Accueil / T Y P E S / Articles / Estrosi, exemplaire de la nullit? sarkozyste

Estrosi, exemplaire de la nullit? sarkozyste

ceConnaissez-vous la derni?re de Christian Estrosi, cit? par Pierre-Alain sur Le Post?? « En tant que maire de la cinqui?me ville de France, je lance un appel r?publicain ? l?union sacr?e en mati?re de lutte contre l?ins?curit?. J?en appelle ? tous les ?lus de gauche comme de droite afin qu?ils participent ? une lutte acharn?e, coordonn?e et non partisane contre la d?linquance. Il est temps de former une ?quipe de France de la s?curit? o? enfin tous les maires assument pleinement leur responsabilit? aux c?t?s de la police et de la justice. Je propose que les municipalit?s qui ne se conforment pas ? leur obligation de s?curit? (…) soient condamn?es ? une tr?s forte amende en cons?quence. Ces obligations seraient celles de « pr?vention de la d?linquance, de lutte contre l?absent?isme scolaire et de r?formes des r?gles d?urbanisme« . Les municipalit?s en infraction devraient avoir aussi l?obligation de publier tous les mois un observatoire de la tranquillit? publique et, sous peine de sanction, de mettre ? jour r?guli?rement leur CLSPD, le contrat local de la s?curit? et de la pr?vention de la d?linquance. Ceux qui ne s?y conformeront pas seront hors la loi. »?Le Point rapporte la r?plique conjointe des secr?taires du PS ? la S?curit? et ? l?Industrie?: « Dans les quartiers populaires et les zones rurales en particulier – o? les habitants ont subi de plein fouet les d?g?ts des suppressions d?effectifs de policiers et de gendarmes d?cid?es par le gouvernement?-, la mise en cause des ?lus locaux pour gbmasquer l?abandon d??tat est ressentie comme une provocation insupportable et inacceptable« , soulignent Jean-Jacques Urvoas et Guillaume Bachelay. « On aimerait que Estrosi, plut?t que de jouer les cow-boys de mauvais westerns pour tenter de devenir ministre de l?Int?rieur lors du prochain remaniement (…) se consacre ? 100% ? sa mission actuelle?: ?tre un ministre de l?Industrie digne de ce nom. Il en est malheureusement tr?s loin« , d?plorent les deux ?lus socialistes. » Bien vu?: quel est le bilan du motodidacte ? l?Industrie, alors que les fermetures d?usines se multiplient, cr?ant leurs cohortes de ch?meurs?? Mais revenons au sujet du jour?: Estrosi attaque nomm?ment « la maire de Lille et Premi?re secr?taire du PS Martine Aubry qui ne veut pas de cam?ras de surveillance dans sa ville« , ainsi que le maire PS de Grenoble Michel Destot, qui « ne fait rien pour s?curiser sa commune et, apr?s, se plaint que tout explose« . Mauvaise pioche?: « Dois-je rappeller que depuis mon ?lection de maire, les effectifs de la police municipale [de Grenoble] ont augment? de 41% quand depuis 2002, ceux de la police nationale baissaient de 17%« , interroge Michel Destot dans Le Midi libre, d?claration compl?t?e par Le Post ?: « Dois-je lui rappeler que si des faits graves se sont d?roul?s ? Grenoble, la d?linquance est en baisse dans ma ville comme le pr?sident de la R?publique et le ministre de l?Int?rieur l?ont eux-m?mes signal??? » Quant ? Aubry, son adjoint ? la S?curit?, Roger Vicot, fait valoir « que dans les couloirs du m?tro lillois, il y a 1 200 cam?ras de vid?osurveillance, et qu?il y en a en tout 4 000 sur la ville. » N?est-ce pas beaucoup, pour quelqu?un « qui ne veut pas de cam?ras« ?? Destot n?en est pas ennemi non plus, ?pingl? qu?il fut lors des Big Brother Awards 2010 (BBA) pour s??tre « fait pincer en installant clandestinement des cam?ras-d?me sur le trajet habituel des manifs, anticipant sur la Loppsi2 qui pr?voit que le pr?fet puisse proc?der ? de telles installations m?mes ?ph?m?res« .

