Espace-Temps 17

 

Avant de continuer notre recherche avec les molécules, il serait bon de faire le point sur tout ce que nous avons vu jusqu’à présent, pour ne pas oublier aucun « effet » déjà existant dont on doit nécessairement tenir compte dans la poursuite de notre travail.

Je vais tenter de faire « le plus court » possible (mais nous en avons trouvé beaucoup):

Voici ce qui fut clairement établi :

1- Le Temps est apparu avant l’Espace.

2- Le Big bang s’est produit à 10^-43 sec après l’état « instant Zéro » ou Zéro Kelvin.

3- Le volume d’Espace qui apparut au Big bang avait un diamètre de 10^-35 mètre. Il est « l’unité de base » de L’Espace qui nous entoure.

4- Ce premier « volume » contenait toute l’énergie actuelle de l’univers.

5- Cette énergie s’était accumulée durant l’Ère de Planck (de 0 à 10^-43 sec).

6-Le premier volume d’Espace fut déterminé par la vitesse de la lumière due à l’énergie accumulée durant l’Ère de Planck.

7- L’énergie originelle de l’univers est donc, de l’énergie cinétique.

8- Avant l’apparition du volume « spatial », existait une « surface » sans profondeur (durant l’Ère de Planck).

9- L’énergie accumulée durant l’Ère de Planck résultait d’une « rotation », produisant un « effet centrifuge » (cinétique).

10- « L’unité de base » de l’Espace ne peut pas « grossir » et doit donc se « reproduire » (se dupliquer).

11- Un intervalle de 10^-43 seconde est nécessaire entre chacune des « duplications » d’unités de base spatiales.

12- La première duplication résulte en un univers rempli d’énergie cinétique (période radiante).

13- La duplication suivante installe « l’horloge universelle » dans le cosmos, à l’apparition des Gluons à 10^-36 seconde. Le Gluon est « l’effet centripète » développé durant l’Ère de Planck, en contrepartie de « l’effet centrifuge ». Il s’installe (magnétisme) perpendiculairement à « l’effet centrifuge » (électronique/neutrinos) déjà présent dans l’univers. L’électromagnétisme est né.

14- Il devient évident que « l’énergie cinétique » et le « Temps » sont des équivalences.

15- Chacune des « unités de base » spatiales possède son propre « centre »; ce qui installe des « centres » partout dans l’Espace. Aucun n’est plus « central » que l’autre; d’où l’impossibilité de trouver un centre à l’univers; il y en a partout.

16- La densité de l’énergie cinétique totale de l’univers se dilue constamment au cours de la duplication des « unités de base » spatiales (expansion de l’univers).

17- À la troisième duplication, les Gluons se divisent en deux surfaces « opposées » qui, chacune, représente « l’énergie de masse » maintenant sans opposition pour s’annuler. « L’effet gravitationnel » apparaît dans notre univers avec les Quarks/antiquarks Top.

18- La « date de naissance » des quarks Top établit leur « flèche de temps » propre.

19- À la duplication suivante, apparaît les quarks Bottom dont la simple présence provoque le rayonnement Gamma (électromagnétique).

20- Des collisions de rayons Gamma produisent les premiers électrons/positrons de l’univers.

21- Les particules fondamentales apparaissent au prorata de la densité énergétique décroissante de l’univers, provoquée par son expansion.

22- Chacun des « moments présents » qui s’écoulent possède sa propre densité d’énergie cinétique spécifique, décroissante et différente, pendant que tous les volumes « d’unités de base spatiales » contiennent une densité énergétique identique constamment uniformisée (en équilibre).

23- L’électron est une « unité de base » électromagnétique représentant la moitié énergétique de l’électromagnétisme. Il ne possède pas de « centre de gravité ». C’est un simple tourbillon « flou » d’un volume, physiquement mal défini, d’énergie cinétique.

24- L’énergie noire est un « concept » inutile, si on tient compte de l’augmentation « quantitative » par duplication d’unités de base spatiales. Le ratio de duplication est toujours le même et n’augmente pas de « vitesse » (67.8 km/sec/megaparsec).

25- L’inflation et l’expansion sont « indépendants » l’un de l’autre; de sorte que durant l’inflation, l’expansion n’a jamais cessé.

26- L’unification de quarks a commencé par des Mésons, suivi par des particules subatomiques « exotiques » (Tetraquarks, Pentaquarks et autres). Ce qui pourrait expliquer la suprématie de la matière sur l’antimatière. Par exemple, le Proton interne du Pentaquark serait en sécurité durant l’annihilation.

27- Le noyau d’un atome possède un diamètre de 10^-15 mètre, qui est le « champ d’action » du Gluon originel. Par contre, l’unification de « l’énergie de masse », possédée par trois quarks (un Proton), altère la topologie d’un volume d’espace 10,000 fois « plus gros » que ce noyau. Cette nouvelle topologie se dirige maintenant vers le « centre de gravité ».

28- Ce volume topologique capture alors des électrons « libres » qui s’installent autour du noyau sans jamais dépasser la densité d’énergie électromagnétique ambiante; ce qui détermine les « couches électroniques » K-L-M-N-O-P-Q.

29- Le Neutron n’apparaît  qu’avec la production d’Hélium-4 à l’intérieur duquel, un volume d’espace est défini par l’énergie temporelle/cinétique « horizontale » émise par deux Protons « tombant » l’un vers l’autre. Cette énergie cinétique se transforme alors en « énergie de masse » (vers le centre) déterminant le volume d’un Neutron.

