Accueil / T Y P E S / Articles / Fier d??tre libertarien

Fier d??tre libertarien

Bock-Cote

PHILIPPE DAVID

M. le juge, messieurs et dames du jury, je me tiens ici devant vous, accus? d?utopisme et de sectarisme. Les intentions de mon accusateur, Mathieu Bock-Cot?, sont ?videntes. Pour un ultra-nationaliste dont le v?u le plus cher est de faire du Qu?bec un pays, quoi de plus dangereux que quelqu?un qui rejette le concept m?me d?un ? pays ?? Pour M. Bock-C?t?, mes pairs et moi ne sont ni plus ni moins que des h?r?tiques. Mon plaidoyer sera simple. Ce sera ? vous d?en juger le m?rite.

De ses accusations, aussi caricaturales soient-elles, je ne compte pas vraiment me d?fendre. Je suis coupable de croire que l??tat n?est pas la solution ? tous nos probl?mes. Je suis m?me coupable de croire que dans la plupart des cas, l??tat EST le probl?me. Je suis aussi coupable de croire, comme bien d?autres avant moi, que si nous renoncions individuellement ? agresser ou piller nos voisins, nous vivrions dans un monde meilleur. Seulement, je n?impose cette croyance qu?? moi-m?me et je vous laisse le choix d?y adh?rer ou non selon votre conscience. Ne comptez pas sur moi pour vous forcer ? faire quoi que ce soit qui vous d?pla?t. C?est contre mes principes. Je crois ?galement qu?on obtient de meilleurs r?sultats ? travers la coop?ration volontaire que la coercition. Que ce soit pour b?tir une maison, ou b?tir une soci?t?. Je crois que les gens travaillent mieux quand ils n?ont pas un fusil coll? ? la tempe ou une ?p?e de Damocl?s au-dessus de la t?te, pas vous?

Le culte de l??tat

Pour Mathieu Bock-C?t?, hors de l??tat, point de soci?t?. Cette fausse croyance est l??vidence m?me que l??tatisme est une religion. Pensez-y. Vous ne vous ?tes pas lev? un matin, pes? le pour et le contre apr?s avoir ?tudi? une documentation neutre, et ainsi d?cid? que l??tat ?tait un bienfait pour la soci?t?. On vous a plut?t, d?s votre plus jeune ?ge, enseign? que sans l???tat, rien de ce qui existe autour de vous ne serait l? si ce n??tait pas de la pr?sence de l??tat. Vous lui devez tout! Sans lui, vous ne seriez pas capable de fonctionner. Sans lui, vous ne pourriez pas possiblement b?n?ficier d?une ?ducation. Sans lui, vous ne pourriez obtenir un emploi (car, voyez-vous, si l??conomie va bien, c?est toujours gr?ce ? l??tat. Si elle va mal, c?est toujours la faute de ces cupides capitalistes.) Sans l??tat, vous ne pourriez avoir acc?s ? des soins de sant?, ou des garderies. On ne pourrait absolument pas faire confiance ? personne pour nous vendre de l?alcool, ou g?rer nos casinos et loteries, ou nos ressources ?lectriques. Sans lui, vous ne pourriez pas possiblement assurer votre propre retraite.

Par cons?quent, vous dira-t-on, vous ?tes un ?tre ?go?ste et immoral, si vous refusez de faire votre part et payer vos imp?ts, m?me si on sait pertinemment que ce que nous payons se retrouve rarement dans les mains de ceux qui en ont vraiment besoin, mais que ceux qui sont pr?s du pouvoir, eux, ne cessent d?engraisser.

Bien s?r, on vous enseigne ?galement qu?il est immoral de tuer ou voler, sauf si c?est au nom de l??tat. L?histoire du XXe si?cle en est une preuve flagrante, alors que les ?tats se sont av?r? les plus grands meurtriers de l?histoire. Pourtant, pour les ?tatistes, sans l??tat, ce serait le chaos et le darwinisme social. Je vous soumets que le nombre de crimes commis au nom de l??tat exc?dent de loin ceux commis au nom de la cupidit? et du gain personnel. Et si vous croyez que ces crimes de d?mocide ne sont le fait que de dictateurs fous, consid?rez combien d?innocents sont pr?sentement fauch?s au Pakistan et au Y?men, avec l?aide de drones t?l?guid?s, par un gouvernement pourtant consid?r? par plusieurs comme un grand d?fenseur de la libert? dans le monde. Consid?rez ?galement que m?me des ?tats consid?r?s comme ? civilis?s ? ont sanctionn? et m?me institutionnalis? l?esclavage.