Roger Vicot explique?: « Nous sommes pour la vid?osurveillance l? o? ?a fonctionne, dans les lieux ferm?s comme le m?tro ou les parkings. Nous ne sommes pas pour cette m?thode dans l?espace public pour des raisons ?videntes d?atteintes aux libert?s. » Surtout parce que les cam?ras sont parfaitement inefficaces?! Nous l??crivions en f?vrier (Vid?o »protection »?: de qui se moque-t-on??)?: « un rapport officiel du minist?re de l?Int?rieur prouve l?inefficacit? de la vid?o-Unesurveillance, comme nous l?enseignait?en novembre dernier?Bug Brother. (…) « Le rapport nous apprend ainsi (…) qu??en dessous d?une cam?ra pour 2000 habitants, les agressions contre les personnes progressent plus vite (+44,8%) que dans les villes qui n?ont aucun ?quipement (+40,5%)?. Le nombre d?agressions progresse donc plus vite dans les villes mod?r?ment vid?osurveill?es que dans celles qui ne le sont pas?: on voudrait d?montrer l?inefficacit? de la vid?osurveillance qu?on ne s?y prendrait pas autrement. On y d?couvre aussi que la d?linquance g?n?rale baisse moins quand il y a plus d?une cam?ra pour 1000 habitants que lorsqu?il y a une cam?ra pour 1000 ? 2000 habitants. Autrement dit?: plus il y a de cam?ras, moins la d?linquance baisse? (…) Quant ? l?effet dissuasif, ?pour ce qui concerne la d?linquance g?n?rale, les taux d??lucidation progressent aussi bien dans les zones avec ou sans vid?oprotection?? mais restent inf?rieurs dans les villes vid?osurveill?es que dans celles qui ne le sont pas (…) le taux d??lucidation des atteintes volontaires ? l?int?grit? physique (AVIP) est de 54,4% dans les villes vid?osurveill?es, mais de 60,6% dans celles qui n?ont pas de cam?ras. » Un r?cent rapport de la Cour des comptes de la r?gion Rhone-Alpes sur la s?curit? publique ? Lyon depuis 2003 enfonce le clou, cit? sur l?excellent blog Num?ro Lambda?: « Ainsi, en l??tat actuel des donn?es, relier directement l?installation de la vid?osurveillance et la baisse de la d?linquance est pour le moins hasardeux. Si l?on compare, par exemple, l??volution de la d?linquance de voie publique entre Lyon, qui a fortement investi dans ce domaine, et Villeurbanne, o? la commune n?a pas souhait? s?y engager, on observe que la baisse est la plus forte dans la commune qui ne b?n?ficie d?aucune cam?ra de voie publique« . Notons que le maire de Lyon, G?rard Collomb, prix Orwell 2002 des BBA*, est lui aussi, comme Destot, cens?ment « socialiste »… Donc, les cam?ras ne font pas baisser la d?linquance, c?est un constat objectif. Et devinez qui est le champion de France de la cause?? Bingo?! Estrosi, lui aussi au palmar?s des BBA 2010, cat?gorie « Gagnant Orwell« ?: « Connu pour ses aspirations s?curitaires, Estrosi a install? ? Nice le plus dense (600 cam?ras) et le plus cher (7,6 millions d?euros) syst?me de videosurveillance de France.« 

