires??, au ??nazisme?? ou au ??stalinisme?? et qui leur imputaient ??d?extorquer?? l?adh?sion de leurs adeptes, sur lesquels elles exercent des moyens de pression de nature ? leur faire perdre tout libre arbitre ainsi, ?voquant ?galement ? des zones de non droit ? et comparant les sectes ? ??la mafia??, devait s?appuyer sur des preuves et faire l?objet d?un d?bat contradictoire. La Cour a statu? qu?en cons?quence les propos ??sont diffamatoires ? l??gard de l?ensemble des mouvements qualifi?s de sectes et par cons?quent de l?association AMORC, d?s lors qu?il r?sulte de l?ouvrage incrimin? qu?elle en est une??. On le voit, Catherine Picard ?tait donc pr?occup?e que ses fr?res se r?unissent dans le repaire d?un ??groupe totalitaire??, flirtant avec le ??nazisme?? et le ??stalinisme??, une v?ritable ??mafia??.

Cette richesse d?esprit s?est illustr?e r?cemment lors d?un raid policier sur le centre de rencontres Terre du Ciel men? en raison de suppos?es ??d?rives sectaires??, raid qui a soulev? une indignation g?n?rale tant il s?agit d?un centre d?activit?s extr?mement pacifique et ouvert ? toutes sortes de pens?es et pratiques. A cette occasion, La Vie relate un interview de Catherine Picard sur cette affaire?: « Pour Catherine Picard, la pr?sidente de l?Union nationale des Associations de d?fense des familles et de l?individu victimes de sectes (Unadfi), il n?y a pourtant pas de doute?: elle assure d?tenir un ??dossier cons?quent sur Terre du ciel?? et se dit ??ravie de voir que les pouvoirs publics font leur travail??. ??Nous avons re?u des appels d?associations et d??lus qui se posent des questions sur ce centre, affirme-t-elle. Celui-ci ne pose pas de probl?mes en tant que tels. Mais, ce qui est tr?s discutable, c?est la nature des propositions de stages comme la kin?siologie, le d?codage biologique, ou bien la ?m?moire cellulaire?. Des pratiques qui ont d?j? d?fray? la chronique judiciaire.??

On le voit, Mme Picard agit sur la foi de ??dossiers?? qui relatent les chroniques judiciaires … (mais avec ce raisonnement, on pourrait en dire autant de tous les partis politiques, les ob?diences ma?onniques, l??glise Catholique, l?Unadfi et le pr?sident de la Miviludes qui a hant? les tribunaux ces derni?res ann?es.) On se ??pose ?galement des questions?? sur nombre de ces groupements. Ce n?est pas, une raison pour envoyer le GIGN. Ce raisonnement n?a aucune valeur dans un pays de droit.Bien s?r, Catherine Picard ne fait pas l?unanimit?, ? commencer par celle qui pr?sidait l?Unadfi avant elle, Jeanine Tavernier. Celle-ci avait m?me pris la peine de co-signer une pr?face d?une livre, protestant sur la classification de l?Amorc comme ??secte?? par la Miviludes, notant que ce ??n??tait pas s?rieux??. Dans une interview au Monde du 16 novembre 2006, elle avait ?galement confirm? l?infiltration progressive d?influences ext?rieures au sein de l?UNADFI, ce qui fait aujourd?hui de cette association un v?ritable outil de combat politique?: ??Petit ? petit, beaucoup de francs-ma?ons sont entr?s dans l?Unadfi, lui donnant une coloration qu?elle n?avait pas ? l?origine. L?association avait ?t? fond?e par des familles touch?es dans leur entourage par le ph?nom?ne sectaire. Aujourd?hui, j?ai l?impression qu?elle s?est politis?e.?? Elle rappelait ?galement que, lorsqu?elle a quitt? l?UNADFI, elle sentait  » qu?on s?engageait dans une chasse aux sorci?res « .

Contestations

Outre les jugements ? l?emporte pi?ce de Catherine Picard (assez d?pourvus de nuances) ? vrai dire indignes d?une ??d?mocrate??, la forte implication (plus ou moins cach?e) de certains ?l?ments franc-ma?ons dans toute la rh?torique et la m?canique des campagnes anti-sectes pose un probl?me institutionnel qui s?apparente fort ? un conflit d?int?r?ts, et qui appara?t dans le cas relat? ci-dessus. Or, tous les fr?res ne partagent manifestement pas les vues de la fameuse commission parlementaire de 1995, o? la franc-ma?onnerie ?tait pourtant fortement repr?sent?e. Il semble d?ailleurs, au vu des remous actuels et des luttes de pouvoir au sein de la GLNF par exemple, que les ??anti-sectes?? virulents (et primaires) pourraient bien ?tre mis en minorit?, ce qui donnerait un grand bol d?air ? la pens?e ind?pendante en France.

Affaire ? suivre…

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Krach test

À quel moment sait-on que l’on vit dans un monde dirigé par d’immondes raclures?   ...

One comment

  1. avatar

    Merci pour ces infos sur l’actualitée maçonnique.

    Par contre, je travaille actuellement sur l’implication des Francs-maçons dans la conquête du Canada par l’Angleterre.

    On sait qu’ils furent impliqués dans la révolution américaine; mais ils le furent également dans la conquête de la Nouvelle France.

    Leur implication « politique » est indéniable; mais est-elle aussi importante, aujourd’hui, qu’au XVIIIe siècle. La question est intéressante.

    Amicalement

    Adré Lefebvre