Accueil / T Y P E S / Articles / Et si Clara venait s?installer en Russie?

Et si Clara venait s?installer en Russie?

ALEXANDRE LATSA

Au milieu de l??t? 2011, les lecteurs de Ria Novosti s?en souviennent peut ?tre, j?avais?d?busqu??et d?cortiqu? un mythe politico-journalistique en vogue ? propos de la Russie. D?apr?s ce mythe les russes souhaitaient en masse quitter la Russie, cette immigration avait du reste commenc? d?s la crise de 2008 et elle semblait destin?e ? se prolonger puisque 22% des sond?s affirmaient vouloir quitter la Russie.? Le constat ?tait tragique et simple selon nombre ??d?experts??: Un effondrement d?mographique allait se produire, la Russie ?tait un pays sans avenir et cette ?migration pr?sente et future allait remettre en cause les projets ambitieux et patriotiques du Kremlin.

Deux ans apr?s, les m?mes experts sont bien discrets sur cette ?migration russe au moins autant?fantasm?e?que l?ont ?t? les certitudes quand ? l?effondrement d?mographique suppos? prochain du pays, effondrement qui lui non plus n?a?pas eu lieu. Dans ce domaine les experts et autres catastrophistes des questions d?mographiques auraient pu s?int?resser s?rieusement ? des pays qui m?ritent qu?on observe ce qui s?y passe. C?est le cas?surprenant?de la Lettonie qui vient de perdre sur 10 ans 13% de sa population, soit 307.000 personnes, pr?s de 200.000 ayant ?migr? et quitt? le pays sur les derni?res ann?es, surtout depuis la crise de 2008.

En ce qui concerne la Russie, la dure r?alit? ?conomique ? l??tranger a, en partie sans doute, r?pondu ? la question que nombre de russes se sont pos?e et qu?ils continuent sans doute ? se poser m?me si l?effet de mode semble d?pass?:?Faut il quitter la Russie? Certains jeunes russes ont eu, dans un pass? r?cent, un complexe malsain et persistant face ? l?Europe et aux pays de l?ouest en g?n?ral. Hugo Natowicz d?crivait ce sentiment comme une???admiration tr?s na?ve et simpliste de l?ouest???qui formait un m?lange de??d?samour pour leur patrie et d?id?alisation de l?ailleurs??. Il en r?sultait une pens?e obsessionnelle : L?herbe est forcement plus verte ailleurs.

Dans cet ?tat d?esprit, Il est sans doute difficile d?imaginer en Russie que nombre de fran?ais ne veulent plus habiter en France. Benjamin Franklin? avait pourtant ?crit ?? Tout homme a deux patries, la sienne et puis la France??. R?cemment, une jeune fran?aise du nom de Clara a publiquement t?moign? de son m?contentement envers la situation de son pays, la France, en ?crivant?une lettre ouverte au pr?sident de la r?publique Fran?aise. Dans cette lettre, elle explique pourquoi elle souhaite quitter la France, en partant d?un sondage r?cent qui,? ? la question???Si vous le pouviez, aimeriez-vous quitter la France pour vivre dans un autre pays???, montrait que 50 % des 18-24 ans et 51 % des 25-34 ans ont r?pondu oui, contre 22 % pour les personnes ?g?es de plus de 65 ans. Diantre, la France de 2013 serait elle destin?e ? se vider de ses habitants comme la Lettonie? Au point de mettre en p?ril les projets ambitieux et patriotiques de l??lite politique fran?aise?

Clara dans sa lettre rappelle au pr?sident fran?ais que c?est justement pour cela qu?elle veut partir: On dirait bien que l??lite fran?aise, et pas seulement l??lite actuelle, n?a pas de projets, ni ambitieux, ni patriotiques. Clara explique vouloir fuir la dette qui emp?che une jeune dipl?m?e comme elle de pouvoir faire des plans d?avenir. Elle envisage de s?installer dans un pays en croissance, elle cite le Canada et l?Australie (pays traditionnels d??migration fran?aise et dont les dettes publiques sont encore relativement ??raisonnables??) et l?Afrique, une destination qui en g?n?ral rime plut?t avec ?migration temporaire.

Je ne peux, vous vous en doutez, m?emp?cher de conseiller ? Clara de penser aussi au?Far Est?et a la Russie, dont la?bonne sant? ?conomique?est manifeste. Il y a beaucoup de probl?mes ? r?soudre dans le pays, mais la dette publique ne fait l?objet d?aucun fantasme en Russie.? En 2012, la dette publique ext?rieure repr?sentait 3% du PIB et le total de la dette publique 10% du PIB. A cot? de cela, les r?serves de change russes sont revenues ? leur niveau d?avant crise et pour 2013, la Russie table sur un budget quasiment en ?quilibre avec un d?ficit budg?taire qui devrait repr?senter 0,8% du PIB. En ce d?but 2013 le taux moyen de ch?mage en Russie est de 5% et il est quasiment nul dans les grandes villes.

Bien sur, Clara, en arrivant en Russie? il faut? se pr?parer ??survivre, dans un premier temps,? et aussi ? affronter une administration Kafka?enne, mais le pays dispose dans tous les domaines de ressources de croissance suffisantes pour pr?senter un r?el?mod?le?alternatif dans l?avenir. En outre, si on sait que les fran?ais sont tr?s bien vus en Russie, peu de gens savent que les femmes fran?aises r?ussissent souvent de fa?on assez exceptionnelle ? Moscou.

Que demander de plus Clara!

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’arrêt pression

La seule réponse civile Les transgressions se multiplient dans l’indifférence générale. Les braves gens constatent, ...