30- La formation de l’Hydrogène, crée « l’unité de base », demandant l’ajout d’un Proton et d’un électron, nécessaire à la production des éléments subséquents.

31- La « demi-densité » électromagnétique de « l’unité de base » électronique (électron) permet les liaisons covalentes des atomes.

32- Une liaison « atomique » est l’union de deux « centres de gravité ». Une liaison « covalente » est une « ouverture » entre deux « couches électroniques » résultant d’un « effet de marée » gravitationnel.

33- Un atome est en rotation; et l’énergie ajoutée n’a qu’une seule « entrée » possible, soit à 12hr de l’horloge « universelle »; c’est-à-dire, perpendiculairement à l’émission d’énergie temporelle/cinétique « horizontale » du noyau.

34- Les Protons ajoutés (entrée d’énergie) s’installent toujours sur les lignes « d’heure paire » gravitationnelles de l’horloge universelle. Les « émissions » de particules (sortie d’énergie) se font au niveau des heures impaires de la même horloge. Le résultat est appelé le « champ magnétique ».

35- Le noyau d’un atome est en rotation « positive » (horaire). L’entrée d’un Proton repousse l’intérieur du noyau dans une rotation « négative » (antihoraire). L’entrée d’une unité électromagnétique (électron) dans une couche électronique, pousse la couche électronique dans une rotation « négative » (antihoraire).

36- La probabilité électronique s’installe également et exclusivement sur les lignes d’heures paires de l’atome en fonction des Protons qu’on y retrouve dans le noyau.

37- Les couches électroniques se succèdent toujours de plus en plus « étendues » et nécessitent de plus en plus « d’unités de base » électromagnétiques (électrons) pour atteindre leur densité maximale énergétique.

38- À l’apparition du Lithium (et un isotope du Béryllium), la densité de l’énergie ambiante électromagnétique devint « inférieure » à la densité énergétique des couches périphériques (valence) des atomes; ce qui cessa la production (provisoire) de nouveaux éléments.

39- Le « départ » pour la production d’une étoile est un atome d’Hélium. Rien d’autre ne peut faire augmenter la pression sur lui-même.

40- La densité d’énergie cinétique (de masse) dans un « champ gravitationnel » est à Zéro; toute « l’énergie de masse » se retrouve au centre de gravité ayant 10^-35 mètre de diamètre. Par contre, la densité d’énergie électromagnétique est la même que partout ailleurs dans l’univers. Ce n’est qu’au niveau « temporel » que les densités sont différentes.

41- Avec la production des premières étoiles, la production de nouveaux éléments a pu reprendre (unification atomique).

42- L’état « solide », « liquide » ou « gazeux » d’un élément (atome) dépend de la proximité entre les « Protons/Neutrons » à l’intérieur du Noyau.

43- La stabilité d’un atome dépend de l’Installation des Protons sur les lignes d’heure paires dans le noyau. Lorsqu’instable, le noyau devient radioactif et émet des particules au niveau « horaire » 9hr <->  3hr.

44- Le « Temps » est strictement de l’énergie cinétique. Cette énergie « coule comme un liquide ».

45- Les molécules sont produites grâce aux liaisons covalentes (unification électronique) des atomes les plus lourds en place; et non par liaison des atomes d’Hydrogène.

46- Le diamètre des « effets de marée » diminue selon l’augmentation d’énergie de masse faisant pression sur le centre de gravité.

47- Le temps n’est pas une 4e dimension de l’univers; il est son énergie cinétique expansionnelle.

48- L’univers est « plat” où qu’il se trouve.

49- Le « moment présent » est continuellement entouré du passé. Ce qui fait que l’observateur recule vers le « futur ». Notons que les Sumériens connaissaient ce « fait »; la structure de leur langue le démontre.

50- L’eau est incompressible parce que la liaison covalente de la couche « » est bloquée sur la couche électronique « K » saturée.

51- Les atomes « oscillent » parce que l’ajout d’un Proton « débalance » le centre de gravité, une fois sur deux.

Je m’excuse d’avoir dépassé le nombre « pair » 50. Cela produit un « débalancement » de mes articles.

Je serai donc obligé de revenir avec, au moins, un article additionnel.

J’espère être pardonné lorsque nous poursuivrons avec la biochimie vers le « vivant ».

Amicalement.

André Lefebvre

 

Auteur de:

L’Histoire… de l’univers

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 1:  La Science Secrète)

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 2: Le Mystère Sumérien

Le tout dernier livre, paru en novembre 2016 (version gratuite):

Histoire de ma nation

Tous mes livres sont offerts GRATUITEMENT chez:

http://manuscritdepot.com/a.andre-lefebvre.7.htm#menu

 

Articles précédents:

L’Espace-Temps

L’Espace-Temps 2

Espace-temps 3

Espace-Temps 4

Espace-Temps 5

Espace-Temps 6

Espace-Temps 7

Espace-Temps 8

Espace-Temps 9

Espace-Temps 10

Espace-Temps 11

Espace-Temps 12

Espace-Temps 13

Espace-Temps 14

Espace-Temps 15

Espace-Temps 16

Commentaires

commentaires

A propos de Andre lefebvre

avatar

Check Also

Coke en stock (CLXXXV) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (20)

Cette longue enquête s’intéresse aux fournisseurs d’avions, mais aussi aux organisateurs d’un trafic devenu tentaculaire, puisque ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.