Le concept d??tat-religion n?a d?ailleurs rien de nouveau. Les pharaons d??gypte ?taient consid?r?s comme l?incarnation des dieux sur terre et depuis C?sar Auguste, on vouait un culte aux empereurs romains jusqu?? la d?sint?gration de cet empire. ? combien d?autre hommes d??tat a-t-on vou? un culte de personnalit? depuis? Aujourd?hui, on est plus subtils dans nos m?thodes, mais l?id?e de fond n?a gu?re chang?. Nos livres d?Histoire font des idoles de ceux qui agrandissent le pouvoir de l??tat et diabolisent ceux qui s?y opposent. C?est d?ailleurs pourquoi la p?riode de l?Histoire du Qu?bec o? l??tat a connu sa plus grande expansion est claironn?e sous le nom de ? R?volution tranquille ?, alors que la p?riode pr?c?dente s?est vu attibu? le nom peu flatteur de ? Grande noirceur ?. Heureusement qu?il existe des gens t?m?raires qui s?efforcent ? d?boulonner ces mythes.

Coupable et fier de l??tre

L??tat ce n?est pas la raison ni l??loquence, c?est la force. Comme le feu, c?est un serviteur inqui?tant et un maitre effroyable, dixit George Washinton, qui serait bien attrist? par ce que le pays qu?il a fond? est devenu. Partout au monde, nous commen?ons ? constater les limites de l??tatisme. Les ?tats occidentaux croulent sous les dettes et craquent de partout. Au Qu?bec, rien n?est jamais r?solu, peu importe quel parti est au pouvoir. Des gens comme Mathieu Bock-C?t? se d?solent souvent du cynisme qui r?gne depuis quelques ann?es et ils se demandent souvent pourquoi c?est ainsi. Pourtant, les raisons devraient ?tre ?videntes et c?est pourquoi le libertarianisme commence ? faire surface. De plus en plus de gens perdent la Foi en l??tat, comme ils ont nagu?re perdu la Foi en l??glise Catholique. Le mod?le ?tatiste est d?suet. Depuis la nuit des temps, nous avons toujours accord? ? l??tat le monopole de l?utilisation de la force et ses dirigeants s?en sont servis pour nous piller et s?enrichir ? nos d?pens. Peut-?tre nous faudrait-il un autre projet de soci?t??

C?est faux de dire que les libertariens croient avoir la solution ? tout. Nous n?avons pas cette pr?tention. C?est aussi faux de pr?tendre que ce que nous recherchons c?est la libert? ? tout crin. La libert? ne peut pas exister pour tous sans responsabilit? personnelle. Nous ne sont vraiment libres que dans la mesure o? nous respectons la libert? des autres ?galement. Nous croyons aussi qu?un jour, le genre humain sera capable de coop?rer et coexister sans avoir un ?tat pour nous y forcer. Ce sera sans doute dans un lointain futur quand nous aurons acquis plus de sagesse. Nous n?avons aucune illusion de voir ce genre de soci?t? ?merger demain, mais rien ne nous emp?chera d?y r?ver et d?y travailler. Mais contrairement aux marxistes et autres ?tatistes, nous n?utiliserons jamais la force pour imposer nos dictats, notre seule arme ne sera jamais que la persuasion. Si jamais un jour nous vivons dans un monde de volontarisme, ce sera quand tout le monde en sera venu ? la constatation que les mots ? ?tat ? et ? Soci?t? ? ne sont pas synonyme. Si croire en cela est un crime, alors je suis coupable et fier de l??tre.

Ecrit par : Philippe David le 16 f?vrier 2013.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Trump et la fable de l’ordinateur portable sorti d’un placard… russe

Chez Trump, il y a des obsessions visibles. Alors qu’il est en place depuis quatre ...

2 Commentaire

  1. avatar

    David contre Bock-Coté. Poujade contre Boulanger. Réal Caouette contre Antonio Barrette. Vive la droite divisée…
    Paul Laurendeau

  2. avatar

    Le Bernard Pivot de la sociologie populaire droitière (dont, tout fier, je joins la photo) parle de moi. Hourra, hourra…
    Paul Laurendeau