Accueil / T Y P E S / Articles / ?volution ou r?volution ?

?volution ou r?volution ?

meprise1

PAR?

N?avez-vous pas peur, parfois, de tomber dans le pi?ge de l?auto-flagellation, de la culpabilisation ? Si bien que votre message ne puisse ?tre correctement per?u par tous ???

Il y a quelques temps?K?mi Seba, se faisant alors la voix de certains?dissidents fran?ais, nous posa cette question.
Encore aujourd?hui on nous reproche de franchir certaines limites dans nos critiques politiques, nos analyses sociologiques ainsi que dans notre conception philosophique du monde. Pourtant nous argumentons dans nos divers textes, au fil des mois, le pourquoi et le comment de notre dialectique, d?mystifiant les rouages et les m?caniques qui font de ce monde ce qu?il est, et conditionnent ce que nous y sommes.

Mais repr?cisons cela tr?s clairement.?

Notre monde est vaste et?complexe, le profane dirait qu?il est?compliqu?. Une multitude d?angles d?attaque s?offrent donc ? nous pour d?noncer ce syst?me de?domination de l?homme par l?homme. Nombreuses en sont les cons?quences, certains les combattent, y d?vouant beaucoup d??nergies, mais en vain. Car de m?me que l?on n??teint pas un incendie sans circonscrire son foyer, l?on ne peut en emp?cher sa r?cidive sans s?attaquer ? sa cause : le pyromane.

C?est pourquoi, en usant d?un peu de perspicacit?, avec l?aide de nos exp?riences et sensibilit?s, nous d?voilons jour apr?s jour les fissures de l?Homme, l?ab?me dans lequel il s?engouffre irr?m?diablement :

son go?t pour le pouvoir ou la servitude? et son enclin ? la corruption.?

Loin d??tre une effrayante fatalit? qui nous condamnerait ? servir au nom d?un ordre divin, nous faisons face ici ? la savante orchestration, par certaines ?lites, de nos failles trop humaines.

Ainsi, nous servons?le pouvoir d?une bourgeoisie?ayant acquis au cours des deux derniers si?cles les outils n?cessaires ? notre soumission 😕les appareils?politiques?et le pouvoir?militaire,?les r?seaux?m?diatiques?et leur?culture?de masse, aliment?s par leur?exponentiel pouvoir ?conomique.

Non seulement ils contr?lent et organisent nos quotidiens, mais en plus ils nous ran?onnent suffisamment pour b?illonner toute vell?it? de libert?.

Alors on se croit ma?tre de notre destin. On jouit d?s qu?on d?tient un peu de pouvoir sur quelqu?un. On se sent puissant derri?re le volant de sa bagnole, en esp?rant qu?un jour on tombera sur les bons num?ros? Et pendant ce temps l?, on marche en rang, en rang d?esclave !

Vous estimez nos propos trop violents ou culpabilisants ? Pourtant ce ne sont que coups de couteau dans les consciences complaisantes? rien ? voir avec les violences, par exemple, des alli?s de?l?OTAN. Nous ?tions des victimes de leur inextinguible volont? de domination, maintenant nous sommes leurs complices, tant leur pouvoir, tout ? fait ill?gitime, ne tient plus qu?? notre?l?che consentement.

La hi?rarchie d?finit tous les pouvoirs, sauf celui du peuple. Elle est m?me son pire ennemi !?

Nous ?lisons des?repr?sentants de partis politiques?aux plus hautes fonctions de?l??tat. ?tat qui est cens? incarner?l?int?r?t g?n?ral?dans sa diversit?. Or, les partis politiques sont par d?finition?des appareils constitu?s de gens ayant les m?mes int?r?ts, la m?me vision ou la m?me culture, avec pour objectif premier?d?assurer leur rente, puis d?imposer leurs vues,?jusqu?? ?tendre le pouvoir de leur doctrine ? la soci?t? toute enti?re.

Ici d?j? le peuple est vaincu,?la d?mocratie bien comprise annihil?e.

De plus, les partis politiques?s?associent ? des puissances d?argent pour acc?der au pouvoir, et une fois sur le tr?ne en guise de remerciement,?ils se soumettent invariablement?aux int?r?ts de leurs m?c?nes? Nos politiques sont alors les blanchisseurs de l?argent extorqu? par?l?oligarchie bancaire. Ils promeuvent la?morale?la plus favorable ? leurs int?r?ts, la rab?chent en choeur, de gauche ? droite, de droite ? gauche, quand ce ne sont pas nos?bouffons-sages?qui l??talent en baissant leurs pantalons sur les canap?s de nos?m?dias?bien calibr?s !

Voil? les tenants et les aboutissants de notre?Diktacratie. Un monde g?n?reux et un empire cupide, fait deconsommateurs?passifs, lobotomis?s par un confort pr?caire qui n?a de valeur que p?rissable, laissant ainsi le pouvoir ? d?autres,?Rothschild,?Blythe Masters,?Goldman Sachs, peu importe, qui ont d?j? trop et qui veulent encore plus? Soit la compl?mentarit? parfaite pour ?riger une?dictature de l?argent.

Ainsi, la plan?te est riche et vaste, et tant que nous consommerons leur pouvoir, quitte ? s?endetter, ils n?auront vraiment rien ? craindre.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Général Electric : une banqueroute nommée Macron !

Général Electric : une banqueroute nommée Macron ! Quarante-huit heures seulement après les élections européennes, ...

One comment

  1. avatar

    D’accord pour le début, pas pour la fin : cracher à la tronche des esclavagistes n’a rien d’excessif, mais ceux-ci ne sont pas « tranquilles » : leur pouvoir ne cesse de leur coûter de plus en plus cher ( coût qu’ils répercutent bien entendu sur nos têtes !…) , mais qui menace sans cesse de leur échapper !… Cette bataille sur 2 fronts finira par les détruire : leur machine de propagande sert aussi à les rassurer sur leur légitimité !… Mais les exemples du Venezuela, de la Birmanie sont autant de signaux d’alarme que la Société humaine va devoir changer profondément si elle souhaite disposer d’un futur !…