Accueil / T Y P E S / Articles / Et la pluie sur le toit?

Et la pluie sur le toit?

 

3139703502_1_2_g1CHI8BE

Et la pluie sur le toit de la caravane, avec ce petit vent glacial et humide qui se faufile par la fen?tre entrouverte. Grisaille du ciel qui se fond avec celle de mon humeur du jour.

J?ai pass? bien du temps ? traduire ces derniers jours et ? lire plus encore. Comprendre ce mouvement tectonique des h?g?monies mondiales qui s?affrontent. Anticiper de nouveaux ?quilibres et d?autres d?s?quilibres aussi qui se profilent ? l?aube de nouvelles h?g?monies qui ne satisfont pas mon d?sir d?un monde dans lesquels les peuples seraient souverains.

Obama l?a annonc? cette nuit, une entente a ?merg? pour prolonger de quelques mois l?agonie d?un syst?me en faillite. J?appr?hende un avenir qui parle de mis?re. J?enrage de l?inconscience de ceux qui croient avoir tout compris sans avoir pris la peine de chercher. Ils regardent de haut, les ??conspirationistes?? que nous sommes. En ce qui me concerne, de mani?re totalement assum?e, non pas ? cause du 11 septembre 2001, dont je n?ai pas grand-chose ? fiche, je l?avoue humblement. Un ?l?ment de plus parmi une longue s?rie, 11 septembre 1973, Op?ration Condor, Gladio, les Contras, je ne sais plus combien de centaines de tentatives d?assassinats contre Castro, y compris les plus d?bile sur le mod?le James Bond de pacotille, et j?en passe, et encore, et encore?les fils sont l?, il suffit de les suivre. Pas seulement sur le Net, dans les biblioth?ques aussi.

Mais non, c?est trop compliqu?, trop barbant, trop fatigant, m?me l?information aujourd?hui, le ??bon peuple?? la pr?f?re pr?m?ch?e, qui entre dans le cadre rassurant des ?vidences acquises. ??Nous avons des dirigeants qui font tous ce qu?ils peuvent pour nous conduire droit vers le meilleur des mondes, et s?ils prennent du retard pour accomplir ce programme, c?est que le monde est plein de m?chants qui leur mettent des b?tons dans les roues??.

D?sol?e si ma conception de souverainet? ne s?accommode pas de dirigeants, tout au plus de mandataires, au mandat pr?cis et limit? dans le temps, pour un projet donn?, comme ces ??groupe en fusion?? de Sartre qui n?existent que le temps de la r?alisation d?un objectif pr?cis, alors que d?autres se forment pour r?aliser d?autres objectifs, toujours fluides, toujours ?ph?m?res, dans une constante redistribution de pouvoir.

Je sais, il y a du chemin ? faire et nous avons tellement tard? ? prendre la route qu?? pr?sent l?urgence frappe ? la porte, ? coups redoubl?s, et nous presse. Il y a du chemin ? faire pour rendre la parole aux braves gens, ceux qui ne veulent pas des guerres, ceux qui pr?f?rent la frugalit? ? la complicit? dans le pillage du monde, m?me r?compens?e par du ??pouvoir d?achat?? ? n?en savoir que faire. Qu?elle horreur, quand l?avoir nie l??tre, la mort n?est pas loin, toutes les destructions sont permises. J?ai mal ? ce monde-l?. Quand la vie d?un enfant est de moins de prix que la satisfaction ?ph?m?re d?une pulsion consommatrice toujours inassouvie, ainsi que le veulent sa nature et cette publicit? qui recr?e sans discontinuer un horizon de d?sir toujours inaccessible.

Peut-?tre faudrait-il regarder dans d?autres directions, prendre d?autres chemins.

Je me sens plus ??chez moi?? dans la pens?e latino si riche d?une recherche d?intelligence du monde qui n?est pas biais?e par le double langage, que dans ce d?calage toujours croissant entre monde id?el et monde r?el, cette version moderne de non-?tre qui est l??tat ??normal?? de la plupart mes voisins.

Pas tous, loin de la. Il y a bien plus de gens lucides que ne le laissent entendre les discours officiels. Mais le plus souvent ils se taisent, mur?s dans cette intime conviction qu?il ne sert ? rien de s?exprimer,? que leurs ?nonc?s se heurtent comme ? un mur de la honte aux quolibets des ??bien-pensant??. L?apartheid ne construit pas que les murs de pierre de Palestine, de Gr?ce,, et d?autres fronti?res ? rendre imperm?ables aux gueux en qu?te d?un peu de dignit?, ? si peu, rien qu?un tout petit peu d?espoir, qui s??crase contre les murs de la s?gr?gation, des pays, des r?gions, qui se prot?gent comme ces quartiers de ??riches?? gagn?s par la parano? peur que des voyous s?attaquent ? leur bien, ? leurs individus d?personnalis?s. Orgueil d?mesur? d?une inhumanit? triomphante !

