Accueil / A C T U A L I T É / Espace-Temps 4

Espace-Temps 4

 

Je veux bien faire un autre petit effort; et vous?

 

Alors allons-y!

 

 

Nous étions parvenus au dessin suivant :

Nous allons maintenant porter notre attention sur les « sphères indépendantes » (grises) qui se forment entre les différents « courants » d’énergie cinétique qui sont également des « flots temporels », puisque chacune des flèches rouges représentent autant les courants d’énergie que l’écoulement du Temps.

Voyons pour commencer cet « écoulement » du Temps depuis ses débuts. Le plus simple et plus rapide est de vous le faire voir dans un dessin :

Et voici de notre point de vue, situé de notre côté du Big bang :

Revenons maintenant à notre « sphère » grise (ce n’est pas encore de la matière; et certainement pas de la « matière grise », loin de là) :

Note : Les chiffres 1-2-3-4 sont les séquences de l’apparition, suivie des duplications, des « sphères de base » de l’Espace.

Nous voyons que la « sphère » grise n’apparaît qu’à la deuxième duplication (no 3).

Nous voyons aussi, que ce moment « no 3 » est la date de « naissance » de cette « sphère » grise. C’est donc le début de sa « flèche du temps » personnelle.

Il nous faut, maintenant récapituler les événements.

No 1) C’est le moment du Big bang, lorsque la partie centrifuge de l’Ère de Planck, en rotation « antihoraire », s’arrache à son « effet » centripète.

La raison en est, qu’étant apparue en premier, une différence infime de puissance, entre les deux « effets », existait depuis le début. Et comme les puissances des deux « effets » augmentaient au prorata de l’énergie cinétique, la différence augmentait d’autant, jusqu’à ce que « l’effet » centripète ne puisse plus résister à « l’effet » centrifuge; ce qui provoqua la séparation entre « centrifuge » et « centripète », qu’on appelle le Big bang.

L’effet » centrifuge fut projeté, à la vitesse de la lumière (accumulée), dans toutes les directions, pendant que « l’effet » centripète se recroquevilla sur lui-même et se mit à tourner, également à la vitesse de la lumière nouvellement acquise, en sens inverse de précédemment.

No 2) L’énergie cinétique continue son parcours à cette vitesse de la lumière, de sorte que 10^-43 seconde après l’apparition de la première sphère d’Espace, une autre série de six « sphères » (en fait 8 en 3D) apparaissent entourant la première. Ce nouveau volume d’espace, composée de sept « sphères  de base » (en réalité 9 en 3D), est rempli d’énergie cinétique qui, elle, continue son mouvement dans toutes les directions et fait apparaître d’autres « sphères de base » à intervalle de 10^-43 seconde.

 

No3) Donc, au deuxième intervalle de 10^-43 seconde, une troisième séries de « sphères de base » apparaît, entourant toutes les précédentes. C’est à ce moment-là que six des « sphères » apparaissant, se retrouvent dans un « espace » où le flot d’énergie cinétique ne « coule » pas.

Par contre, durant cet intervalle de 10^-43 seconde, avant son apparition, l’état « surface » de « l’effet » centripète, en rotation « positive » à la vitesse de la lumière dans « l’Ère de Planck », était parvenue à atteindre la distance minimale de 10^-35 mètre.Ce qui fit apparaître cette « surface » dans notre univers.

Son énergie personnelle étant « centripète », elle s’installa là où « l’effet » centrifuge était absent; c’est-à-dire, là où notre « sphère » grise est apparue.

Le « centripète » (magnétisme) s’installe alors perpendiculairement au « centrifuge » (cinétique) ce qui transforma l’univers « radiant » de l’époque aperçu par le satellite Planck, en univers électromagnétique que l’on observe aujourd’hui.

La date était 10^-36 seconde et l’univers avait un diamètre de 10^-15 mètre.

 

No4) L’expansion de l’Espace continuait de s’affirmer, de sorte que la « surface », qui venait d’apparaître, subit cet expansion sur les « côtés » non protégés par son énergie interne, c’est-à-dire, sur les deux parois de sa « surface » (retenons qu’elle n’avait pas « d’épaisseur »).

Le « devant » fut arraché du « derrière », produisant deux nouvelles « surfaces » (également sans épaisseur), à rotations contraires, dont l’énergie de chacune, dirigée vers leurs centres  respectifs (centripète), repoussa ce point central, qui ne possédait plus de résistance.

Cette « action » résultat en un « blocage » de ces points centraux sur la ligne du temps « personnelle » du Gluon « centripète », et fit les deux facettes se replier sur elles-mêmes de la façon suivante :

Ce fut, à ce moment-là, le début de l’inflation, parce que la transformation d’une surface de gluon en deux volumes de quark/antiquark Top et ses désintégrations successives, fit gonfler l’univers d’un seul coup.

Par contre, le volume d’espace d’un diamètre de 10^-15 mètre (champs d’action topologique du Gluon), contenant le quark Top de 10^-35 mètre, cessa de se dupliquer. Le premier « effet gravitationnel » produit par « l’énergie de masse », venait d’apparaître dans notre univers.

Le tout était terminé à 10^-32 seconde et l’univers électromagnétique contenait maintenant des quarks/antiquarks Up, Down et Strange, tout en continuant son expansion par duplication « d’unités de base » spatiales.

Entretemps, les électrons étaient également apparus. Ce que je vous expliquerai dans le prochain article, si je parviens à m’y mettre.

Woops! J’avais oublié de vous faire remarquer que les résultats du satellite WMAP avaient suggéré que notre Espace-Temps avait la forme du dodécaèdre de Poincaré :

Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Espace_dodécaédrique_de_Poincaré

Et comparez :

À :

Amicalement

André Lefebvre

Auteur de:

L’Histoire… de l’univers

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 1:  La Science Secrète)

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 2: Le Mystère Sumérien

Le tout dernier livre, paru en novembre 2016 (version gratuite):

Histoire de ma nation

Tous mes livres sont offerts GRATUITEMENT chez:

http://manuscritdepot.com/a.andre-lefebvre.7.htm#menu

 

Articles précédents:

L’Espace-Temps

L’Espace-Temps 2

Espace-temps 3

Commentaires

commentaires

A propos de Andre lefebvre

avatar

Check Also

La Cour des comptes et la symphonie inachevée

    Un président de section de la Cour des comptes reçoit en cadeau un ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.