Accueil / A C T U A L I T É / Europe, de Lisbonne ? Vladivostok

Europe, de Lisbonne ? Vladivostok

Mercredi dernier, le 22 juin 2011, c??tait l’anniversaire du d?but de la Grande guerre patriotique. Le 22 juin 1941 ? 4 heures du matin, la radio annon?a le d?but de l?agression allemande contre l?Union sovi?tique. Du 22 juin 1941 au 9 mai 1945, soit en un peu moins de 4 ans, cette guerre civile europ?enne co?tera ? la Russie 27 millions de morts.

27 millions, voil? pour les Russes le nombre qui symbolise cette p?riode tragique de l?histoire de l?Europe. Ce jour est un traumatisme dans la m?moire collective russe en tant que jour du d?but de la guerre mais ?galement parce que l?URSS n??tait absolument pas pr?te militairement, face ? une telle agression. Les premiers mois de guerre furent catastrophiques pour l?URSS et les troupes allemandes p?n?tr?rent relativement ais?ment en Russie de l?ouest.

Les Fran?ais comprennent parfaitement le sens de cette p?riode tragique,? puisque le sch?ma de guerre ?clair et de d?b?cle fut le m?me en France, du moins au d?but de la guerre. Le 10 mai 1940 commen?a la bataille pour la France qui ne dura que 42 jours, puisque le 22 juin 1940, le gouvernement P?tain signa l?armistice, reconnaissant la d?faite militaire et acceptant l?occupation de la France. D?s le printemps 1942, les Russes au bord du gouffre surent r?agir. Les troupes allemandes sont repouss?es hors de Moscou et les combats vont se d?placer vers le sud et vers le Caucase. Les batailles terribles de Koursk et Stalingrad contribueront ? l?an?antissement du potentiel militaire allemand et contribueront ? r?duire ? n?ant le plan d?Hitler pour l?Europe.?On conna?t l?histoire, l?arm?e rouge poursuivra la guerre jusqu?? Berlin, o? la capitulation sera sign?e le 8 mai 1945 peu avant minuit.

D?s lors et pendant pr?s d?un demi-si?cle de guerre froide, l?Europe sera coup?e en deux, Ouest et Est d?limit?s par le rideau de fer. En 1989, avec l?effondrement du mur de Berlin, l??clatement de l?URSS et la dissolution du Pacte de Varsovie, on pouvait penser ? une d?tente r?elle en Europe. Mais l?extension rapide de l?UE et de l?OTAN vers l?est a cr?? de nouvelles inqui?tudes. Depuis 1989 la fronti?re physique que repr?sentait le mur de Berlin a ?t? remplac?e par une autre fronti?re, invisible, mais tout aussi pernicieuse, et qui s?est juste d?plac?e plus ? l?est. Ces « clich?s h?rit?s du pass? et qui planent au dessus de l?Europe » disait?r?cemment le premier ministre russe ont permis ? cette fronti?re psychologique de prosp?rer. Ces clich?s et m?fiances datent d?une p?riode pourtant r?volue, la guerre froide, durant laquelle Russes et Occidentaux se firent face, risquant un 4?me conflit mondial dont on pr?f?re ne pas imaginer ce ? quoi il aurait pu aboutir.

Mais une nouvelle fronti?re pourrait rena?tre en Europe, mat?rialis?e aujourd?hui par la volont? des Am?ricains d?installer un bouclier antimissile, qui s?parerait l?Europe de l?ouest de la zone Russie-Ukraine-Bi?lorussie et constituerait une nouvelle sorte?d??p?e de Damocl?s au dessus du continent.? Pourtant, je l??crivais dans ma pr?c?dente tribune, effacer cette fronti?re est possible. Le vendredi 17 juin 2011 par exemple et pour la premi?re fois dans l?histoire de l?OTAN,? un pays membre (la France) livrait du mat?riel militaire cons?quent (le contrat Mistral) ? la Russie, brisant ainsi cette m?fiance maladive de certains d?cideurs occidentaux qui vivent encore dans la guerre froide. Bien sur, certains membres du congr?s am?ricain ont fait entendre leur?m?contentement, et le gouvernement?letton a affirm? se sentir d?sormais pr?occup?, mais l?important n?est plus l?, le contrat Mistral s?ins?re dans une id?e plus vaste.

L?inauguration la semaine derni?re d?un?monument commun ? la m?moire du corps exp?ditionnaire russe que le Tsar avait fourni ? la France, en 1916, tout comme l?histoire de l?h?ro?que escadrille Normandie-Niemen que personne n?oublie rappellent que de Paris ? Moscou, un rapprochement est non seulement une r?alit? historique, mais aussi qu?il est en route. Une entente r?elle est non seulement possible et r?alisable sur le continent, mais au 21?me si?cle elle est surtout devenue vitale.

Les pays d?Europe centrale et de l?est, qui ont pens? que la sortie du parapluie sovi?tique justifiait l?entr?e sous le parapluie de Union Europ?enne et de l?Otan pour se prot?ger de la Russie se sont sans doute fondamentalement tromp?s. Les int?r?ts des Europ?ens en 2011, ne co?ncident en effet plus forc?ment avec ceux des ann?es 1990. Avec la prise de conscience que la menace postsovi?tique ou russe n?existe plus, on peut m?me se demander l?int?r?t de l?Europe ? ?tre sous tutelle militaire de l?Otan, organisation qui a servi durant la guerre froide, comme l?a r?sum? son secr?taire g?n?ral Hastings Lionel Ismay, ? « garder les Russes ? l?ext?rieur, les Am?ricains ? l?int?rieur et les Allemands sous tutelle ».

En outre l?espace europ?en (51 pays) ne co?ncide pas non plus avec l?espace de l?Union Europ?enne (27 pays). En mati?re de s?curit? et d??conomie, une architecture beaucoup plus vaste est s?rement n?cessaire. Par cons?quent, l?avenir de l?Europe en gestation, tel qu?il se pr?figure d?sormais, va sans doute vers une int?gration renforc?e entre l?est et l?ouest du continent. Le renforcement concret des liens entre les deux puissances de l?ouest du continent, que sont la France et l?Allemagne, avec la puissance de l?est du continent qu?est la Russie est un signe qui annonce que lentement mais s?rement, l?Europe continentale s?unifie et que l?axe Paris-Berlin-Moscou se met en place.

Cette alliance continentale souhait?e par le g?n?ral de Gaulle est ?galement le projet d?fendu par les dirigeants russes d?aujourd?hui, que l?on songe aux d?clarations de Vladimir Poutine sur la cr?ation d?une communaut? des ?conomies de?Lisbonne ? Vladivostok ou encore ? la? proposition de Dimitri Medvedev de cr?er une?architecture europ?enne de s?curit?. Une architecture n?cessaire dans un monde en plein bouleversement afin que l?Europe puisse mettre en place les moyens n?cessaires pour pr?server la paix mais surtout traverser le 21?me si?cle de fa?on souveraine et ind?pendante.

Alexandre Latsa

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’ensauvagement du monde

Hier matin, mon père est allé faire ses courses à la supérette du coin. Depuis le ...