Espace-Temps 32

 

 

J’ai été un peu long pour vous revenir parce que j’hésitais à aborder le sujet suivant résultant de l’opinion scientifique que l’électron est une « information ».

 

Je me dois donc d’accepter « l’objectivité » de ce constat scientifique et de le soumettre à l’évaluation de la « Raison ».

 

 

Curiosité au sujet des niveaux électroniques.

 

Voyons, alors, ce qui nous arrive lorsque nous raisonnons « objectivement » sur le « comment » et le « pourquoi » l’énergie électronique (électrons) coule d’un atome à l’autre, permettant la « circulation » de l’information atomique (futur esprit).

 

 

Notes:

– Les no : 1 – 2 et 3 sont les « effets gravitationnels » produits par les centres de gravité des noyaux atomiques.

– Un « Effet de marée » entre deux « effets gravitationnels » se produit toujours au niveau « moment présent » de l’espace, qui lui, est toujours « plat ».

– Sur le dessin, nous retrouvons trois « couches électroniques » d’atomes ; le maximum possible est de sept « couches électroniques ».

– C’est « l’énergie de masse » du noyau atomique qui détermine la « profondeur » (dans le temps) à laquelle est repoussé le centre de gravité subissant la « pression » énergétique massique (de la masse).

– L’importance de la « couche de valence » (son épaisseur) dépend du nombre de Protons et de Neutrons contenus dans le noyau atomique. Chacune des couches électroniques possède sa propre limite ; ce qui résulte en cette possibilité de sept « couches électroniques » pour les atomes les plus « lourds ».  Cette limite est relative à la densité d’énergie électronique (allégoriquement, au  nombre d’électrons) de chacune des « couches (niveaux) électroniques ».

– La densité énergétique de chacune des couches électroniques est déterminée par la densité ambiante de l’univers à l’époque de la production de l’atome. Conséquemment, on se rend compte que l’effet gravitationnel (la gravité) « flotte » sur le « moment présent » de la flèche du temps. Ce qui signifie que l’importance de « l’effet gravitationnel » (la déformation de l’Espace-Temps) n’est pas relatif à la « date » de son avènement mais plutôt de sa « durée de vie » ; par contre, sa densité électronique est relative à cette « date » de l’événement.

-La « couche de valence » est le niveau où « circule » l’information (quelle que soit sa « nature »). Lorsqu’une couche électronique est « saturée », l’information ne « circule plus ; elle atteint son maximum « d’élaboration » et devient un « acquis » informationnel de l’Espace-Temps ou, si vous préférez, de l’Univers. Ces « acquis informationnels » se traduisent par ce que nous appelons : « l’entropie » ; en réalité, ce n’est rien d’autre que le niveau de « conscience » de l’Univers.

Bon je vous laisse là-dessus et je vais cogiter tout ça.

Amicalement

André Lefebvre

 

Auteur de:

L’Histoire… de l’univers

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 1:  La Science Secrète)

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 2: Le Mystère Sumérien

Le tout dernier livre, paru en novembre 2016 (version gratuite):

Histoire de ma nation

Tous mes livres sont offerts GRATUITEMENT chez:

http://manuscritdepot.com/a.andre-lefebvre.7.htm#menu

 

Article précédent:

 

Espace-Temps 31

Commentaires

commentaires

A propos de Andre lefebvre

avatar

Check Also

Cachez ces pauvres que je ne saurais voir

Après s’en être moqué sans vergogne, comme d’autres candidats, lors de la présidentielle, Macron opterait ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.