Accueil / T Y P E S / Articles / (Fallait)-il museler Valerie Trierweiler?

(Fallait)-il museler Valerie Trierweiler?

 

 

AGNES MAILLARD ???Voil? l?objet du d?lit?: un peu moins de 140 caract?res sur le r?seau social o? tout le monde balance un peu tout et n?importe quoi. Franchement, c?est un non-?v?nement absolu. Mais ce qui l?est moins, ce sont les r?actions imm?diates sur le r?seau, des cris d?indignation, des accusations de r?glements de comptes, de faute politique grave, d?absence d?un tr?s hypoth?tique devoir de r?serve et j?en passe.???

( Pourquoi ai-je d?cid? de republier ici cet article d?Agnes ? Parce que je crois qu?obnubil? par les circonstances politiques et les ?motions partisanes, Quidam Lambda n?a pas pris conscience du probl?me social FONDAMENTAL qu?il soul?ve quant a la place de la femme dans la soci?t? politique? et la soci?t? tout court. ?Donc, une deuxi?me chance? ) Votre ?diteur

Voil? donc une femme ind?pendante, autonome, qui lie sa vie avec un homme politique. Elle n?est pas la premi?re, elle ne sera pas la derni?re. Tant que Fran?ois Hollande avait une envergure de flanc au caramel, tout le monde s?en foutait un peu de la nana avec laquelle il s?envoyait en l?air et de mon point de vue, c?est tr?s bien comme cela et cela aurait pu continuer longtemps. Mais voil?, un troussage de domestique plus tard, et Fran?ois est propuls? dans une campagne pr?sidentielle ? laquelle il n?osait m?me plus r?ver le matin en se rasant, face au type le plus d?test? de la V?me R?publique. Et m?me comme ?a, il passe juste, mais il passe et nous voil? avec un couple non mari? ? l??lys?e, ce qui est effectivement un grand changement, juste apr?s le premier b?b? pr?sidentiel. C?est dire si on aime le changement, quand m?me, hein?!

J?ai d?j? dit que la personnalisation outranci?re de la vie politique me sort d?autant plus par les trous de nez qu?elle d?bouche n?cessairement sur sa pipolisation, c?est-?-dire le siphonnage de tout d?bat d?id?es ou de soci?t? au profit d?une hyst?rie incantatoire autour de la personnalit? ? r?elle ou suppos?e ? du personnel politique. Autrement dit, c?est la condition ind?passable pour pouvoir remplir du papier et des tuyaux multim?dias par un fatras de d?clarations sans aucune esp?ce d?importance pour noyer le poisson politique et masquer le fait que tout ce petit monde avance sans projet de soci?t?, sans marge de man?uvre et n?est qu?un troupeau d?ex?cutants ? la solde d?instances d?cisionnaires non d?mocratiques. En gros, ?a nous occupe, nous distrait et ne nous m?ne nulle part.

Donc, tout comme je me contrefoutais de Sarko, ses tics, ses vannes de pompier pyromane et son Sarkoshow vain et pitoyable, je me bats les steaks de Hollande, de sa photo sous-ex, de son r?gime (de sa di?te, comme disent nos cousins d?outre-Atlantique ? l?accent charmant), ses costards et sa pr?tendue simplicit? (cela s?appelle juste du marketing politique ou comment on vous a fourgu? la normalit? de ce type comme argument de vente pour le job de Pr?sident) et encore plus de sa gonzesse. Ce qui m?int?resse, comme toujours, ce sont les actes, les d?cisions politiques et pour l?instant, de ce point de vue l?, c?est loin d??tre la f?te du slip?; de vagues promesses et de la r?forme conditionnelle qui ne remettent absolument rien en question des d?sastres sociaux de l??quipe Sarko, qui se contentent de petites op?rations cosm?tiques ? la marge. Sur les retraites, par exemple, o? l?on modifie quelques dispositions p?riph?riques sans toucher ? l?essentiel, ce qui revient ? prendre acte du recul d?finitif de l??ge l?gal de la retraite.

Donc, on imagine ? quel point j?ai ?t? ? la fois ?tonn?e et indiff?rente quant au brouhaha m?diatique vain qui a entour? l?arriv?e de la copine du monsieur de l??lys?e. Je m?en fous. Je me fous d?ailleurs compl?tement qu?elle continue ? exercer son m?tier de journaliste. Tout comme tout le monde se fout g?n?ralement de savoir que la majorit? des organes de presse grand public de ce pays appartiennent ? des amis intimes de l?ex-pr?sident. En terme d?influence, d?impartialit? et de d?ontologie, je ne vois pas trop pourquoi la femme qui couche avec un homme politique est moins l?gitime pour continuer ? bosser dans la presse que le gars qui est parrain du fils du pr?sident. ? moins que la suj?tion id?ologique passe plus par les fluides sexuels que par les flux financiers, ce dont je doute fort.
Donc, passons encore ces tristes affaires o? l?on consid?re par d?faut qu?une femme journaliste perd forc?ment son ind?pendance d?esprit dans le lit d?un homme politique, alors que la relation inverse n?est jamais ?voqu?e, ? croire qu?il n?existe pas de femmes en politique ou que les hommes sont biologiquement immunis?s contre la suj?tion sexuelle ou financi?re. Et venons-en donc au vif du sujet?: la place de la femme.

