Accueil / A C T U A L I T É / Faire bloc et vivre collectivement

Faire bloc et vivre collectivement

Commen?ons par mettre la table politique. Le Canada s?appr?te ? choisir un nouveau gouvernement. Ce sera le quatri?me en une courte p?riode de temps. Et disons-le, c?est un peu ? beaucoup ? ? cause du Bloc qu?b?cois, lequel, par sa forte pr?sence au Parlement a??? emp?ch? le gouvernement actuel d?avoir une majorit? absolue; sans lui il n?y aurait pas l?actuelle campagne ?lectorale. Ce fait ? fondamental ? n?est pas tr?s exprim?, par les temps chauds actuels; c?est un tabou.

Oui, mais comme les Anglais le disent, ?The only way out is through?. Il faut voir le probl?me politique actuel en face. Les Qu?b?cois ne r?gleront rien en passant ? c?t? des vraies choses; et la ?vraie chose? du jour, qui devra surgir, c?est que le peuple qu?b?cois s?est fait imposer une constitution de force, sans sa participation, sans sa signature par le Canada anglais. Autrement dit il n?existe pratiquement et symboliquement pas beaucoup!

L?enjeu de l??lection actuelle, dans ces circonstances, est d?importance capitale pour la nation qu?b?coise. Selon votre serviteur il est vraisemblable ? probable m?me ? que le Canada anglais va se donner un autre gouvernement conservateur. N?oublions jamais que l?opinion publique, au Canada anglais ? surtout celle de souche britannique ? est fondamentalement conservatrice. C?est elle qui veut vivre dans un r?gime symboliquement monarchiste; c?est elle qui a refus? le r?gime r?publicain de ses voisins au sud; c?est elle qui est ultra nationaliste. C?est au Canada anglais, renforc? par une immigration massive que le statu quo symbolique est le plus coll? au ras du sol. Et il faut respecter cela. C?est ? chacun de d?cider de son sort social.

Le probl?me c?est que la nation qu?b?coise ? il parait que l?on a le droit d?utiliser ce terme ? a une autre fa?on de voir les choses. Elle est moins monarchiste, d?abord; elle est plus social d?mocrate ensuite et il lui reste un peu d?esprit fran?ais ? avec les qualit?s et les d?fauts qui vont avec ce titre.

Jusqu?? ce jour la pr?sence d?une forte d?putation qu?b?coise au parlement f?d?ral donnait ? notre nation un certain pouvoir de n?gociation lorsqu?il s?agissait des principaux enjeux nationaux. Or il faut se rappeler qu?? cause de certaines politiques dangereuses,? la part relative du Qu?bec est en baisse constante au Canada depuis 1971. Elle ?tait de 28 p. cent en 1971 et elle est tomb? ? 23 p. cent en 2009. La baisse est constante et inexorable. Et c?est pourquoi le nombre de si?ges du Qu?bec, au Parlement, a ?t? r?duit. Et c?est pourquoi, vues les entourloupettes des ?lections, il se pourrait bien que le Qu?bec perde son pouvoir de n?gociation; qu?il n?ait plus sa capacit? d?intervenir collectivement pour se prot?ger, qu?il n?ait plus assez de votes pour infl?chir les politiques.

Malheureusement les commentateurs des grands journaux estiment qu?il n?y a pas, l?, ?de grave probl?me national pour la nation. Pour eux, du reste, il n?y a jamais de probl?me. L?immigration ne peut plus ?tre int?gr?? Celle-ci passe culturellement ? l?anglais? Pas de probl?me!?Montr?al devient anglaise? ?Ya rien l??!

Il me parait ?vident que le Canada anglais voit venir ce tournant de notre d?confiture historique. ?Le statut de minorit? ethnique ?comme une autre? pour d?finir les Qu?bec ferait son affaire! Le premier ministre du Canada, du reste ne se sent plus oblig? d?acheter les votes du Qu?bec en d?versant des millions pour les r?ves d?ar?nas des maires!

Mais cette affaire n?a pas que des cons?quences locales. Elle a de l?int?r?t sur le plan international. La pr?sence d?une nation fran?aise bien identifi?e en Am?rique du Nord donne une couleur au continent tout autant que le Mexique enrichit ce m?me continent par sa pr?sence espagnole. L?uniformit? culturelle a moins bon go?t que la diversit?.

Quoi qu?il en soit il me para?t ?vident qu?une disparition ou un affaiblissement du bloc de d?put?s qu?b?cois au parlement f?d?ral sera le signe d?un affaissement de la culture franco-qu?b?coise en Am?rique. Ce groupe est en quelque sorte le miroir d?une collectivit? certes, mais il est aussi un mur protecteur. Il permet au Parlement de Qu?bec de songer ? prendre les mesures vitales qui s?imposent pour stopper la pente glissante sur laquelle la d?mographie qu?b?coise est engag?e.

Je sais que ces opinions semblent radicales. Mais elles sont radicales au sens d?aller ? la racine des choses. Pour passer ? travers, comme on dit, il faut voir la r?alit? en face et prendre les moyens qu?il faut pour vivre.

 

 

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Voilà à quoi mènent QAnon et un président fou (2)

Plus on plonge dans les faits, ce 6 janvier à Washington, et plus on s’aperçoit ...

