Espace-Temps 16

 

Avant d’aller plus loin, j’aimerais vous proposer une petite vérification.

 

Je me suis réveillé, ce matin, avec une drôle d’idée dans la tête. Je me demandais ce que signifiait « l’oscillation » des atomes.

 

Vu simplement, on peut déduire la nature d’une « oscillation » à partir des données suivantes :

 

a)- « tout corps, à une température supérieure à 0 kelvin (absence totale de température, donc d’énergie), émet un rayonnement électromagnétique ».

 

b)- « Un spectre électromagnétique est la décomposition d’un rayonnement électromagnétique en fonction de sa longueur d’onde, ou, de sa fréquence ».

 

c)- La fréquence électromagnétique est le lapse de temps prit, par un rayonnement électromagnétique, pour faire un seul « mouvement » vers le haut, plus un seul « mouvement » vers le bas, sur une certaine distance (soit : une seule « vibration »).

 

Comme il est évident que l’énergie électromagnétique est rattachée à l’énergie cinétique, je me suis rappelé d’un détail apparu lors de mes dessins de noyaux d’atomes :

 

 

«  L’ajout d’un Proton déplaçait le centre de gravité du noyau. »

J’ai donc comparé les centres de gravité des noyaux que nous avons déjà étudiés :

Et, effectivement, on découvre une « vacillation ».

Description :

1)- L’atome d’Hélium étant le premier atome composé de toutes les « particules fondamentales » existantes (Proton – Neutrons – Électrons) devient le premier « composé » que l’on puisse vraiment désigner comme « un atome », puisque l’Hydrogène ne possède pas de Neutron.

2)- L’Hélium devient donc l’atome « composé » de départ considéré comme un « atome stable ». Donc sur notre « horloge universelle », l’Hélium prend son départ à 12 heures.

3)- Considérant que l’ajout d’un Proton/Neutron déstabilise le noyau, il devient évident que cette déstabilisation se fait au niveau du « centre de gravité », comme on le voit sur le dessin.

4)- Ce qu’il y a de remarquable dans ce « prémisse », c’est que le centre de gravité « descend » et remonte » successivement, à chacune des productions d’un nouvel élément du tableau périodique. Ce qui équivaut à une fréquence qui présente une « oscillation » que nous pourrions qualifier d’atomique.

Je me demandais, alors, si cette oscillation pouvait se transférer à l’extérieur des couches électroniques, quand j’ai regardé le dessin et bien vu que le « flux » cinétique temporel horizontal, traversait ces couches électroniques.

C’est à ce moment-là que j’ai dû préparer mon déjeuner et j’ai cessé d’y réfléchir.

J’y reviendrai certainement un de ces jours.

À bientôt.

Amicalement

André Lefebvre

 

Auteur de:

L’Histoire… de l’univers

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 1:  La Science Secrète)

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 2: Le Mystère Sumérien

Le tout dernier livre, paru en novembre 2016 (version gratuite):

Histoire de ma nation

Tous mes livres sont offerts GRATUITEMENT chez:

http://manuscritdepot.com/a.andre-lefebvre.7.htm#menu

 

Articles précédents:

L’Espace-Temps

L’Espace-Temps 2

Espace-temps 3

Espace-Temps 4

Espace-Temps 5

Espace-Temps 6

Espace-Temps 7

Espace-Temps 8

Espace-Temps 9

Espace-Temps 10

Espace-Temps 11

Espace-Temps 12

Espace-Temps 13

Espace-Temps 14

Espace-Temps 15

 

Commentaires

commentaires

A propos de Andre lefebvre

avatar

Check Also

Hommage à Arsène Tchakarian, dernier membre du groupe Manouchian

L’ancien résistant Arsène Tchakarian est mort le 4 août dernier à l’âge de 101 ans. Il ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.