Parce qu?en gros, tout est l??: la femme, cet ?ternel faire-valoir de l?homme public, cette assistante d?vou?e, image de marque de son seigneur et ma?tre auquel elle doit soumettre son ind?pendance, qu?elle soit financi?re ou id?ologique.
Ce que l?on reproche, dans un premier temps, ? la copine du pr?sident, c?est d?avoir exprim? publiquement (enfin, pas pendant une conf?rence de presse, mais sur son compte Twitter) sa pr?f?rence pour un candidat. Ce qu?elle a parfaitement le droit de faire, il me semble, non?? De toute mani?re, en terme de conneries diverses et vari?es post?es sur les r?seaux sociaux, la derni?re l?gislature nous avait habitu?s ? du grand n?importe quoi et ? quelques belles saillies bouffonnes. Bref, on s?en fout. Pendant ce temps, ce qui est important, c?est le bordel en Gr?ce et en Espagne, le discours de l?Officiel devant le Conseil ?conomique et Social o? il annonce grosso modo que la purge pourra commencer d?s la fin de la pantalonnade ?lectorale l?gislative, ce genre de chose.

Mais voil?, ce qui int?resse le landerneau, c?est que la copine du Pr?sident n?a pas su rester ? sa place, celle de la bonne potiche dont on peut d?tailler ? longueur d??ditoriaux insipides et vains les efforts de toilette. Ce qui int?resse le microcosme politicom?diatique, c?est de casser de la femelle r?calcitrante et en tant que f?ministe, ?a finit par m?int?resser aussi. Et voil? comment je me suis retrouv?e ? d?fendre la copine du Pr?sident sur Twitter alors m?me que sa vie et son ?uvre m?indiff?rent profond?ment. Parce que soudain, devant la violence des r?actions, il m?est apparu que ce qu?elle venait de transgresser, c?est cet ordre bien ?tabli qui, sous des discours paritaires de fa?ade, entend bien verrouiller encore quelques bonnes d?cades la place des nanas loin de la sph?re publique, loin des places strat?giques o? tout se d?cide, sauf dans l?ombre du monsieur, sauf dans le jeu des confidences sur l?oreiller, toujours dans la bonne vieille ?poque des Putains de la R?publique et des pourvoyeuses discr?tes d?enfants cach?s. La femme de l?homme public n?a pas le droit d?avoir ses opinions propres et sa libert? d?expression s?arr?te l? o? commence le plan marketing du conjoint tout-puissant. Je rappelle que la question de la d?pendance id?ologique des femmes ? leurs maris avait ?t? la principale raison qui avait permis aux vieux cons cacochymes de repousser tant et plus le droit de vote des femmes. Les femmes n?ayant que l?opinion de leur mari et ma?tre, leur donner un bulletin de vote revenait ? permettre ? l?homme mari? de voter deux fois.
Ne rigolez pas, c?est encore tout frais, cette histoire de suffragettes et les pr?jug?s sexistes qu?elle sous-tendait, comme cette stupide affaire de tweet le souligne.

Que les attaques contre la nana du pr?sident soient essentiellement sexistes ne fait pour moi aucun doute, comme en t?moigne la nature des critiques qui lui sont faites. Mais plut?t que de m??puiser ? draguer les boues sordides du web encombr?es depuis hier de propos inint?ressants au possible, je vais juste porter ? votre connaissance le malheureux papier pondu par un ennemi de classe que j?appr?cie tout de m?me parfois et par ailleurs (les fautes sont d?origine).

Par Samuel, mardi 12 juin 2012

Val?rie Treiweiler vient de commettre une ?norme faute politique. Un merveilleux cadeau pour l?opposition, des ennuis ? r?p?tition pour Fran?ois Hollande, avec un processus de r?action en cha?ne, car on voir mal S?gol?ne rester les bras ballants avec un truc pareil, alors qu?elle lutte pour sa survie politique. Et le tout au pire moment, entre les deux tours des l?gislatives?

Je rappelle l?objet de l??n?rme faute politique de la dame?: un tweet de soutien pour un candidat socialo aux l?gislatives. ? la limite, si elle avait annonc? qu?elle soutenait un candidat FN, j?aurais compris que cela provoque quelques remous dans le marigot, tout en rappelant qu?elle aurait parfaitement le droit de ne pas du tout penser comme son mec. Quant ? l?id?e m?me de faute politique sur Twitter, j?invite tout un chacun d?aller se payer quelques bons fous rires sur les comptes de notre ancienne ?quipe gouvernementale?: il y a l? quelques bonnes p?pites du genre.