8 Commentaire

  1. avatar

    Drêle de concept: « Élever un mur pour « passer à travers… » :-O

    Amicalement

    Elie l’Artiste

  2. avatar

    JPB:

    Cette opinion n’a rien de radical.Ce qui serait radical, ce serait d’admettre une fois pour toutes que ça n’a plus d’importance.

    Le Quebec perd son importance au Canada, le Canada perd son importance dans l’Occident et accepter qu’un Canadien aille commander les frappes sur la Libye prouve notre vassalité a m’en faire vomir.

    L’Occident perd de son importance dans la monde, non seulement économiquement – notre systeme finncier est en faillite – et politiquement à nous perdons toutes nos guerres – mais culturellement: le plus grand musée du monde ouvre dans quelques jours en Chine.

    L’Occident, surtout perd son importance dans l’univers qui transcende les autres celui de l’éthique. Notre systeme financier est en faillite parce qu’il est une escroquerie et nous perdons nos guerres parce que nous sommes les méchants et méritons de les perdre.

    Tous les candidats aux prochaines élections devraient aussi les perdre car ce que nous appelons démocratie est un leurre et doit etre dénoncé. Il faut pouvoir dire ASSEZ !

    Pierre JC Allard

    • avatar

      À moins que la radioactivité s’en occupe.
      😉

      Amicalement

      Elie l’Artiste

    • avatar

      Pierre a raison.
      Quelqu’un s’est donné la peine de « scalpeliser » le mouvement chinois.
      http://chineconquerante.com/
      http://chineconquerante.com/2011/03/24/peut-on-parler-de-predation-economique-chinoise-en-france/
      La Chine achète de l’immobilier à Paris.
      La Chine investit sur le marché du miel.
      Diplômes.
      http://chineconquerante.com/2011/03/21/universites-francaises-trafic-de-diplomes-en-faveur-d%E2%80%99etudiants-chinois/

      Ça, c’est la France.
      La Chine achète des terres au Québec.
      La Chine investit dans le sable bitumineux et le gaz de schiste.
      La Chine achètes des vignobles français.
      La Chine au second rang dans le marché de l’art.

      Contrefaçon. Téléphones portables.
      http://chineconquerante.com/2011/03/19/164/
      La croissance fulgurante de la recherche chinoise : un contraste avec l’Occident

      En 1978, la Chine proclamait que la science et la technologie seraient des axes fondamentaux de sa modernisation.Aujourd’hui, elle est en passe de devenir le numéro 1 mondial des laboratoires de recherche. Aux dépens de l’Occident ?

      Une montée en puissance inéluctable de la recherche chinoise

      L’Empire du Milieu, c’est d’abord 25 millions d’étudiants, prêts à relever le défi de « l’innovation à la chinoise ». Pour leur enseigner, la Chine séduit et débauche les meilleurs chercheurs occidentaux. Ainsi, le prix Nobel de médecine 2008 français, le Professeur Montagnier, co-découvreur du virus du SIDA, a été recruté en novembre 2010, alors qu’il était poussé à la retraite en France. Le grand scientifique français a signé un contrat avec l’université Jiaotong de Shanghai (sud de la Chine) et s’installera dans le nouvel institut qui portera son nom.

      Le budget recherche et développement chinois se classe, pour la première fois, en deuxième position derrière celui des Etats-Unis, selon les dernières projections de l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE). Ces dernières années, la Chine a mis l’accent sur la recherche, avec l’intention de passer du statut «d’atelier du monde» à celui d’économie du savoir. En dix ans, de 1995 à 2004, les dépenses de recherche et de développement de la Chine ont plus que doublé. Le nombre de chercheurs a augmenté de 77% sur la même période.

      Les résultats se font sentir. La Chine est déjà devenue le leader mondial en chimie et se classe dans le Top 3 dans des disciplines phares : la physique, les sciences pour l’ingénieur et les mathématiques (d’après le rapport de l’OST).

    • avatar

      J’ai pas eu le temps de finir…
      Mais ce n’est qu’une partie de ce qui se produit présentement.
      Bref, la Chine a le programme le plus sophistiqué qui soit en matière de gouvernance mondiale. Elle est discrète mais d’une efficacité…terrifiante.
      Pendant que l’Occident, l’Afrique, Le Moyen-Orient, La Russie, pensent « changer » le monde, la Chine, elle, s’en accapare.
      Un tigre à l’allure d’un chat.
      Il est même trop tard pour se méfier.
      Elle a déjà gagné. Ne reste qu’à attendre à peine une décennie pour voir les effets.
      Il sera trop tard.
      Il restera l’Amérique du Sud… Ça me semble une autre histoire, espérant qu’elle restera une autre histoire.

    • avatar

      VOus n’êtes pas le collectif, vous êtes personnes

      vous n’êtes ni les superriches, ni les usa ni la chine

      Et ce que nous vivons aujourd’hui est un simulacre de guerre ou verte usa(europe) contre chine , afrique, amérique du sud, iran

      et c’est pas une affaire de sous pour faire la guerre, c’es une question de moyen réel

      donc la fin de l’occident n’est pas encore là, sauf retournement avec effet boule de neige

  3. avatar

    Le principe de précaution vous dirait

    il faut avoir de quoi manger ( et boire ) et se chauffer

    L’avez vous ?

    Produisez, et surproduisez du manger et de l’électricité et partagez en réseau

    tout en créant un réseau politique