Accueil / T H E M E S / CULTURE / Littérature / anecdotique / Faut-il ?tre catastrophiste?

Faut-il ?tre catastrophiste?

DOMINIQUE BOISVERT

Sujet souvent d?battu entre nous: faut-il, ou non, dire nos craintes face ? l?avenir? Et comme certainEs d?entre nous ont des visions particuli?rement sombres de ce qui nous attend, faut-il ??crier aux loups?? et annoncer le pire pour tenter de nous ??r?veiller?? collectivement avant qu?il ne soit trop tard? Ou cette attitude catastrophiste entra?ne-t-elle des r?actions contraires en d?primant nos lecteurs ou auditeurs et en les incitant ? ??rentrer chez eux profiter du peu de temps qui nous reste???

Que valent les ??proph?tes de malheurs?? en termes de mobilisation sociale? Plusieurs amiEs me reprochaient encore r?cemment ma vision trop pessimiste ? leur go?t de ce qui nous attend ? relativement court terme: des crises croissantes et multiformes, ? la fois aux plans ?conomique (voir mes textes du?29 janvier?et du?15 f?vier 2011), politique, climatique, ?nerg?tique et tr?s probablement alimentaire; avec les cons?quences militaires et d?mographiques et migratoires (voir mes textes du?22 janvier?et?8 mars 2011) qui en d?couleront. Rien de bien r?jouissant ? l?horizon!

Pendant longtemps, j?ai cru que ce seraient probablement mes petits-enfants ou, au pire, mes enfants dans leurs vieux jours qui conna?traient ces probl?mes graves et plan?taires. Je pense maintenant que je risque de les voir de mon vivant, si je vieux assez vieux? Car chaque nouveau rapport des scientifiques du climat, par exemple, indique que le r?chauffement climatique progresse encore plus vite que dans le pire des sc?narios ?voqu?s dans leur rapport pr?c?dent!

AutrucheMais plein de gens autour de moi ??ne veulent pas le savoir??. Car vivre avec cette ?p?e de Damocl?s au-dessus de la t?te devient vite, pour la plupart, totalement insupportable. Non seulement c?est d?primant, mais ???tre conscient?? ne change rien, en soi, ? la situation. Et si on ajoute, avec raison ? mon avis, qu?il est d?j? trop tard pour pouvoir ???viter (compl?tement) le mur??, alors ? quoi bon s?en faire? Aussi bien tirer le meilleur parti possible d?une situation ? laquelle on ne peut plus changer grand chose?

Je ne partage pas ce point de vue??Je n?en dis pas plus pour l?instant, ?tant curieux de conna?tre VOTRE POINT DE VUE SUR LA QUESTION.?Mais j?y reviendrai s?rement bient?t.

Un r?cent article du Devoir pr?sentait une entrevue avec Harvey Mead, certainement un des environnementalistes qui s?est le plus impliqu?, ? toutes sortes de niveaux, depuis 40 ans au Qu?bec:???Environnement et ?conomie: l??chec des verts??(1). Allez le lire: ?a vaut la peine!

Et j?aimerais bien savoir ce que vous en pensez.?? vous la parole?

(1) Merci au Groupe de simplicit? volontaire de Qu?bec (GSVQ) d?avoir attir? notre attention sur ce texte.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’éco-anxiété serait une maladie mentale en rapport avec le climat

  Plus le thermomètre grimpe à des températures records, plus ils lisent d’articles sur le changement du ...