Il est ?vident que Val?rie r?gle ses comptes priv?s avec S?gol?ne.

Ceci est une assertion sortie du slip du narrateur. Il faut d?ailleurs toujours se m?fier des ?vidences?!

La nouvelle femme qui flingue l?ex, un grand classique. Que S?gol?ne Royal et Val?rie Trierweiler s?expliquent vigoureusement, voire en viennent physiquement aux mains dans un cadre purement priv?, c?est leur affaire.

Donc, en guise d?analyse, on passe directement en mode clich?, avec option cr?page de chignons. Parce que bien s?r, tout ce que les femelles savent faire dans la vie, c?est se battre pour le m?le dominant.

Mais que la vie priv?e du pr?sident et de sa famille aient des r?percussions politiques, c?est autre chose. Cela r?v?le au grand jour ce que certains savaient, c?est que la situation ??familiale?? et notamment conjugale de Fran?ois Hollande est compliqu?e.

Ce qui a des r?percussions politiques, ce n?est pas la vie priv?e du pr?sident, c?est le fait que les journalistes se soient emball?s sur ce petit os ? ronger. Quant ? dire que le pr?sident a une vie compliqu?e, cela implique qu?il transgresse la normalit? nuptiale telle qu?elle est pens?e par le commentateur, alors m?me que les couples en union libre et les familles recompos?es sont devenus la norme dans notre soci?t?. Non, Hollande n?a pas une vie familiale compliqu?e, pour le coup, il en a m?me eu carr?ment bien banale et comme la plupart des adultes de notre pays, il g?re sa polygamie verticale, autrement dit, ses ex.

Visiblement, il aime les harpies dominatrices.

Mais o? serais-je all?e p?cher l?id?e de cette pol?mique est sexiste, hein??

Chacun ses go?ts et le SM, entre adultes consentants, n?est pas ill?gal. On voit ici, indirectement, la psychologie profonde de Fran?ois Hollande, et on se demande s?il est vraiment taill? dans l??toffe dont on fait les grands pr?sidents (trop tard de toute fa?on?).

Je vous la r?sume avec mes mots ? moi, pour que les choses soient bien claires pour tout le monde?: un mec qui ne domine pas son gyn?c?e, en gros, c?est qu?il n?a pas assez de couilles pour diriger un pays. Vous pouvez tenter de trouver une autre id?e cach?e dans cette fine analyse du p?re Authueil qui a d?j? ?t? nettement moins lamentable que ?a.
En deuxi?me lecture, on comprend aussi qu?on n?est pas pr?ts d?avoir des femmes aux postes ? responsabilit?s, postes ? cojones?!

Et en plus, il semble incapable d?emp?cher les deux femmes de sa vie de se cr?per le chignon en public.

Mais puisqu?on vous dit que le r?glement de compte contre Val?rie Treiweiler n?est pas sexiste?!

Si en tant que pr?sident de la R?publique, il n?a pas l?autorit? pour emp?cher sa compagne de sortir des trucs pareils en plein entre-deux-tours d?une ?lection cruciale, c?est grave et inqui?tant pour la suite. A chaque visite officielle, on pourrait courir le risque de voir Val?rie Trierweiler envoyer son verre ? la figure de la femme d?un chef d?Etat ?tranger, ou quitter brusquement une manifestation officielle en claquant la porte?

En fait, c?est plut?t l?id?e qu?en tant que mec, il devrait avoir autorit? pour museler sa gonzesse, comme au bon vieux temps o? les femmes juraient ob?issance le jour de leur mariage. Voil?, ?a c?est dans l?ordre des choses. Apr?s, en tant que pr?sident, je ne pense pas qu?il ait une quelconque autorit? pour emp?cher quiconque d?exercer la libert? d?expression dans notre pays?!
Une femme qui s?exprime?! C?est donc forc?ment une hyst?rique instable qui ne sait pas tenir son rang et qui va lui faire honte devant tout le monde. Elle n?a pas d?opinion, elle n?a pas de cerveau, elle est juste capable de r?actions ?motionnelles incontr?lables. C?est donc bien une femelle?!

Deuxi?me probl?me majeur?: la ??premi?re dame?? fait de la politique. Et elle n?a pas attendu longtemps?! Pourtant, l?histoire tr?s r?cente comme tr?s ancienne montre bien qu?il n?est jamais bon que la femme du chef, que ce soit la l?gitime ou la favorite, exerce une quelconque influence sur la conduite des affaires du pays.