Il en faut des voyages en gal?re pour faire d?un individu, une personne d?termin?e par son histoire, et ses ?checs, et ses victoires, toujours plus singuli?re, toujours plus riche, de cette richesse in?puisable qui augmente en se partageant ,richesse humaine, richesse du pleinement vivant, richesse d??tre qui de sa seule existence enrichit tous ceux envers qui elle rayonne, au-del? de cette figuration d?risoire d?individu atomis?, toujours plus normal, toujours plus conforme, un bon rouage tout juste bon ? ?tre employ? dans la machine ? broyer l?existant, un individu sans histoire?

Non-conformiste, non-int?grable, intermittente du voyage, autant de traits qui me caract?risent et tant d?autres comme moi? est-ce grave docteur?? Est-ce mal, Monsieur, Madame le Juge?? Sommes-nous donc?condamnables ou d?j??condamn?s,? de pr?f?rer ? la bien pensance, la libre pens?e, toujours rebelle, toujours en d?calage et souvent loin devant les paresseux du ciboulots qui ne prennent pas le temps de r?fl?chir? h?, ils pourraient rater le ni?me ?pisode de leur feuilleton (ils l?ont d?j? vu 10 fois), leur jeu t?l?vis? ou le match du si?cle. Et nous, pris de folie de vie, semons des graines ? l?avenir al?atoire et posons des fondations sans savoir de quels ?diffice elles seront le support. C?est bien court une vie humaine, nous ne serons pas l? pour d?guster le fruit de toutes ses semailles, pour autant qu?il advienne.

H?, il vient ? peine de commencer le si?cle, et m?me le mill?naire qu?ils sont d?j? bien mal embouch?s. Avec cette question qui grossit de se remplir des certitudes croissantes d?un possible d?sastre?: ?Sommes nous proche de ce jour o? l?Homme mettra fin ? l?humanit?????

Sont-ils donc aveugles o? r?sign?s ceux qui avancent dans l??ternelle p?nombre d?une conscience embrouill?e, sans que pour eux fasse sens cette question ??d?risoire???? ??Voyons-nous les derniers jours des Enfants de la Terre???? ??Le chaos sera-t-il tel dans les d?cennies ? venir que la notion de survie passera avant la vie m?me??. Quel g?chis?! Quand lucidit? devient synonyme de pessimisme, et qu?il faut chaque jour concocter des recettes ?prouv?es pour retrouver la saveur de l?espoir, et m?me un peu de joie, le sens de l?humour plut?t que cette ironie, ce cynisme qui condamnent toute beaut? avant qu?elle puisse ?clore.

Encore une fois, ce matin de grisaille, j?ai fourbi mes armes, les mots? ceux d?un autre possible qui exige la compr?hension de ce que globalisation signifie concr?tement pour notre avenir commun d?habitants de la Terre. Et comment elle se manifeste dans nos quotidiens, la globalisation, dans celui de mes voisins.

Il y a du chemin ? faire pour que les braves gens retrouvent en eux cette confiance, cet amour-propre qui fonde tout amour de la vie, tout amour du prochain, pour oser dire qu?ils ne sont pas d?accord, qu?ils ne veulent pas de ce monde toujours plus dur que d?autres leur imposent?am?nagement du territoire qui nous a consult??? Qui nous a demand? ce que pour nous s?curit? veut dire?? Quand les derniers refuges qui h?bergeaient nos amiti?s tombent sous les coups des bulldozers et que des r?glements toujours plus contraignants viennent se nicher au fond de mon jardin.

Et certains jours, la rage nous prend contre ceux qui qu?mandent des emplois et des m?dicaments pour soigner nos mal-?tre mais refusent d?ouvrir les yeux sur cette confiscation du monde qui ne nous permet plus ??les lieux o? habiter le monde?? frugalement, convivialement, dans le respect de l?existant et la dignit? de ceux qui sont partie d?un ensemble plus grand, la famille du vivant, partie de la Terre et non Propri?taires.

La condition pour que l?humanit? advienne,apais?e, enfin !

Anne W

Les ?tats d?Anne?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Il y a cinquante ans, le premier pas sur la Lune (7)

Le 20 juillet 1969, donc, les cosmonautes alunisssent.  A 21H37, heure française.  Les deux hommes ...