Accueil / T Y P E S / Billets / Et si le PQ proposait l?ind?pendance?

Et si le PQ proposait l?ind?pendance?

Flickr: jeanpierrelavoie
Flickr: jeanpierrelavoie

Avez-vous lu Le PQ et ses nombreuses strat?gies pr?-r?f?rendaires par Jean-Luc Autret, auteur du blogue montr?alais d?origine? Le blogueur y dresse une liste des diff?rentes strat?gies utilis?es par le PQ au fil des ans. Ce billet est comme un ? coup de masse ? en plein front pour un militant ind?pendantiste, une invitation (ou plut?t une obligation) ? la remise en question du discours et des strat?gies mis de l?avant par le PQ. ? lire ce chapelet s?mantique on en vient ? se demander: « et si le PQ proposait l’ind?pendance? ».

? l?instar de Autret, je pense que le PQ, s?il veut convaincre de la justesse de l?ind?pendance, doit ?noncer clairement son option, l?expliquer avec coh?rence et la d?fendre avec constance. Pour l?instant, le parti fait tout le contraire.

? mon avis, une des causes principales de cette situation est la concurrence au sein du parti de deux objectifs contradictoires: 1) la prise du pouvoir provincial et 2) la r?alisation de l’ind?pendance. Le PQ ajuste donc son discours et son programme en fonction de l’un de ces deux objectifs c’est-?-dire un discours provincialiste lors des ?lections (quitte ? ne pas ?tre coh?rent avec le projet d’ind?pendance) et un discours souverainiste lors des r?f?rendums. Ce qui cr?e une grande confusion chez l’?lectorat et d?mobilise les militants.

Comment voulez-vous convaincre de la pertinence du projet de pays ou de votre comp?tence ? le r?aliser avec un tel discours ?

Je pense que le PQ aurait avantage ? unir ces deux objectifs au sein d?une m?me strat?gie ce qui ?viterait cette dichotomie du discours. Il y aurait sans doute plusieurs moyens de r?ussir cette union. Pour ma part, je soutiens que l??lection d?cisionnelle serait une m?thode efficace. Imaginons le PQ (ou une coalition de partis) s?engageant ? r?aliser l?ind?pendance s?il obtient une majorit? des voix exprim?es (50 % + 1) sur la base d?une plate-forme ?lectorale clairement ind?pendantiste. Cette approche modifierait profond?ment la donne et permettrait :

1) de d?battre ouvertement de l?ind?pendance ;

2) d?att?nuer (voir d??liminer) la concurrence entre gouvernance provinciale et projet de pays ;

3) de mobiliser les militants de mani?re efficace ;

4) de convaincre plus facilement les ind?cis ;

5) de s?assurer du respect de la d?cision du peuple consid?rant qu?une ?lection n?est pas encadr?e par la Loi C-20 qui exige une majorit? qualifi?e lors d?un r?f?rendum.

Je crois que le PQ est m?r pour une r?orientation strat?gique. Il ne peut leurrer les militants ?ternellement.

Ma conjointe, Mme Casimir, me disait derni?rement : ? Le PQ a r?alis? un hold-up de l?id?e d?ind?pendance au profit de ses objectifs de gouvernance provinciale!?.

J?ajouterais : ? Le magot est en lieu s?r et les policiers ont cess? les recherches pour le retrouver. ?.

Texte publi? initialement sur R?flexions politiques d’un Qu?b?cois

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La langue des oiseaux

La langue des oiseaux. Il était une fois un pays prospère au bord de sa ...

2 Commentaire

  1. avatar

    D’abord, article fort intéressant. Il est certain que le parti québécois manque de cohérence face à l’indépendance. Mais je ne suis pas certain que le simple fait d’unir la volonté de l’indépendance et de la prise du pouvoir mènerait si facilement au but. L’idée de plusieurs référendums pour aller chercher un pouvoir du fédéral à la fois me semble bonne. Les indécis seraient certainement plus sécurent face à une telle avenue. Une opinion à ce sujet?

  2. avatar

    Bonjour monsieur Marceau,

    Je suis désolé pour le délai de réponse…j’étais en vacances.

    À mon avis, l’union du mode d’accès à l’indépendance avec l’élection provinciale constituerait un antidote puissant au manque de cohérence du discours souverainiste et fixerait clairement l’objectif.

    Je peux me tromper mais il est difficile de parler d’autre chose que de l’indépendance lors d’une élection portant sur l’indépendance (encore plus si plusieurs partis se coalisent).

    En contrepartie, avec les référendums sectoriels nous demeurons dans une dynamique réformiste, dans une optique de fédéralisme renouvelé. À court terme, les indécis seraient certainement plus enclins à participer, mais ils le feraient sans doute pour réformer le Canada.

    Pour ma part, je souhaite convaincre de l’indépendance par un discours cohérent et assumé. Comment voulez-vous convaincre un indécis si vous même semblez indécis ?

    Je vous invite à lire les commentaires que ce billet a suscités lors de sa publication initiale sur Réflexions politiques d’un Québécois:

    http://reflexionsquebecois.blogspot.com/2009/07/et-si-le-pq-proposait-lindependance.html

    Au plaisir!