cbUn autre secr?taire du PS, aux ?lections celui-l?, Christophe Borgel, r?pond ?galement ? lou ravi de Nice, cit? par Le Figaro?: « Apr?s s??tre fait remarquer avec sa formule « Fran?ais ou voyou, il faut choisir«  [comme s?il n?y avait pas de voyous fran?ais?! Nda], Estrosi r?cidive en reprenant le refrain entonn? par la droite depuis le d?but d?ao?t?: « L?ins?curit? progresse, mais c?est la faute aux autres ». S?il doit y avoir un pacte des maires, c?est un pacte pour exiger de l?Etat la remise ? niveau des effectifs de police et de gendarmerie dans nos villes. Au moment o? un sondage CSA indique que les Fran?ais jugent n?gativement le bilan de Nicolas Sarkozy en mati?re de s?curit? [? 70%, NdA], contredisant ainsi l?autosatisfaction et la d?sinformation du gouvernement sur le sujet, je sugg?re ? Estrosi de prendre des vacances?: il en aura besoin pour affronter la rentr?e sociale qui se pr?pare. » Le PS lui-m?me synth?tise dans un communiqu? la sortie estrosiesque de fa?on plaisante?: « Apr?s les Roms, les ?trangers, ce sont aujourd?hui les ?lus locaux qui seraient, selon M.?Estrosi, responsables de la mont?e de l?ins?curit?« , cite Le M?diascope. Mais penchons-nous sur le texte original qui d?voile la saugrenue proposition d?Estrosi, en l?occurrence une interview dans le Journal du dimanche?: « Quand ils ?taient au pouvoir, les socialistes ont d?cid? que seraient sanctionn?s les maires de villes de plus de 5 000 habitants qui n?auraient pas assez de logements sociaux. Sur ce mod?le, je propose que les municipalit?s qui ne se conforment pas ? leur obligation de s?curit?, de pr?vention de la d?linquance, de lutte contre l?absent?isme scolaire et de r?formes des r?gles d?urbanisme, soient condamn?es ? une tr?s forte amende en cons?quence« . Outre le fait qu?on ignore totalement en fonction de quoi serait estim?e la non conformation des maires ? « leur obligation de s?curit?, de pr?vention de la d?linquance, de lutte contre l?absent?isme scolaire et de r?formes des r?gles d?urbanisme » – ? l?absence de cam?ras qui ne font pas baisser la d?linquance, sans doute?!?-, Estrosi ne pouvait choisir pire exemple que celui de la loi SRU, sanctionnant les villes refusant de compter 20% de logements sociaux?: la droite s?asseoit tranquillement dessus depuis toujours, pr?f?rant payer les amendes que se conformer ? la loi?! « Le maire de Nice sait pourtant que la menace d?une amende ne r?gle pas tout. En mati?re de logements sociaux, sa ville est une des moins bien class?es, mais elle a r?ussi ? ?chapper aux amendes« , commente Rue89. Qui l??pingle aussi pour cette phrase :les maires « devront ?galement publier tous les mois –comme je le fais dans ma ville– un observatoire de la tranquillit? publique qui montrera l??volution mensuelle de la d?linquance g?n?rale et de proximit?« . Or, rel?ve le site d?information, « Cet observatoire a commenc? ? mesurer la tranquillit? des Ni?ois au d?but de l?ann?e. Selon Nice Matin, il a fallu attendre juillet pour en conna?tre les premiers chiffres, portant sur la p?riode allant de janvier ? mai. On est loin du rythme mensuel dont se targue Christian Estrosi. Et ces chiffres sont difficilement accessibles?: impossible, ainsi, de les trouver sur le site de la mairie. Dans un reportage r?cent de Lib?ration, l?adjoint ? la s?curit? de Christian Estrosi expliquait ?trangement?: ??On est ? moins 5% de d?linquance l?an dernier. Mais on h?site ? communiquer car ce n?est pas le sentiment des gens. » Rue89 porte enfin le coup de gr?ce, faisant r?f?rence ? la derni?re proposition du motodidacte, « Ils devront ?galement, sous peine de sanction, mettre ? jour r?guli?rement leur CLSPD (contrat local de s?curit? et de pr?vention de la d?linquance). Ceux qui ne s?y conformeront pas seront hors la loi« ?: « Christian Estrosi oublie que ces contrats entre les villes et l?Etat ne sont pas obligatoires. Selon le dernier rapport du Comit? interminist?riel de pr?vention de la d?linquance, on n?en d?nombrait que 414 fin 2008. (…) Christian Estrosi, lui, a renouvel? son contrat en 2009. Un bon exemple pour ses coll?gues?? Pas forc?ment?: le pr?c?dent contrat datait de 2003, alors que la dur?e pr?vue par la loi se limite ? trois ans. De 2006 ? 2009, la ville de Nice a donc v?cu sans contrat local de s?curit?. Comme ces communes ??hors la loi?? que d?nonce son bamaire. »

Si l?on peut juger de la m?diocrit? du sarkozysme aux personnalit?s qui en sont les figures de proue – les Dati, Bertrand, Morano, Lefebvre ou Hortefeux, parmi les pires exemples?-, elles incarnent avec brio un m?lange d?tonnant de cynisme et d?incomp?tence. De b?tise, aussi, souvent. D?o? il ressort que, pour l?ensemble de son oeuvre, Estrosi est loin de d?parer la galerie et a bien m?rit? entre tous de notre rubrique Bonnet d??ne?!

?

*Sur la politique s?curitaire impuls?e ? Lyon par Collomb, lire cet ?difiant article de Bug Brother.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

On est là ! On est là !

Ce chant, l’un des plus représentatifs des gilets jaunes, a une portée plus singulière que ...