Accueil / T Y P E S / Chroniques / Est-il possible d?effacer les mauvais souvenirs?

Est-il possible d?effacer les mauvais souvenirs?

CPSOUVENIRS

Source : Science & Vie, juin 2012

Les mauvais souvenirs, blessures et engrammes, ces traces biologiques de la m?moire qui nous jouent des mauvais tours ? notre insu, est-il possible de nous en d?livrer?

On compare souvent le cerveau humain ? un ordinateur. S?il suffisait de peser sur un bouton pour faire du nettoyage dans notre disque dur, comme tout serait facile.

Pourtant, ceci est possible. Selon un article paru dans la revue ?Science et Vie, (100 questions, 100 r?ponses), juin 2012, il faut d?abord d?cider consciemment de vouloir faire des ajustements, effacer des m?moires, etc.

Comment la m?moire fait-elle le tri dans nos souvenirs? La m?moire s?mantique et la m?moire ?pisodique

Notre ?grenier ? souvenirs? est bien rang?. De nombreuses exp?riences men?es dans les laboratoires de psychologie ont confirm? que notre m?moire est organis?e telle que l?a d?crit un mod?le con?u par le psychologue canadien Endel Tulving. Ce dernier distingue la m?moire s?mantique et la m?moire ?pisodique. La premi?re recouvre nos connaissances sur le monde et sur nous-m?mes. (?Berlin est la capitale de l?Allemagne?; ?J?ai un enfant?). La seconde est celle des ?v?nements de notre vie, inscrits dans un contexte spatial et temporel pr?cis (?Lundi, en allant acheter le pain, j?ai crois? une amie?).

Notre m?moire autobiographique est un m?lange des m?moires s?mantique et ?pisodique. Le mod?le de Tulving comprend aussi le syst?me des repr?sentations perceptives et la m?moire proc?durale. Le premier est une m?moire inconsciente, qui explique qu?on identifie plus rapidement un ?l?ment d?j? rencontr?. La seconde regroupe l?ensemble des habilet?s motrices (comme faire du v?lo). Enfin, la m?moire ? court terme constitue un syst?me ? part. Elle sert ? retenir des informations sur une courte dur?e (pour retrouver sa voiture sur un parking, par exemple). Quant ? savoir si les diff?rents types de m?moire sont bien s?par?s dans le cerveau ? Une ?tude men?e en 2012 sur des rats circulant dans deux labyrinthes par le biologiste tch?que Karel Jezek sugg?re que c?est le cas. Gr?ce ? des jeux de lumi?re, le chercheur a fait croire aux rongeurs qu?ils ?taient instantan?ment transport?s d?un labyrinthe ? un autre. Pendant un court laps de temps, le cerveau des rats, confus, activait alternativement les deux circuits neuronaux correspondant ? la m?morisation de chaque labyrinthe. Or, il n?y avait jamais d??tat de transition entre ces deux circuits, mais au contraire une sorte de comp?tition, le cerveau les commutant.

SOURCE?: M.-C.M. ? Science & Vie 2012

Est-il possible d?effacer les mauvais souvenirs?

Freud lui-m?me disait qu?il ?tait possible de faire dispara?tre de notre conscience des souvenirs ind?sirables en les r?primant, c?est-?-dire en choisissant de ne plus y penser. Mais attention les mauvais souvenirs prendraient alors le chemin de ce qu?on appelle l?inconscient. Est-ce vraiment ce que nous d?sirons?

En r?alit?, les neuroscientifiques de nos jours confirment qu?il est possible d?oublier un souvenir sans le faire dispara?tre de notre cerveau. C?est comme si on barrait l?acc?s ? la m?moire de travail en exer?ant un contr?le sur le souvenir que nous ne voulons plus penser. Ce processus nettoie la conscience sans effacer le souvenir.

Il y a quelques ann?es, gr?ce ? l?imagerie c?r?brale (IRMf), le processus de m?morisation a ?t? mis en lumi?re par ces appareils. Il y aurait trois ?tapes dans le processus de m?morisation avec une mobilisation des aires sp?cifiques pour chacune d?elles?: l?encodage, le stockage, la r?cup?ration.

L?encodage place en m?moire toutes les informations qui constituent un souvenir (bruit, image, odeur, ?motion ?). Le stockage, lui, consolide ces informations pour qu?elles soient conserv?es durablement. Tandis que l??tape de r?cup?ration permet de reconstituer le souvenir vivace. Comment arrivons-nous ? bloquer le processus de r?cup?ration d?un souvenir? L?IRMf l?a aussi r?v?l??: c?est le cortex pr?frontal, situ? ? l?avant du cr?ne, qui s?av?re le plus activ? quand un individu parvient ? ?carter de sa m?moire une sc?ne d?rangeante. Consid?r?e comme le centre du contr?le cognitif, cette zone exerce son pouvoir sur les autres structures en charge des ?motions (l?amygdale), de la m?moire (l?hippocampe) et du traitement visuel (le cortex visuel, le thalamus), les invitant au silence.

Au niveau chimique, d?autres travaux sugg?rent que cette inhibition du rappel du souvenir serait provoqu?e par une enzyme, la PPI (prot?ine phosphatase I) qui emp?cherait le d?veloppement des zones de contact (les synapses) entre certains neurones. Elle provoquerait la disparition de synapses d?j? existantes et par l? l?acc?s ? certains souvenirs. Les m?canismes de son action restent tr?s obscurs, mais les chercheurs voient en cette enzyme ?la mol?cule de l?oubli.?

SOURCE?: V.B. ? Science & Vie 2012

L?attention, une cl? pr?cieuse

On entend souvent dire que l?attention de notre pens?e est une cl? extraordinaire. Car ce sur quoi nous portons notre attention finit toujours par se manifester.

Si nous portons notre attention sur des pens?es tristes, n?gatives, am?res, notre champ ?motionnel en sera imm?diatement rempli r?pondant aux semences du mental.

Porter notre attention sur des ?tats d??tre que nous souhaitons vivre influence grandement nos ?motions et notre vision du monde.

En ceci, nous avons le choix d??tre cr?atifs. Une prescription gratuite et ? la port?e de tous.

 

Carolle Anne Dessureault

 

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Plus de Mirage dans le ciel Libyen ? (6)

Le général Haftar a reçu l’aide de plusieurs pays, dont l’Egypte, dont on va voir ...