La copine du pr?sident n?est rien de sp?cial. M?me si elle ?tait sa femme, d?ailleurs. Cette manie de m?ler les conjointes ? l?apparat officiel a un relent monarchique que j?ai toujours trouv? naus?abond. Les femmes de pr?sidents doivent parler chiffons, cuisine, couture et faire gentiment la charit? pour montrer qu?elles ont du c?ur. Elles sont donc bien des faire-valoir. Et n?ont pas le droit coutumier d?avoir une vie intellectuelle, professionnelle ou politique propre. On se souvient d?une certaine princesse qui s??tait rebell?e contre son statut de plante verte et qui l?avait assez cher pay?. En gros, la place de la femme est bien la question centrale de cette histoire. Qui se pr?occupe de la place de monsieur Merkel??

Val?rie Trierweiler vient d?envoyer un message que m?me C?cilia Sarkzoy n?aurait pas os? envoyer. Apr?s ?a, on va lui pr?ter une influence d?cisive, voir sa patte dans des nominations, des renvois, des choix politiques. Elle aura beau d?mentir, le mal est fait, elle a ouvert la boite de Pandore.

Ce qui est certain aussi, c?est que je ne comprends pas le cabinet ?lys?en de la nana du pr?sident. Apr?s oui, il y a des chances qu?il parle boutique avec elle, tout comme il doit aussi en parler avec ses potes, sa famille, ses proches.

Pour Fran?ois Hollande, c?est une ?pine dans le pied pendant 5 ans. Comme si l?exemple de son pr?d?cesseur n?avait pas suffi?

Tr?s imm?diatement, Fran?ois Hollande est devant un ?norme probl?me. Il va devoir, publiquement, remettre de l?ordre dans sa vie priv?e.

Remettre de l?ordre dans sa vie priv?e? je vous laisse bien lire et bien savourer ses mots. Une femme qui pense et qui s?exprime, c?est forc?ment le bordel, l?anarchie, c?est la perte du contr?le de l?homme?.

Ce n?est jamais agr?able, mais quand en plus c?est dans l?urgence, quand tout part en vrille entre les deux tours d?une ?lection, c?est horrible. En plus, trancher entre les deux femmes est quelque chose devant lequel il a sans doute toujours recul? et fuit (comme tout homme normalement constitu?). Il va ?galement devoir g?rer la fureur du fan-club de S?gol?ne. Et si par malheur pour Hollande, S?gol?ne est ?lue d?put?e et dans la foul?e pr?sidente de l?Assembl?e nationale, ?a va ?tre l?horreur s?il n?a pas purg? le probl?me. D?j? qu?elle est ing?rable en temps normal, si en plus elle a un compte tr?s personnel ? r?gler, S?gol?ne Royal va ?tre infecte.

Ah ben oui, une femme qui r?glerait de suppos?s comptes personnels, c?est forc?ment infecte. Alors qu?un homme, c?est rationnel, c?est propre, c?est civilis? et ?a ne pense jamais avec ses gonades?!

Madame Trierweiler, au nom de toute l?opposition, merci de tout coeur?!

Samuel, au nom du mouvement f?ministe entier, je te remercie pour cette belle saillie?!

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le petit monde de Donald (9) : le faux chevalier blanc , l’homme de la montagne et un évêque !

Parmi les admirateurs de Donald, on compte des présentateurs TV qui se veulent bon teint, ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Merci Monolecte de venir en remettre une couche.
    Je ne m’en lasse pas.
    Le plus curieux et le plus amusant a bien été de voir celles qui tenaient le plus ostensiblement la boutique du féminisme combattant et de la parité obligatoire traiter de pouffiasse gueuse salope etc etc ….celle qui n’avait fait qu’user de son droit au choix politique voire à la détestation d’un candidat pour en soutenir un autre .
    Le plus rigolo car le plus énorme vient d’un gars qui écrit ici sur Cent Papiers qui attendait que Hollande y mette bon ordre.
    .
    Il donne dans le genre raffiné classe cultivé le gars.
    .
    Pour ma part je ne peux que rependre ce paragraphe que je recopie en extrait
    .

    Et voilà comment je me suis retrouvée à défendre la copine du Président sur Twitter alors même que sa vie et son œuvre m’indiffèrent profondément. Parce que soudain, devant la violence des réactions, il m’est apparu que ce qu’elle venait de transgresser, c’est cet ordre bien établi qui, sous des discours paritaires de façade, entend bien verrouiller encore quelques bonnes décades la place des nanas loin de la sphère publique, loin des places stratégiques où tout se décide, sauf dan….

    .
    Il me reste à te féliciter.
    Et puis….si jamais l’envie te prenait d’en remettre une autre couche je ne manquerai pas de venir te complimenter.
    .
    D. Le Furtif

  2. avatar

    navré d’avoir mal piloté le et l’autre balise