Espace-Temps 31

 

À la recherche du « vivant ».

Essayons de replacer nos esprits en fonction de notre questionnement sur l’apparition de la vie.

Le gros problème, au départ, au sujet de l’apparition de la « vie » ou du « vivant », est l’interprétation que l’on donne au terme : Conscience.

Pour l’instant, nous allons considérer la « Conscience » comme étant simplement, la capacité d’un objet à percevoir son environnement.

Nous savons, par les travaux des neuroscientifiques, que cette perception se développe graduellement au prorata du développement des réseaux neuronaux du néocortex.

Par contre, nous avons vu que le comportement des Protons versus les électrons, au début de l’univers, donne l’impression que chacune de ces « unités énergétiques » (Protons et Électrons) semblent conscientes les unes des autres, puisqu’elles interagissent. Mais nous avons également constaté qu’en réalité, cette « semblance » d’interaction est simplement le résultat des « effets gravitationnels » produits par l’énergie de masse.

 

Nous pouvons donc, dorénavant, comprendre que la « Conscience » est le résultat d’un développement graduel à partir de ces « effets gravitationnels ».

Plus spécifiquement, nous avons même pu constater que « l’effet gravitationnel » résultant de l’unification de centres de gravité produisait des composés « inertes ». Ce qui nous indique de suivre l’évolution de la « Conscience » à travers l’effet gravitationnel produisant des liaisons chimiques sans unifications de centres de gravité. Autrement dit, la « Conscience » s’élabore à travers l’évolution de l’effet gravitationnel appelé : « effet de marée » qui produit les molécules.

Nous avons ensuite observé que ces « effets de marée » sont responsables de la « libre circulation » et de « l’équilibre » de la densité énergétique à travers les couches électroniques situées autour du noyau des atomes composant ces molécules.

Nous allons poursuivre en considérant cette libre « circulation énergétique » comme étant de l’énergie « électronique » que nous savons être, en réalité, la partie électronique de l’énergie « électromagnétique ». Ce qui laisse de côté le « magnétisme ».

Cette partie « électronique » est habituellement conceptualisée comme étant des particules appelées : « électrons » ; mais nous savons très bien que ce ne sont pas du tout des « particules » mais plutôt des « volumes d’énergie » sans consistance définie. Autrement dit, des « volumes d’énergie » non-matériels ; qui sont spécifiées, en physique, comme étant des « informations ».

Nous sommes alors bien obligés de considérer ces « électrons » comme étant des « informations immatérielles » ; autrement dit : de « l’esprit ».

Nous avons constaté, également, que ces « informations immatérielles » étaient en plus grand nombre (signifiant donc : plus élaborées) selon la distance qu’elles occupaient du noyau.

Pour revenir à l’apparition du « vivant », nous sommes obligés de situer ses débuts, au moment où les « informations immatérielles » deviennent suffisamment élaborées pour permettre la « reproduction », puisque c’est là, la principale caractéristique du « vivant ».

« Reproduction » qui nous oblige à considérer « la vie » comme étant un « état continuel » qui s’écoule sur une « ligne générationnelle ».

Remarquons que cette façon de voir est tout à fait concourante à ce qui existe depuis le début de l’univers ; soit la ligne d’énergie et la ligne du temps.

Notez que ces lignes restent constantes et se superposent dès leur apparition.

 

Si nous considérons, maintenant le facteur « esprit », nous devons alors le rattacher avec la circulation d’informations à travers les neurones du cerveau.

Toutefois, malgré de grandes avancées en neurosciences, le fonctionnement du cerveau est encore mal connu. Les relations qu’il entretient avec l’esprit sont le sujet de nombreuses discussions, aussi bien philosophiques que scientifiques. Nous venons peut-être d’en débroussailler, un peu, le terrain.

Je vais m’arrêter ici pour cogiter toute l’information que nous venons de réunir.

Je reviens aussitôt que j’en suis rétabli.

À bientôt.

André Lefebvre

 

Auteur de:

L’Histoire… de l’univers

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 1:  La Science Secrète)

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 2: Le Mystère Sumérien

Le tout dernier livre, paru en novembre 2016 (version gratuite):

Histoire de ma nation

Tous mes livres sont offerts GRATUITEMENT chez:

http://manuscritdepot.com/a.andre-lefebvre.7.htm#menu

 

Articles précédents:

 

 

L’Espace-Temps

L’Espace-Temps 2

Espace-temps 3

Espace-Temps 4

Espace-Temps 5

Espace-Temps 6

Espace-Temps 7

Espace-Temps 8

Espace-Temps 9

Espace-Temps 10

Espace-Temps 11

Espace-Temps 12

Espace-Temps 13

Espace-Temps 14

Espace-Temps 15

Espace-Temps 16

Espace-Temps 17

Espace-Temps 18

Espace-Temps 19

Espace-Temps 20

Espace-Temps 21

Espace-Temps 22

Espace-Temps 23

Espace-temps 24

Espace-Temps 25

Espace-Temps 26

Espace-Temps 27

Espace-Temps 28

Espace-Temps 29

Espace-temps 30

Commentaires

commentaires

A propos de Andre lefebvre

avatar

Check Also

Expansion énergétique (Big-bang)

Je disais précédemment, qu’une petite idée sur la notion de l’énergie commençait à se structurer ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.